Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ce vendredi, les Sochaliens, pour leur premier match sous les ordres d’Olivier Guégan, se sont imposés face à l’UNFP FC (3-1). Yoël Armougom et Rassoul Ndiaye ont marqué en première période, puis Moussa Doumbia suite à la réduction adverse après la pause.

Le FC Sochaux Montbéliard disputera ce vendredi son premier match amical. Les Lionceaux seront opposés à l’équipe de l’UNFP. Il s’agit d’un collectif qui regroupe des joueurs sans contrat. Un premier match en guise de préparation mais surtout une première étape pour les sochaliens en quête de repères après la reprise de l’entraînement il y a quelques semaines sous la houlette de leur nouveau coach Olivier Guégan.

Cette équipe qui se prépare à la manière d’un groupe professionnel depuis deux semaines est entraîné par Patrice Beaumelle, ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire et ancien adjoint d’Hervé Renard. On retrouve plusieurs joueurs ayant foulé les pelouses de Ligue 1 comme Ali Ahamada, Ihsan Sacko, Mathieu Dossevi ou encore Delvin Ndinga. Mais ce rendez-vous est plus symbolique qu’autre chose. Il s’agit du premier match amical de l’été pour les Lionceaux. Le temps de jeu devrait être largement réparti entre tous les joueurs afin de ne prendre aucun risque avant le stage à Aix-les-Bains qui débutera ce dimanche. Un premier test pour le groupe d’Olivier Guégan, qui intervient après des grosses semaines de travail foncier et de remise en forme.

Jura Sud Foot annonce l’arrivée pour la saison prochaine de Mara Wagué, défenseur central de 25 ans en provenance de Jura Dolois Football. Le club vient renforcer sa défense centrale après la perte d’El Oihab Abdou, touché aux ligaments croisés au mois de mars. Mara Wagué, un puissant gaucher, a évolué chez les jeunes à l'USM Gagny avant de rejoindre EA Guingamp, puis USC Concarneau (N1). Blessé une partie de la saison, il a ensuite rejoint Jura Dolois Football, club dans lequel il évoluait depuis 2018.

Si le club doit apprendre à communiquer avec les médias franc-comtois, sa capacité à faire fédérer de nouvelles recrues pour la saison prochaine semble  être plus professionnelle. Encore faut-il que les individualités ne l’emportent pas sur le collectif ? En tout cas, le Racing Besançon vient de s’attacher les services de Mevlut Erding, que le FC Sochaux Montbéliard n’a pas conservé. Erding est la première recrue bisontine pour la prochaine saison.

Saad Agouzoul, défenseur central gaucher de 24 ans, s’est engagé pour trois saisons avec le FCSM ce vendredi 1er juillet, après avoir satisfait à la visite médicale d'usage. L’International U23 marocain évoluait jusqu’alors au LOSC Lille.

Saad Agouzoul est né 10 août 1997 à Marrakech, au Maroc. Il intègre à l'âge de 13 ans les rangs du Kawkab Athlétique Club de Marrakech, avec lequel il effectue ses débuts professionnels en 2016/2017.

Le défenseur central gaucher dispute 17 matches et inscrit deux buts la saison suivante dans l'élite marocaine. Les performances remarquées du grand défenseur central (1m91 pour 75 kg) lui permettent cette même saison de devenir international U23 marocain. Saad Agouzoul confirme lors de l’exercice 2018/2019 en disputant 29 rencontres de championnat marocain et, alors que le KACM est relégué, il est transféré en juillet 2019 au LOSC Lille. 

À 22 ans, Saad Agouzoul découvre le football européen et évolue durant une saison avec la réserve lilloise avant de rejoindre en prêt le Royal Excel Mouscron pour l'exercice 2020/2021. En Belgique, le défenseur central gaucher réalise une saison pleine avec 33 matches, agrémentés d'un but et d'une passe décisive, malgré les difficultés mouscronnoises en Jupiler Pro League belge. De retour au LOSC avec qui il était lié jusqu'au 30 juin 2024, Saad Agouzoul a évolué en réserve la saison dernière.

Après avoir présenté hier son nouvel entraîneur Olivier Guégan qui succèdera à Omar Daf, le Football Club Sochaux-Montbéliard a présenté ce midi ses 4 premières recrues de l’été qui viendront densifier l’effectif. Ainsi, Sambou Yatabaré, Roli Pereira de Sa, Daylam Meddah et Yoel Armougom ont répondu successivement à la presse. De 19 à 33 ans et avec deux milieux et deux défenseurs, ces recrues sont assez diverses même si l’on peut observer qu’il manque encore le fameux buteur, le “numéro 9 qui marque 15 à 20 buts” dont parlait Olivier Guégan hier. 

