Choix du secteur :
Se connecter :
 

Le FC Sochaux Montbéliard indique que l’Olympique Lyonnais a accepté de prolonger le prêt de Mathieu Patouillet, le jeune gardien de but de 20 ans, pour la saison sportive 2024/2025. Le jeune portier a réalisé une belle saison en Franche-Comté la saison dernière, avec 23 matches en championnat et 6 en Coupe de France, où il s’est particulièrement distingué lors de la séance de tirs au but face au Stade de Reims.

C’est acté. Malcolm Viltard  va quitter le FC Sochaux Montbéliard et rejoindre un autre championnat. La saison prochaine, le milieu de terrain évoluera en première division belge. Viltard (22 ans) était arrivé en Franche-Comté en 2019. Il y avait signé son premier contrat professionnel en juillet 2021.

Une bonne nouvelle en provenance du FC Sochaux Montbéliard. La DNCG a donné son feu vert, sans aucune restriction, en faveur de la réinscription du club franc-comtois dans le championnat national. Le club va désormais  pouvoir se consacrer à la préparation de la prochaine saison sportive.

Le Racing Besançon annonce que Zidane Boulebiar a choisi de poursuivre l’aventure la saison prochaine avec les Rouges bisontins. En revanche, Leygley Adou ne portera plus les couleurs du club la saison prochaine. Après quatre saisons au sein de la charnière centrale bisontine, le footballeur a choisi de cesser sa collaboration avec le RB.

Il fait partie de ses jeunes joueurs qui ont réussi à s’imposer dans le plus haut niveau au Racing Besançon. A trouver leur place, malgré la concurrence imposée et venue de l’extérieur. Maxime Blé va quitter la formation bisontine après ses nombreuses années d’investissement et de passion au sein des rouge bisontins. Un nouveau coup dur pour le club, qui accuse déjà de nombreux départs.

La fin de saison s’est terminée dans la joie au FC Morteau Montlebon. L’équipe fanion a brillamment décroché le titre suprême de son championnat de régional 1. La performance est d’autant plus belle que, par le passé,  beaucoup de formations, nouvellement reléguées, ont rencontré des difficultés pour stopper l’hémorragie. Ce qui n’a pas été le cas dans le Val de Morteau. Néanmoins, le président Fabien Bez ne cache pas que la fête aurait été beaucoup plus belle si la montée en nationale 3 avait été validée. Les calculs très alambiqués de la ligue de football de Bourgogne-Franche-Comté ne permettent pas au club du Haut-Doubs de prendre l’ascenseur. « Cela ne s’est jamais vu de terminer champion et de ne pas monter » explique le président. Et de continuer : « C’est un petit peu dommage pour les joueurs et pour le club. Cela fait partie de la réforme ».

L'interview de la rédaction : Fabien Bez, président du FC Morteau Montlebon

Améliorer les performances des équipes seniors

Tel est l’objectif visé pour le prochain exercice. La relégation du groupe B en régional 3 et la possible descente de l’équipe C en 2è division de district sont des situations peu convaincantes, que le patron du football mortuacien aimerait corriger. Au FC Morteau Montlebon, le coach, Sébastien Mazzotti,  procède actuellement aux traditionnels entretiens de fin de saison. Peu de départs devraient être enregistrés dans le groupe élite. Quelques renforts pourraient être actés pour renforcer des postes clés, tout en conservant la philosophie du club, qui consiste à composer un effectif avec des jeunes du cru ou de la région.

L'interview de la rédaction : Fabien Bez, président du FC Morteau Montlebon

Condamné à évoluer en national 3 la saison prochaine, le Racing Besançon va devoir reconstruire une nouvelle équipe. Ce ne sont pas moins de six joueurs qui ont décidé, pour le moment, de partir vers de nouvelles aventures. Pas toujours facile de s’inscrire dans la durée et de conserver son effectif lorsque les résultats ne sont pas au rendez-vous et que le groupe est constitué majoritairement de « mercenaires ».

