Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce lundi à Besançon à 04h45 sur Boulevard Léon Blum, une femme de 35 ans s’est fait dérober son véhicule sous la menace d’une arme. La victime, était affairée à charger des affaires à l’intérieur de sa voiture afin de partir en vacances, lorsqu’elle s’est fait braquer par deux individus cagoulés et dont l’un était porteur d’une arme de poing de type pistolet automatique. La même journée, c'est un requérant qui a signalé la présence d’un véhicule similaire dans un garage rue des Oiseaux à Besançon. Un dispositif de surveillance installé par la BAC a abouti à l’interpellation de trois mineurs de 17ans à l’intérieur du véhicule. Ils ont été placés en garde à vue.

Une perquisition menée chez l'un a permis la découverte de deux armes type airsoft, de gants et des cagoules. Chez un autre était découvert deux cagoules et l’emballage d’un airsoft. Le premier a reconnu le vol de véhicule avec arme mais a refusé de donner les noms de ses complices. Il a justifié le vol du véhicule pour rembourser des dettes contractées. Les deux autres ont nié les faits et expliqué n’avoir fait que suivre leur ami sans connaître ses intentions.

Le 12 février 2022 une plainte était déposée par le directeur de l’entreprise CRYLA pour le vol d’un poste à souder professionnel, dérobé lors d’un transfert d’entreprise en juin 2021. Le 10 février 2022 lors d’une conversation, un salarié confiait avoir vu ce poste à souder en vente sur le site « Leboncoin ». Après avoir vérifié que le matériel proposé était bien celui déclaré volé, les policiers ont pris contact avec le vendeur pour lui fixer un rendez-vous. Le matériel a ensuite été récupéré et le receleur, un homme de 27 ans, a été interpellé. Il s’avérait que le receleur était l’auteur du vol commis en juin 2021 alors qu’il travaillait dans l’entreprise et qu’il était en charge du transfert de matériel entre un site en Auvergne et Besançon. Il se justifiait par un besoin d’argent et avait attendu 6 mois pour mettre en vente l’objet pensant être en sécurité en ayant quitté l’entreprise.

Vendredi matin, un individu de 40 ans a été interpellé à l’Hyper U de Doubs, en train de dérober des polos de marque pour un montant avoisinant les 300€. Ce même individu avait, la veille, dérobé 7 polos de cette même marque pour un montant de 200€. Sa technique était de rentrer dans la cabine d’essayage, de découper les étiquettes, puis de porter tous les vêtements sur lui, recouverts d’un gros pull, avant de sortir au niveau de la caisse sans achat.

Vendredi, il  a changé de méthode, en plaçant les polos dans leur emballage entre son pull et son blouson. Mais lorsqu’il a été contrôlé pendant son passage à la caisse sans achat, les vigiles se sont rendus compte de son escroquerie et ont pu récupérer les articles volés. L’homme a reconnu l’ensemble des faits qui lui sont reprochés, et tout le butin a été restitué en bon état. 

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un équipage de police était requis par le CIC (centre d’informations et de commandement) pour une personne venant de se faire dérober son vélo BTWIN par un individu décrit comme « portant un pantalon rouge ». Un peu plus loin sur les lieux, les policiers remarquent effectivement un individu vêtu d’un pantalon de cette couleur poussant un vélo, et l’interpellent. La victime a formellement identifié l’individu, qui avait d’ailleurs porté un coup au visage de son ami de présent avec elle lors du vol. L’auteur, un homme de 27 ans, a été placé en garde à vue.