Choix du secteur :
Se connecter :
 

Le BesAC, le club de basket bisontin, annonce trois départs pour la saison prochaine. La formation perd son capitaine Ferdinand Prénom, qui a porté durant deux exercices les couleurs bisontines. L’Américain Anthony Elechi ne fera également plus partie de l’effectif. Gaëtan Etienne, l’assistant de Joseph Kalambani,  ne sera plus à ses côtés sur le banc.

Le basket jurassien se porte bien. Samedi soir, en nationale 2 masculine après une vingtième victoire consécutive, Lons-le-Saunier s’est octroyé une place en play-offs. Les Jurassiens se sont imposés sur le score de 70 à 69 face à Récy Saint-Martin. La prochaine affiche est d’ores et déjà connue. Elle opposera les Lédoniens à Fougères, le 27 mai prochain, lors d’un 1er round.

En nationale 3 masculine, Montmorot termine en tête de sa poule. Les basketteurs jurassiens ont remporté le match qu’il ne fallait pas perdre. Ils se sont imposés sur le score de 75 à 83 à Lagresle. Les Catharus terminent en tête de leur championnat et s’offrent une belle accession en nationale 2. Une montée historique. La victoire de Poligny au Coteau (93-77) n’aura pas suffi. Les Polignois savaient qu’ils n’avaient plus leur destin entre leurs mains.

La fin de saison s’annonce palpitante en nationale 3 masculine de basket. Ce week-end, trois clubs vont livrer une véritable bataille à distance pour décrocher la première place du classement et obtenir leur ticket pour l’échelon supérieur. Leader de cette poule, les basketteurs jurassiens de Montmorot ont leur destin entre les mains.

Une victoire face à Lagresle leur permettrait de finaliser de la meilleure des façons cette saison. La situation est différente pour les Polignois qui doivent impérativement s’imposer et espérer une contre-performance de leurs adversaires directs pour décrocher le titre et leur billet pour la nationale 2. Le Coteau est sur le chemin des Jurassiens ce samedi.

Ce mardi, sur leur parquet des Montboucons, les hommes de Joseph Kalambani ont conclu leur saison en battant Rueil et terminent sur une note positive en battant les 3èmes de la poule médiane des play-offs d’accession en Pro B. Après avoir vécu une saison de tous les records, en termes de matchs remportés, d’affluence aux Montboucons et au Palais de Sports, le BesAC a aussi gagné en crédibilité. Désormais, place au bilan de la saison avec les joueurs et les dirigeants pour préparer l’année prochaine.

 

Après une première saison réussie avec le maintien validé dès la première phase, Joseph Kalambani l’entraîneur du BesAC, avait rempilé au mois de mars pour une année supplémentaire sur le banc du club de basket bisontin. Il possède le meilleur bilan de l’histoire du BesAC en première phase de Nationale 1 (8e, avec 12 victoires en 26 matchs). Après plus de cinq saisons passées aux côtés de l’ancien coach Nicolas Faure, l’ex-international centrafricain est sorti de l’ombre l’été dernier et a convaincu pour sa première saison sur le banc.

« On a reconstruit à 80% l’effectif. On a fait aussi le pari d’aller chercher des jeunes, comme le petit Siriman Kanouté, Sydney Hawmmond ou encore Melvin Beaubois. On a cherché à équilibrer l’équipe et son manque d’expérience avec des joueurs de qualité et qui connaissent bien la division, comme Mykal Riley ou Ferdinand Prénom » souligne Joseph Kalambani. Avec cette ambition de créer un groupe, en travaillant sur la cohésion, afin que tout le collectif puisse œuvrer dans un objectif commun. « Ce qu’on a réussi à faire » ajoute le coach. Effectivement, le BesAC a vécu une saison de tous les records. Que ce soit en termes de matchs gagnés ou même de l’affluence aux Montboucons et au Palais de Sports. « On a gagné aussi en crédibilité, en maintenant un pouvoir d’attraction qui est grand. Tout ces éléments font de cette année une année réussie. Même si on finit un peu en eau de boudin sur la phase des play-offs, parce qu’on manquait de profondeur de banc. On a eu des blessés, on a accumulé beaucoup de fatigue, et on n’a pas pu développer un niveau de jeu aussi pertinent et intéressant quand pendant la première phase. Mais globalement, je très fier de mes joueurs et de cette saison » indique Joseph Kalambani.