Le coach Valentin Guichard et Jura Sud ont trouvé un accord. Celui que l’on disait en partance vers d’autres horizons poursuivra son engagement avec le club jurassien la saison prochaine. Les trois années qu’il a passées sur le banc jurasudiste ont  été concluantes. La dernière saison s’est terminée à la 4è place du championnat de national 2. Le club exprime sa satisfaction et lui souhaite, avec son staff, la même réussite la saison prochaine.

C’est confirmé. Boris Moltenis a prolongé son contrat avec le FC Sochaux Montbéliard pour deux saisons supplémentaires. Le défenseur central portera désormais les couleurs du FCSM jusqu’en 2026. Après s’être engagé avec un club de première division autrichienne en août 2023, le Belfortain a fait son retour chez les Lionceaux cet hiver.

Il fait partie de ces bénévoles passionnés qui sont totalement dans l’esprit de ce que devraient être le football et le sport. Tout en conservant un esprit compétitif intelligent. Cet homme engagé, depuis peu speakeur au stade Paul Robbe, porte fièrement les couleurs du FC Lac Remoray-Vaux. A quelques jours de l’Euro, et alors que l'actualité nous rappelle que ce sport est grangréné par argent, Plein Air a voulu tirer son coup de chapeau à Pascal Robbe, ce haut-doubiste, passionné, blagueur et altruiste, supporteur invétéré de l’AS Saint-Etienne.

Pascal, c’est le fair-play, la bonne humeur, la convivialité et le plaisir de partager son amour du ballon rond. Pascal Robbe, c’est au moins 20 heures quotidiennes consacrées au football, en plus de son travail d’infirmier, sur le territoire du Lac Saint-Point. « Merci à mon épouse qui supporte tout cela » admet-il. Pascal, c’est un investissement gratuit au service du football amateur pour ses équipes et les autres qui, chaque week-end, viennent fouler les terrains de Vaux-et-Chantegrue et Labergement-Sainte-Marie. Enfin, Pascal, c’est aussi celui qui est capable d’aller mettre l’ambiance, à Levier, dans un tournoi de U7, comme sur une compétition de U13 ou U15. S’investir sans compter, tel est le leitmotiv de ce bénévole incontournable. Altruiste, il n’oublie pas de citer la quinzaine de membres de son comité d’administration, qui œuvre également à ses côtés.

L'interview de la rédaction : Pascal Robbe



Les gros sous du monde professionnel

On est bien loin des déboires de Kylian MBappé à Paris ou de son transfert astronomique au Real de Madrid. Et ce n’est pas faire preuve de démagogie que de le dire. Au FC Lac Remoray-Vaux, organiser les matches du week-end, encadrer et bichonner les 260 licenciés, s’assurer du bon fonctionnement des infrastructures, gérer la buvette, … sont autant de priorités que Pascal Robbe et son équipe de bénévoles doivent assumer. Ici, un sou est un sou et seules les actions lucratives permettent de maintenir une activité. On oublie les droits  TV, et le milliard d’euros attendus par la ligue de football pour la saison prochaine. Il faut, chaque année, trouver les ressources nécessaires pour faire vivre le club. Actuellement, la recherche de fonds et les dossiers à remplir pour surmonter les obstacles administratifs pour la rénovation du stade de Labergement-Sainte-Marie mobilisent beaucoup de temps et d’énergie. « On n’a pas besoin de beaucoup d’argent, mais il faut en trouver quand même. C’est vrai que par rapport aux clubs de Ligue 1, on est désavantagé. On manque d’aides » termine le bénévole.

L'interview de la rédaction : Pascal Robbe

Les U15 en finale

Ce combat de tous les instants,  pour que le sport amateur perdure, n’empêche pas les performances sportives. Ce samedi matin, les U15 de l’entente sportive Lac Remoray-Vaux et Château de Joux disputeront la finale de la coupe départementale. A cette occasion, les jeunes haut-doubistes affronteront Quatre Monts. Le coup d’envoi du match sera donné, à 10h, à Gennes. De nombreux supporters devraient faire le déplacement.