Choix du secteur :
Se connecter :
 

Les footballeurs de Jura Dolois ont réalisé hier soir leur sixième victoire consécutive en championnat. Après un débat de saison très compliqué, les Jurassiens ont trouvé les ressources nécessaires pour vaincre. Ce vendredi, dans le cadre d’un match avancé, comptant pour une nouvelle journée  en national 3, les hommes d’Alexandre Pepe se sont imposés sur le score de 2 buts à 1.

Le Besançon Football et l’ASPTT Dijon se sont quittés sur le score de 1 but partout hier soir à Léo Lagrange. Cette rencontre se jouait dans le cadre d’un match en retard comptant pour la neuvième journée de championnat en national 3. Au classement, les footballeurs bisontins occupent la sixième place.

Après 2 matchs reportés, les joueurs du Besançon Foot reçoivent l’ASPTT Dijon ce mercredi soir à 20h au stade Léo Lagrange. Les hommes de Benoît Pansier, actuellement 11ème de National 3 avec deux matchs en moins, doivent s’imposer afin de prendre leurs distances avec le bas du classement. L’adversaire du jour compte le même nombre de points que la formation bisontine et apparait en 12ème position. Pour rappel, le dernier match du Besançon Foot dans ce championnat de National 3 remonte au 18 novembre, avec une défaite 1-2 face au F.C Sochaux-Montbéliard 2.

Après un début de saison compliqué avec quatre défaites, le club de Jura Dolois n’en finit plus de gagner. L’équipe menée par Alexandre Pepe qui a renouvelé une grande partie de son staff et de son effectif pendant l’intersaison (16 départs et 16 arrivées) semble désormais avoir trouvé ses marques dans ce championnat de National 3. La formation jurassienne vient d’enchaîner cinq victoires et occupe la 3ème place du classement. Elle se déplacera à Pontarlier ce samedi, pour un choc face à une équipe doubiste qui se trouve juste derrière, avec seulement deux points en moins.

Tout partait mal. Les Dolois entament cette saison 2023-2024 de National 3 en s’inclinant face à Besançon, Selongey, Louhans-Cuiseaux puis Cosne. Aucun point en quatre matches, pour une formation complétement remodelée lors de l’intersaison. La moitié du staff a été changée, et l’équipe a enregistré seize départs, et seize arrivées. Ce qui explique les débuts compliqués de Jura Dolois. Comme on dit souvent, il faut que la mayonnaise prenne. Et à force de dur labeur et d’abnégation, le travail des joueurs d’Alexandre Pepe a payé. La formation jurassienne s’impose sur la pelouse de La Chapelle-de-Guinchay (1-4), puis sur celle de Moulins Yzeure (1-3), avant de se défaire de Vesoul, et des deux équipes en tête du championnat : Dijon B et Rumilly Vallières. Cinq victoires consécutives, face à des clubs performants. Désormais, Jura Dolois occupe la troisième place du classement, comptant seulement un seul point de retard sur les leaders, Dijon B. Et les hommes d’Alexandre Pepe se déplacent ce samedi à Pontarlier, face à une équipe qui aimerait bien s’incruster sur le podium, les Doubistes quatrièmes, comptabilisant 13 points, seulement deux de moins que les Dolois. Le coup d’envoi sera donné à 18h.

Les clubs de basket jurassiens sont fixés sur leur sort pour la prochaine saison de basket. Poligny, Salins et Montmorot évolueront tous dans la même poule en nationale 3. Le coup d’envoi de la nouvelle saison sera donné le 10 septembre. Les Polinois recevront Clermont. Le derby face à Montmorot est programmé le 15 octobre. La rencontre face à Salins se jouera le 12 novembre. On notera que Jura Salins et Montmorot s’affronteront dès la première journée. Le coup d’envoi sera donné à 20h à Salins-les-Bains.

Le mercato du CA Pontarlier continue. Le club du Haut-Doubs a présenté une nouvelle recrue au sein de son effectif de National 3. Il s’agit de Cyril Do Nascimento. Le défenseur de 28 ans formé à Laval arrive en provenance du FC Montceau, après être passé par l’Olympique Saint-Quentin et Andrézieux.

« Je suis content et impatient de commencer cette nouvelle aventure avec le CA Pontarlier. Un petit message pour les supporters : j’espère que vous serez nombreux à nous supporter. A très bientôt autour des terrains. Merci ! » Cyril Do Nascimento, via le Facebook du CA Pontarlier

Hier soir, dans le cadre d’un match en retard du championnat de national 3, le CA Pontarlier football a vaincu le FC Valdahon Vercel. Le groupe de Jean-Luc Courtet s’est imposé sur le score de 2 buts à 0. Grâce à cette victoire, les Capistes remontent à la 10è place et s’éloignent de la zone de relégation.

Au classement, à huit journées de la fin de la saison, le Racing Besançon est toujours en tête, avec 38 points. La réserve sochalienne est son dauphin, à deux points seulement. Gueugnon complète le podium, avec 35 points. La 19è journée de championnat est prévue le 9 avril prochain.

Invaincu depuis le début du championnat de National 3, le Racing réalise un départ canon. Le club, qui nourrit de grandes ambitions, espère poursuivre cette série pour s’offrir une montée en National 2.

Un bilan parfait

Avec 10 victoires en autant de rencontres, le Racing Besançon occupe fièrement la place de leader de National 3. Après avoir renforcé son équipe cet été, le club se savait attendu. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont largement su répondre à cette attente, comme en témoigne leur bilan comptable. 30 points pris sur 30 possibles, une performance très rare dans un championnat qui s’avère être extrêmement piégeux. L’équipe de Jean-Marc Trinita est également la meilleure attaque du championnat, avec 25 buts inscrits lors de cette première partie de saison. Tous les voyants sont au vert avant d’aborder la deuxième moitié de saison.


