Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce mercredi soir, à Molinges, Jura Sud reçoit Le FC Limonest pour le compte du 8è Tour de la Coupe de France. Rappelons que la rencontre du 19 novembre dernier, chez l’adversaire, avait été interrompue suite à un dysfonctionnement au niveau de l’éclairage. Quelques jours plus tard, la commission fédérale de la Coupe de France a statué et a choisi de faire rejouer l’intégralité de la rencontre en terre jurassienne. Les deux formations s’étaient quittées sur le score de 3 buts à 2. Il restait alors une vingtaine de minutes à jouer.

Pour le Président Edmond Perrier, pas question de se projeter sur les 32ès de finale, et le match contre l’AC Ajaccio,  pour mobiliser ses troupes.  Il attend une concentration optimale de ses joueurs sur le match de ce soir. « Il faut que tout le monde fasse ce qu’il faut pour s’imposer » annonce M. Perrier. Et de poursuivre : « on a déjà connu pareille situation, où l’on connaissait déjà notre adversaire avant de se qualifier et s’était dans toutes les têtes. Cette fois-ci, on ne nous y reprendra pas. Tout le monde a été mis au parfum ». Il est vrai que le match contre les Corses ne doit pas occulter les autres échéances à venir en championnat, qui reste la priorité.

Jura Sud aime la Coupe de France

Jura Sud ne le cache pas. Bien au contraire. « On aime la Coupe de France » déclare le Président Perrier. Les clubs amateurs affectionnent ce trophée. Les raisons sont multiples. D’un point de vue financier bien entendu, mais également pour toute la notoriété et l’enthousiasme que suscite cet évènement.

Le coup d’envoi du match entre Jura Sud et le FC Limonest sera donné à 20h au stade de Molinges.

L'interview de la rédaction / Edmond Perrier

 

Passe difficile pour le BesAC. Hier soir, les hommes de Joseph Kalambani se sont inclinés sur le score de 70 à 68 face à leur adversaire lyonnais. Les Bisontins restent sur quatre défaites consécutives. Leur dernière victoire en championnat remonte au 1er novembre dernier face au Havre. Dans ce contexte, le collectif apparaît en 11è position au classement de la poule B de nationale 1 masculine, à deux points de la lanterne rouge Kaysersberg.

La première course de la saison de la Coupe du Monde de biathlon n’a pas souri aux Français. Cet après-midi, à Kontiolahti, en Finlande, le Jurassien Quentin Fillon Maillet n’a pris que la quinzième place. Le meilleur biathlète tricolore est Fabien Claude, qui termine en neuvième position. La compétition se poursuit ce mercredi avec le 15 km individuel dames.

Il y a du basket ce mardi. Dans le cadre de la 12è journée de nationale 1, avant dernier tour des matches aller, le BesAC se déplace en terre lyonnaise. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h. Les Bisontins doivent réagir. Ils n’ont plus gagné depuis un mois. Cela fait trois rencontres qu’ils perdent. Au classement, le groupe de Joseph Kalambani occupe la 9è place. Leur adversaire est 11è.

La commune d’Orchamps Vennes compte deux jeunes champions qui viennent de clore une superbe saison sportive en sports mécaniques. Camille et Sylvain Petit, âgés de 23 et 26 ans,  ont décroché le titre tant convoité de champion de France en quad cross élite dans leur catégorie respective. De superbes résultats qui confirment les compétences de ces deux pilotes, soutenus par leur famille, et notamment leur papa, garagiste au village.

Sylvain peut également être triplement satisfait. Le jeune homme, qui travaille au sein de l’entreprise familiale, a enrichi son jeune palmarès cette saison. Il a remporté le mondial du quad, avec deux autres coéquipiers, à Pont-de-Vaux (01). Par ailleurs, cette saison, il a rejoint la très sélect équipe sélectionnée pour la course des nations, qui se disputait en République Tchèque. C’est grâce à son titre de meilleur français de la discipline que cette porte s’est ouverte.

SYLVAIN CAMILLE PETIT

Conserver le leadership

Après 13 ans de pratique, et une ascension fulgurante, Sylvain Petit aimerait encore gravir les échelons. Les championnats d’Europe de la discipline le tenteraient bien. Cependant, la seule motivation et les bons résultats ne suffisent pas. L’engagement financier et personnel est tel que cette hypothèse est peu envisageable pour le moment. Néanmoins, de beaux défis attendent encore le champion haut-doubiste la saison prochaine. Sylvain Petit sait qu’il est attendu au tournant et qu’il devra encore mener de belles batailles pour conserver son rang. L’heure de la confirmation a sonné.

L'interview de la rédaction / Sylvain Petit

 

Quelques mots de basket-ball. Ce dimanche,  Champagnolaises et Bisontines, qui évoluent dans le même championnat en nationale 3 cette saison, s’affrontaient en Coupe de France. A l’issue du temps réglementaire, ce sont les Jurassiennes qui sont sorties vainqueures. Elles ont battu leurs adversaires sur le score de 82 à 70. Le week-end prochain, en championnat, les Champagnolaises, en tête de leur poule, se déplaceront à Nancy (4è).

Il est en pleine forme Mattéo Baud. Le combiné de l’équipe de France et de l’Olympic Mont d’Or a pris la 2è place de l’épreuve de ce dimanche de la Coupe du Monde de Ruka, en  Finlande. Il signe ainsi le premier podium français depuis plus de cinq ans. Rappelons que le jeune Doubiste, âgé de 20 ans, a pris la 11è place de la course de vendredi et la 7è de l’épreuve de samedi. On notera la quinzième place ce dimanche du Jurassien Laurent Muhlethaler.

Les deux combinés francs-comtois de l’équipe de France de combiné nordique n’ont pas manqué leur entrée en lice en Coupe du Monde. Ce samedi, Laurent Muhlethaler et Mattéo Baud ont respectivement pris les 6è et 7è places à Ruka, en Finlande. Antoine Gérard est 22è. Marci Heinis est 28è. Il faut remonter en 2019, pour voir deux Français figurés dans le top 10 d’une compétition internationale dans cette discipline.

Le BesAC s’est incliné hier soir sur son parquet du gymnase des Montboucons. La rencontre face à Orchies s’est conclue sur le score de 74 à 90. Au classement provisoire de cette 11è journée de championnat en nationale 1, les basketteurs bisontins apparaissent à la 8è place.

Le Grand Besançon Doubs Handball s’est montré à la hauteur de la tâche qui l’attendait hier soir. Les hommes de Benoît Guillaume se sont redonnés confiance en s’imposant sur le score de 34 à 23 face à Villeurbanne, un adversaire direct pour le maintien. Les deux formations disputaient la 11è journée de championnat en Proligue. Les Bisontins campent à la 13è place au classement.