Sambou Yatabaré

C’est la dernière recrue annoncée hier soir. L’international malien de 33 ans arrive en même temps que l'entraîneur Olivier Guégan, tous deux en provenance de Valenciennes. En difficulté parfois au niveau technique la saison passée dans le Nord, il s’agit surtout d’une recrue qui pourra apporter sa grande expérience au sein du groupe. En effet, le milieu de terrain a eu l’occasion de jouer la Ligue des Champions avec l’Olympiakos, la ligue Europa avec Guingamp ou enfin la Bundesliga avec le Werder Brême dans le “championnat qu’il regardait petit”. Il connaît donc les grands rendez-vous et les grosses ambiances puisqu’il a vécu des derbys bouillants entre l’Olympiakos et le Panathinaïkos avec 50 000 personnes dans le stade Karaïskaki : “c’est pour ces moments là qu’on joue au foot”. Sambou Yatabaré pourra donc conseiller les plus jeunes en cas de match couperet mais aussi apporter son jeu de tête avec sa grande taille (1m90) et enfin sa “hargne sur le terrain”. 

sochaux yatabare

Sambou Yatabaré

Roli Pereira de Sa 

C’est la pépite qui a touché les sommets dans sa jeunesse. Originaire de la région parisienne, il a été formé au Paris Saint Germain et a été dans les mêmes vestiaires que “Zlatan, Thiago Motta, Maxwell ou Pastore”. Roli déclare que c’est “très inspirant” de côtoyer de telles stars et “un rêve de gosse” mais qu'il “faut encore plus travailler pour se retrouver face à ces joueurs”. Un niveau qu’il n’a jamais atteint et après plusieurs prêts de la part du PSG au Paris FC ou à Tours, Roli a continué sa carrière au FC Nantes. Aujourd'hui, il l'affirme, cette nouvelle expérience sochalienne n'est “pas un rebond mais réellement un challenge” : “j’ai été séduit par le projet, on joue la montée, c’est un choix”. Le milieu de terrain de 25 ans aura donc l’occasion de contribuer à cette potentielle montée en apportant sa vision de jeu et son expérience du monde professionnel. 

 

sochaux pereira de sa

Roli Pereira de Sa

Daylam Meddah

C’est la plus jeune recrue de l’été. Le défenseur central de 19 ans, en provenance d’Angers, est un profil très physique pour son âge avec ses 85 kg pour 1m87. Il saura donc apporter cette force et sa fougue et espère bien “débuter des matchs en ligue 2” après avoir joué toute la saison passée dans la réserve d’Angers en National 2. Pur produit de la région normande, Daylam a été formé au Havre dans un des meilleurs centre de formation français d’où sont sortis des grands noms du football comme Paul Pogba, Riyad Mahrez ou encore Steve Mandanda : il espère suivre le chemin de ces grands joueurs. Daylam présente aussi un profil polyvalent, pouvant jouer autant au milieu qu’en défense et pourra combler les éventuelles blessures et réellement apporter une longueur de banc à l’effectif. Il s’est engagé pour 3 ans mais voit plus loin et espère “peut être plus” : le terrain nous le dira. 

 

sochaux meddah

Daylam Meddah

Yoel Armougom

Encore un profil polyvalent puisque le latéral gauche de 24 ans peut jouer en réalité “sur tout le côté gauche”. Arrivé en France à l'âge de 18 ans en provenance de la Réunion, Yoel n’a connu qu’un club, celui qui lui a donné sa chance : le Stade Malherbe de Caen. Avec ce dernier, il a vécu 4 saisons pleines et présente donc un profil expérimenté qui pourra apporter autant de “l’endurance, de la vitesse et de la technique” : “des qualités que l’on retrouve dans le groupe”. Il se dit “déjà à l'aise dans l’effectif” et attend avec impatience “les premiers matchs de préparation puis le premier match de championnat contre le Paris FC”. 

 

sochaux armougom

Yoel Armougom

Montée, pas montée ? 

