Choix du secteur :
Se connecter :
 

La statue d’Henriette de Cran qui a été inaugurée il y a quelques jours à Chamars à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, a été vandalisée cette nuit, à Besançon. Sur un arbre à côté a également été gravée une croix gammée. La ville de Besançon, représentée par Anne Vignot, a porté plainte ce mardi après-midi au commissariat de la gare d’eau. « Aucune tolérance ne peut être admise quant à ces symboles de haine » précise-t-elle. Déjà au mois de juin, elle avait porté plainte après la découverte d'une croix gammée sur un passage piéton aux couleurs LGBT, rue Mégevand en centre-ville.

 

Anne Vignot : 

La statue d’Henriette de Crans qui a été inaugurée il y a quelques jours à Chamars à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, a été vandalisée cette nuit, à Besançon. Sur un arbre à côté a également été gravée une croix gammée. La ville de Besançon indique qu’elle va porter plainte. « Aucune tolérance ne peut être admise quant à ces symboles de haine » précise-t-elle.