 

Une saison se finit et une autre commence

La saison prochaine est déjà dans toutes les têtes. « On sait ce qu’on est capable de faire, on sait comment le faire, et on sait comment on va devoir rééquilibrer l’équipe » explique l’entraineur du club de basket bisontin. Mais avant toute chose, un bilan s’impose, afin de faire le point sur le souhait des joueurs. Qui envisage de rester dans la dynamique du BesAC, et qui souhaite tenter une nouvelle aventure ailleurs. « Quand on aura fait cet état des lieux, on va devoir compléter avec des joueurs de même calibre, voire plus haut, pour continuer de performer à ce niveau. On est déjà au travail, pour nous c’est une continuité. Les joueurs, eux, peuvent régénérer un peu d’énergie mentale et physique. Les petites blessures aussi. Et pour nous dirigeants, c’est vite se mettre à table, analyser notre budget, nos objectifs, et avec quels joueurs on veut repartir à l’aventure. C’est beaucoup de travail » souligne Joseph Kalambani.

C’est le 3è club de basket du département en termes de licenciés, le CA Pontarlier vient de réaliser une belle saison sportive. Les résultats sont au rendez-vous. Par ailleurs, face à une forte demande, la formation pontissalienne envisage de créer de nouvelles catégories  pour asseoir son développement et assurer le futur et les performances dès le prochain exercice.

Concernant l’équipe fanion, la montée en régionale 2 est quasiment acquise. Elle serait encore plus belle et confortable, si le groupe du Président Maxime Tellier et de  Pierre Alexandre Moutarde l’emporte ce samedi au gymnase Charles de Gaulle lors de l’ultime journée de championnat. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h. Le club ne veut pas brûler les étapes, mais aimerait bien pouvoir retrouver au plus vite le niveau pré-régional. Autres satisfactions cette saison, les montées en régionale des seniors filles et  en régionale 3 pour l’équipe réserve.

Préparer la nouvelle saison

La préparation de la nouvelle saison est d’ores et déjà lancée. Le club espère pouvoir enrichir ses catégories féminines, avec notamment l’objectif d’installer un nouveau groupe U18 filles et une équipe supplémentaire U17 et U20 garçons. Fière de ses 275 licenciés, la formation pontissalienne est en capacité de pouvoir accueillir une centaine de licenciés supplémentaires. Une ressource inestimable, que l’association sportive ne veut pas voir partir ailleurs. Consciente de l’importance de la formation, bien ancrée dans ses gènes, la structure veut être au rendez-vous.  Pour de plus amples informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L'interview de la rédaction / Pierre Alexandre Moutarde

 

Le BesAC termine sa saison sur une note positive. Hier soir, sur leur parquet des Montboucons, les hommes de Joseph Kalambani ont battu Rueil sur le score de 109 à 98. Il s’agissait de l’ultime journée de championnat comptant pour la phase 2 de nationale 1 masculine. Dommage que les Bisontins aient si mal négocié cette deuxième partie de championnat. Ils avaient sans doute les moyens d’aller plus loin et de se laisser une chance de disputer les play-offs d’accession en ProB.

C’est le dernier match de la saison pour le BesAC ce mardi soir. Le club de basket bisontin sait qu’il ne peut plus rien espérer. Les play-offs d’accession en Pro B ne lui sont plus accessibles. Le groupe de Joseph Kalambani va néanmoins essayer de faire bonne figure devant son public du gymnase des Montboucons. A 20h, dans le cadre de la 10è journée de la phase 2 de son championnat en nationale 1 masculine, la formation bisontine reçoit Rueil.

En basket féminin. La saison s’est terminée ce week-end en nationale 3. Les Bisontines du Besançon Basket Club ne retrouveront pas ce niveau cet automne. Après leur défaite, ce dimanche après-midi, face aux Alsaciennes de Berrwiller/Staffelfelden (66-61), le groupe est relégué en régional. De leur côté, les lédoniennes obtiennent leur maintien sans jouer. Le forfait de leur adversaire Furdenheim leur permet de conserver leur place dans ce championnat. Les Champagnolaises s’inclinent face aux Dijonnaises (67-64) et terminent cette saison à la cinquième place.

Même si le résultat n’a pas d’incidence sur la suite de la saison pour le BesAC. Les basketteurs bisontins ont réussi une belle prestation hier soir à Toulouse dans le cadre de la 7è journée de championnat en poule médiane, qualificative pour les play-offs de nationale 1 masculine.

Le groupe de Joseph Kalambani s’est imposé sur le score de 78 à 84.  Cette victoire et les éventuelles autres à venir ne seront pas suffisantes pour accrocher la salvatrice septième place. Vendredi soir, le BesAC recevra Challans au gymnase des Montboucons.

Il y a du basket ce mardi soir. Alors que le BesAC sait que les play-offs se sont définitivement éloignés cette saison, il se déplace à Toulouse. Un match sans enjeux pour le groupe de Joseph Kalambani, qui espère, néanmoins, faire bonne figure, après  ses cinq contreperformances consécutives. La partie ne s’annonce des plus faciles. D’autant plus que pour cette septième journée comptant pour la phase 2 du championnat en poule médiane, le collectif se présentera sans Siriman Kanouté, blessé au genou.