« Ne pas se reposer sur les acquis »

Malgré ce début de saison parfait, Jean-Marc Trinita et Jérémy Guyen restent toutefois prudents. Ils sont conscients du bon travail effectué jusque-là, mais savent également que rien n’est joué. « Le début de saison est très bon, mais il ne faut pas se reposer sur les acquis, car le football n’est pas une science exacte » nous dit Jérémy Guyen. « Il faut continuer dans ce sens-là. On peut encore améliorer des choses, on a encore de la marge au niveau du jeu » déclare Jean-Marc Trinita. L’heure est donc au repos pour les joueurs du Racing, qui retrouveront les terrains d’entraînement le 27 décembre prochain afin de se préparer au mieux pour la reprise du championnat qui aura lieu le 15 janvier 2022. L’objectif est désormais clair, celui de continuer ce parcours parfait en championnat, pour s’offrir une place en National 2.

 

Interview de la rédaction, Jean-Marc Trinita (Entraîneur) et Jérémy Guyen (Directeur sportif) :

Tout va bien pour le Racing Besançon. Le groupe de Jean-Marc Trinita est plus que jamais en tête de son championnat de national. Ce dimanche, les footballeurs bisontins se sont imposés sur le score de 2 buts à 0 à Saint-Apollinaire. Les Racingmen sont désormais à 10 points de Gueugnon.

 

La préparation est désormais terminée. Après plus de 6 mois d’arrêt, le Racing Besançon va entamer sa saison de National 3 samedi à 18h, en recevant le FC Montceau Bourgogne au Stade Léo Lagrange. Un match gratuit, soumis au pass sanitaire, où Jérémy Guyen le directeur sportif invite les supporters à venir en masse afin d’encourager le club bisontin.

 

Un effectif remanié

 

C’est après une année très compliquée que l’équipe première du Racing a repris l’entraînement le 5 juillet dernier. « Aujourd’hui, l’esprit est plutôt bon » souligne Jérémy Guyen, le directeur sportif du club. « On recommence sur une feuille blanche, on va faire en sorte que l’ensemble de l’équipe travaille main dans la main, en continuité », poursuit-il. Une équipe qui a été largement remaniée au cours de ce mercato, en connaissant beaucoup de départs, mais aussi beaucoup d’arrivées. La dernière en date venant compléter l’équipe première est celle de Chris Malonga, à l’essai depuis plusieurs semaines, qui a officiellement signé ces dernières 48h. Beaucoup de départs liés à des choix personnels ont été causés par des propositions de divisions supérieures, très souvent en National 2. « Dans l’intérêt de chacun, je ne vois pas pourquoi je refuserais. C’est plutôt une belle image de joueurs qui passent chez nous et qui vont à l’étage supérieur » indique Jérémy Guyen. « L’effectif a dû se recomposer, travailler ensemble, à travers de nombreux matches amicaux. Et aujourd’hui, nous sommes plutôt satisfaits » annonce-t-il.

 

Recréer une dynamique

 

Des matches amicaux qui se sont achevés ce samedi par un déplacement à Chambéry, légèrement désordonné. Ce sont dans des conditions particulières que les joueurs se sont rendus en Auvergne-Rhône-Alpes : changement de terrain à la dernière minute, entraînant une heure de route supplémentaire sous un soleil de plomb. Des éléments pouvant expliquer la déroute qu’a connu le club bisontin, alors qu’il menait 1-0 à la mi-temps. Mais pour Jérémy Guyen, le score n’est pas vraiment ce qui importait. « Des matches amicaux, on en a gagné, et on en a perdu. Ce qui compte, c’est le contenu. Aujourd’hui, on a vu de très belles choses avec l’équipe » souligne le directeur sportif. Alors que la saison 2019-2020 démarrait sur les chapeaux de roues pour le Racing Besançon, avec quatre victoires sur cinq matches, mais s’étant arrêtée prématurément, les ambitions restent les mêmes cette année. Et rien ne sert de remuer le passé. « L’an dernier, c’est le passé pour nous. On recommence sur une feuille blanche. L’objectif c’est d’avoir des automatismes ensemble, de créer une dynamique. On est tous sur la même ligne de départ, à nous de faire que cette mayonnaise reprenne » indique Jérémy Guyen.

 

Le foot doit retrouver sa place à Besançon

 

Parmi tous les objectifs du club, le premier évoqué par le directeur sportif passe par la formation. Faire grandir des jeunes à travers le Racing Besançon, jusqu’à arriver à l’équipe senior, telle l’intention affichée par le club bisontin. « C’est encore quelque chose qui nous manque jusqu’à présent » regrette Jérémy Guyen. Avant de poursuivre. « Je pense que le football à Besançon doit retrouver sa place, et ça je le dis bien haut. Parce qu’il y a une demande, et je pense que cette ville mérite une vraie équipe de foot. On est un club ambitieux, mais pour être un club ambitieux, on a besoin de tout le monde. Ça veut dire des éducateurs, des bénévoles, des dirigeants, des supporters. Pour cette raison, j’appelle tout le monde à venir nous encourager le samedi 28 août, à 18h. Le match sera gratuit, mais soumis au pass sanitaire. On a besoin de tout le monde, de tous les bisontins pour pouvoir avancer. C’est un club qui doit avancer, pas une équipe ».  

 

Jérémy Guyen, directeur sportif du club :