Choix du secteur :
Se connecter :
 

En sport. La saison 2024 de cyclisme passera par la Franche-Comté. Les 12, 13 et 14 avril prochains, notre territoire accueillera respectivement la Classic Grand Besançon, le Tour du Jura et le Tour du Doubs. Les quatre équipes UCI WorldTeams françaises ont d’ores et déjà confirmé leur présence. Ainsi, Victor Lafay (Decathlon AG2R La Mondiale Team), Guillaume Martin (Cofidis), Lenny Martinez (Groupama FDJ) et Jesus Herrada (Cofidis) seront sur la ligne de départ.

Une bonne nouvelle pour le sport franc-comtois et bisontin. Le cycliste Romain Grégoire (Groupama-FDJ)  participera, en 2024, à son premier Tour de France. Après avoir découvert la Vuelta en 2023, le jeune homme de 21 ans va s’attaquer à la Grande Boucle cet été. « J’ai énormément appris l’année dernière, j’ai gagné des courses, mais je veux encore franchir un échelon » a-t-il déclaré. Le Tour se déroulera du 29 juin au 21 juillet prochain.


Cette année 2024 sera des plus sportives. Le Tour de France cycliste féminin fait partie des grands évènements auxquels les Francs-Comtois sont associés. Rappelons que le vendredi 16 août, le peloton arrivera à Morteau, après une course de 160 kilomètres, au départ de Remiremont. Le lendemain, pour l’avant dernière étape, les coureuses s’élanceront de Champagnole, pour rejoindre le Grand Bornand, après un parcours de 167 kilomètres.

C’est une nouvelle aventure et expérience sportive qui a débuté ce week-end pour le champion cycliste pontissalien Jérémy Clément. Désormais, le jeune professeur des écoles et coureur passionné et talentueux est coaché par Maxim Frémeaux, un nom qui résonne dans la tête de tous les cyclistes français, puisqu’il est un des meilleurs entraîneurs professionnels du circuit national.

« Lorsque mon entraîneur Simon Fischer m’a dit qu’il arrêtait pour des raisons professionnelles et familiales, je suis allé au culot avec Maxim Frémeaux, qui avait commencé à me suivre sur les réseaux, après ma victoire au contre-la-montre de l’Alpe d’Huez ». Dans un milieu, où la concurrence fait rage, Jérémy Clément continue son petit bonhomme de chemin. Il sait saisir les opportunités qui s’offrent à lui et gravir les sommets pour atteindre ses objectifs et s’ouvrir de nouvelles perspectives. « Il a accepté. Il m’a dit qu’il me prenait dans son groupe limité de coureurs. C’est une chance et une belle opportunité pour moi » déclare-t-il.

Une superbe saison

Le 8 octobre dernier, Jérémy a terminé sa saison 2023 sur le Tour de Lombardie. Il clôt une nouvelle fois encore un joli parcours. « J’ai vécu une super année 2023. Ma victoire au contre-la-montre de l’Alpe d’Huez, dans la catégorie des moins de 29 ans,  restera gravée dans ma mémoire » explique-t-il. Le  champion du Haut-Doubs a d’ores et déjà les yeux fixés sur 2024. « Mon programme est déjà pas mal établi. Je choisis les courses auxquelles je veux participer. Nous en parlons avec mon entraîneur » complète-t-il. Parmi les objectifs que le sportif s’est fixé, sa participation, en juillet prochain, à l’une des courses les plus dures d’Europe  par étapes. Cela promet. Bravo Jérémy, la force tranquille.

L'interview de la rédaction / Jérémy Clément

 

Ce sera sans doute l’évènement sportif de cet été en Franche-Comté. Le 16 août prochain, Morteau accueillera la 6è étape de la 3è édition du Tour de France féminin. Soit un parcours de 160 kilomètres, entre Remiremont, dans les Vosges et la Ville de Morteau. Cinq ascensions animeront cette étape, que l’on prétend être réservée aux puncheuses et aux grimpeuses. La côte de la Roche du Prêtre et celle des Fins devraient être le théâtre d’une lutte acharnée.