C’est ce qu’essaye d’analyser tous les observateurs du club depuis le départ d’Omar Daf. On s’interroge si après ce coup dur, les ambitions du club sont revues à la baisse. C’est ce que le directeur sportif Samuel Laurent a tenté de démentir en rassurant rapidement avec le nouvel entraîneur Olivier Guégan et ces nouvelles recrues. Cependant, si ces recrues parlent déjà d’ “ambition vers la montée” comme Roli Pereira de Sa, Samuel Laurent préfère rester prudent et déclare que “Sochaux vise le maximum”. Réelle prudence ou conscience que cette ambition s’avère difficile ? C’est une question laissée en suspend d‘autant plus dans le contexte de controverse au sein du club avec trois joueurs qui n’ont pas participé à la reprise, élément très inhabituel dans le football. Le directeur sportif tente encore de rassurer en parlant “d’organisation interne, sans commentaire à faire en particulier”. 

La volonté de Sochaux est de tourner le chapitre Daf et de réellement se lancer dans la saison prochaine. Avec ces recrues, c’est un pas de plus fait dans cette direction : il ne manque plus que des réels profils en attaque, dernier besoin essentiel du club franc-comtois. 

 

L'interview de la rédaction / Samuel Laurent, Sambou Yatabaré, Roli Pereira de Sa     

L'interview de la rédaction / Samuel Laurent, Daylam Meddah, Yoel Armougom        

L'interview de la rédaction / Samuel Laurent sur les trois joueurs absents à la reprise    

 

Après au moins quatre saisons en départementale 1, l’AS Château de Joux retrouvera le niveau régionale 3 la saison prochaine. Gabin Faivre, le président du club, se félicite de cet épilogue heureux qui se prépare depuis plusieurs saisons.

Pour ce faire, le club est dans les starting-blocks pour se présenter avec les atouts nécessaires dans cette compétition. L’objectif est clairement affiché : le collectif ne cherche pas que le maintien mais le top 4 du classement final. Pour réaliser cette performance, il a lancé son recrutement. Il recherche la meilleure alchimie possible entre la jeunesse et l’expérience.   Ainsi, l’avenir se construira avec les jeunes du club, partis, pour certains, s’aguerrir ailleurs et des recrues désireuses de s’inscrire dans un projet sportif  et ayant les armes pour affronter le niveau régional.

180 licenciés

L’ASCJ compte 180 licenciés, dont une section féminine. A la Cluse-et-Mijoux, la pratique du football est possible dès l’âge de 5 ans et jusqu’au niveau senior. Précisons qu’une fusion est née avec le club de Remoray-Vaux pour les catégories  U15 et U18  et avec Massif Haut-Doubs pour le niveau U18. L’AS Château de Joux ne veut pas manquer la prochaine étape qui s’offre à lui. « Le club veut continuer de grandir, tout en conservant l’esprit familial qu’il connaît » conclut le jeune président.

L'interview de la rédaction / Gabin Faivre

Sambou Yatabaré, âgé de 33 ans, s'est engagé pour deux saisons avec le FC Sochaux Montbéliard ce lundi 27 juin après avoir satisfait à la visite médicale d'usage. L'expérimenté International malien (32 sélections et 5 buts) a joué près de 250 matches professionnels dont trois en Ligue des champions et huit en Ligue Europa.

Ce lundi matin sous une pluie battante, le FC Sochaux-Montbéliard ouvrait ses portes au grand public pour la reprise de l’entraînement. Une trentaine de passionnés sont venus assister à la séance malgré les conditions météo difficiles. Sous l’égide de leur nouvel entraîneur, Olivier Guégan, ancien coach de Valenciennes FC, tout le groupe sochalien, hormis quatre joueurs, a chaussé les crampons. Le nouveau coach est resté longuement dans le rond central, en observant attentivement ses joueurs. Après un long footing, le groupe s’est divisé en deux afin d’effectuer deux exercices différents, sous la houlette des préparateurs physiques.

 

 

Des supporters encore sceptiques

Les quelques curieux qui ont bravé les intempéries ce matin pour se donner rendez-vous aux abords du stade Bonal étaient encore sceptiques concernant l’arrivée d’Olivier Guégan. Ils s’attendaient à un « plus gros nom », concordant avec les rumeurs qui circulaient dans la presse. Toutefois, les supporters souhaitent « laisser sa chance et du temps » à l’ancien coach de Valenciennes. « On a l’effectif pour » souligne Paul, fidèle supporter du FCSM. « Le groupe est bien plus qualitatif que celui qu’avait Guégan au VAFC. Nous faisons confiance au groupe. Maintenant, il faut que la mayonnaise prenne rapidement, parce que la saison va être différente, il n’y a que deux montées cette année. Mais nous avons toutes nos chances », poursuit-il.