Cédric Bole, le maire mortuacien, voit en la réception d’une telle épreuve, la tenue d’une belle fête populaire et un super coup de pub pour le territoire du Haut-Doubs et du Val de Morteau. L’édile rappelle que le Val de Morteau est « une terre de vélo ». Chaque année, avec Pontarlier, le territoire accueille le tour du Doubs, savamment organisé par le club cycliste des cantons de Morteau Montbenoît, « un des plus gros clubs amateurs de France ». Le printemps dernier,  la Ville a montré tout son savoir faire en la matière, en étant ville départ d’une étape du Tour de Romandie. De plus, la cité du Haut-Doubs est toujours dans la course  pour l’accueil du Tour de France masculin, avec sa voisine de la Chaux de Fonds. Ces différents positionnements ont montré que la petite reine avait toute sa place dans le Val de Morteau. C’est donc tout normal que sa candidature ait été retenue pour l’épreuve d’août prochain.

Mobilisation générale

La fête sera belle dans le Pays Horloger. C’est tout un territoire qui devrait répondre présent pour donner à cette compétition sportive l’ampleur qu’elle mérite. Juliette Labous, qui évoluera sur ses terres, devrait être très encouragée. « Nous sommes avec tous les maires de la Communauté de Communes. Il y aura un rayonnement sur le Pays Horloger. Christine Bouquin, la présidente du conseil départemental du Doubs soutient cette manifestation. Ce sera une grande fête départementale. Nous avons dix mois pour imaginer comment l’organiser » conclut M. Bole.

L'interview de la rédaction : Cédric Bolen maire de Morteau et président de la Communuaté de Communes du Val de Morteau

 

La présentation de la 111è édition du Tour de France aura lieu dans quelques heures. Le rendez-vous est fixé à 11h30. Les coureurs seront fixés sur leur sort. Si le Tour de France masculin ne devrait pas traverser la Franche-Comté, il pourrait en être autrement pour les filles. Seule certitude pour l’heure, le coup d’envoi de l’évènement sera donné le 29 juin prochain à Florence, en Italie. En raison des jeux olympiques, l’arrivée s’effectuera à Nice, le 21 juillet.

On en sait un peu plus sur la prochaine édition du Tour du Jura, qui se déroulera le samedi 13 avril. Précisons que cette épreuve fait partie du calendrier UCI European Tour.  Pour cette nouvelle édition, que les téléspectateurs pourront suivre sur l’Equipe TV, c’est la commune de Domblans, située dans le vignoble jurassien, qui accueillera les 20 équipes. Le peloton quittera le territoire de la communauté de communes pour rejoindre le sommet du Mont Poupet, qui avait déjà été juge de paix lors de l’édition 2023.

Thibaut Pinot a pris la 37è place du Tour de Lombardie qui s’est disputé ce samedi en Italie. Une course remportée par Tadej Pagacar. Il s’agissait de l’ultime course professionnelle pour le coureur de Melisey, qui a été, comme il se doit, très encouragé par ses fidèles supporters.  A l’image du Tour de France, la magie a opéré. Une belle communion s’est instaurée entre le champion franc-comtois et celles et ceux qui ont suivi son parcours professionnel.

C’est la der pour Thibaut Pinot. Le Coureur de Melisey mettra un terme à sa carrière de sportif de haut niveau à l’issue du Tour de Lombardie. Une épreuve qui s’annonce sans doute compliquée pour le Franc-Comtois qui a connu des chutes et des pépins de santé lors de ces dernières apparitions. Le coup d’envoi de cette 117è édition sera donné ce samedi 7 octobre à 10h30. L’arrivée est prévue entre 16h40 et 17h25.

L’échéance à grands pas pour le cycliste jurassien Clément Berthet. A compter du 7 octobre prochain, le sociétaire d’AG2R Citroën Team participera au prochain tour de Lombardie, le Tour d’Italie. Ce sera SA troisième sélection sur  cette course cycliste. Un autre Jurassien, Alexis Vuillermoz, qui portera les couleurs de TotalEnergies, sera à ses côtés. Tout comme le Haut-Saônois Thibaut Pinot, dont ce sera la dernière apparition sur une course de haut niveau.