 

Un nouveau staff technique

Le groupe a effectué de très nombreux tours de terrain, sous la houlette de Sébastien Lopez-Guia. Le nouveau préparateur physique de 46 ans œuvrait depuis deux saisons auprès des féminines du PSG (avec qui il a été champion de France et deux fois demi-finaliste de la Ligue des Champions) après avoir officié auprès de l’équipe nationale d’Haïti, du Gazélec FC Ajaccio, de l’AS Monaco ou du Neuchâtel Xamax. Il était accompagné d’Emmanuel Vallance, responsable performance, qui a travaillé au FC Metz et à l’OGC Nice avant de rejoindre le staff sochalien d’Albert Cartier en 2016/2017. Puis c’est au Gazélec FC Ajaccio, aux Chamois Niortais, au Valenciennes FC aux côtés d’Olivier Guégan, et récemment la Fédération Écossaise de Football, qu’il a officié.

Dans ce nouveau staff, on note aussi la présence de deux entraîneurs adjoints. Le premier, Jérôme Monier, ancien milieu de terrain ayant disputé 13 saisons au haut niveau, portant entre autres couleurs celles du Stade de Reims, du Valenciennes FC et de l’ESTAC Troyes. Il a été l’adjoint de Serge Romano, Faruk Hadzibegic, Patrice Carteron, Michel Der Zakarian ou encore Olivier Guégan, travaillant au CS Sedan Ardennes, au Dijon FCO, au Stade de Reims ou auprès de l’équipe nationale du Mali. Éric Guérit, lui aussi entraîneur adjoint, ancien milieu de terrain, a disputé plus de 250 matches dans l’élite, notamment avec l’OGC Nice, les Girondins de Bordeaux, l’AS Monaco ou l’AS Cannes avant de diriger la réserve du LOSC, Angers SCO et l’AS Angoulême Charente. Plus récemment, celui qui a été appelé en équipe de France en 1988 a été recruteur au Stade Rennais et aux Girondins de Bordeaux. D’autres informations ne devraient pas tarder au sujet de l’entraîneur des gardiens, actuellement en « transit ».

 

Supporters du FCSM : 

 

Le nouvel entraîneur du FC Sochaux-Montbéliard s'est présenté devant la presse ce midi à la suite de sa première séance d'entraînement. Passé par Grenoble puis Valenciennes, le technicien de 49 ans possède la lourde tâche de faire oublier Omar Daf, parti au DFCO.

 

Après le départ controversé de son entraîneur sénégalais Omar Daf pour Dijon il y a dix jours, le FC Sochaux-Montbéliard vient d'engager Olivier Guégan pour les deux prochaines saisons. Le technicien, passé par Reims, Grenoble et Valenciennes, connaît la Ligue 2. Un championnat où il a dirigé 80 rencontres. Après une première séance d'entraînement de « reprise » menée sous la pluie montbéliarde, le nouveau coach du FCSM a donné ses premiers mots en conférence de presse. « Je suis ravi d'être dans ce grand et beau club de Sochaux », a-t-il déclaré, accompagné de Samuel Laurent, directeur général du club sochalien. « Nous sommes très heureux d’accueillir Olivier. C'est un entraîneur très appréciable humainement. Le courant est facilement passé dans toute l'équipe. Il va apporter un renouveau tactique et une nouvelle dose d’agressivité », a déclaré ce dernier.

 

Kitala, Ambri et Kaabouni vers la « sortie »

 

Yann Kitala, Steve Ambri, Younès Kaabouni et Abdallah N'Dour étaient parmi les grands absents de l'entraînement de ce matin. Certains d'entre eux étant annoncés sur le départ depuis quelques jours, l'absence de ce matin est logiquement revenue en conférence de presse. « Pour l'instant il y a trois joueurs qui ont émis le souhait de sortir », a confirmé Samuel Laurent. « N'Dour est absent à cause du Covid. Les trois autres c'était en concertation avec le club », a rajouté Guégan, confirmant ainsi le départ prochain des trois joueurs.

 

Des arrivés « dans les prochains jours »

 

Avec ces départs annoncés, le club sochalien se retrouve en manque d'effectif sur les postes de numéro 9 et de défenseur central. Pour répondre à ces besoins, les dirigeants sont conscients qu'ils vont devoir recruter. «Il faut un buteur qui marque entre 15 et 20 buts par saison. Toutes les équipes qui performent en Ligue 2 en possèdent un », explique le technicien sochalien avant de rajouter : « Vous allez voir des arrivées dans les prochains jours.»