Choix du secteur :
Se connecter :
 

Ligue 2

Sochaux 3 – 2 Caen

National 2

ASM Belfort – Sainte Geneviève des Bois (match reporté)

Rumilly – Jura Sud (reporté)

National 3

FC Morteau Montlebon – Gueugnon (reporté)

CA Pontarlier – Racing Besançon (reporté)

Montceau – Grandvillars (reporté)

Besançon Football 2 – 1 FC Valdahon Vercel

Sochaux Montbéliard (2) 4 – 0 Jura Dolois (dimanche à 14h30)

Le FC Sochaux Montbéliard s’est imposé sur le score de 3 buts à 2 ce samedi soir face à Caen. Menés 2 buts à 0 à la pause, les Sochaliens sont parvenus à s’imposer durant les arrêts de jeu. Kalulu (52è), Virginius (66è) et Do Couto (90+3) ont donné la victoire au FCSM. On disputait la 21è journée de Ligue 2.  Les Sochaliens sont désormais leaders de Ligue 2.

On a appris ce vendredi que plusieurs matches, comptant pour la 11è journée de championnat en national 3, ne pourront se disputer ce week-end. Ainsi, les rencontres FC Morteau Montlebon – Gueugnon  et CA Pontarlier – Racing se joueront ultérieurement. Les raisons climatiques sont à l’origine de l’annulation de ces deux rencontres.

Adama Niane, dont le contrat avec le FC Sochaux-Montbéliard prendra fin le 30 juin prochain, va terminer la saison 2021/2022 sous les couleurs de l'USL Dunkerque. L'International malien de 28 ans est officiellement prêté au club nordiste par le FCSM.

Le FC Sochaux Montbéliard s’est imposé sur le score de 1 but à 0 ce samedi après-midi au Havre. L’unique but de la rencontre a été inscrit à la 65è minute par Yann Kitala. Les Lionceaux disputaient la 20è journée de Ligue 2. Cette victoire permet au groupe d’Omar Daf de prendre de la distance par rapport à leur adversaire au classement. La différence est désormais de quatre points.

L’heure de la reprise a sonné pour les Sochaliens. Pour le compte de la 20ème journée de Ligue 2, ils affronteront Le Havre demain à 15 h, dans un match déjà important pour la suite du championnat.


Un match incertain

À l’heure actuelle, le match est bel et bien censé se jouer demain au Stade Océane du Havre. Oui mais voilà, les cas de COVID recensés récemment chez les Havrais laissent planer l’hypothèse d’un potentiel report de la rencontre. Cela étant, les Sochaliens se sont préparés normalement pour ce match déjà important pour la suite du championnat. Cinquième avec 33 points, les joueurs d’Omar Daf devancent d’une petite longueur les Havrais, sixième avec 32 points au compteur. Un gros morceau donc, pour entamer cette année 2022.

« On y va pour gagner, il faut marquer le coup » Aldo Kalulu.


Un match qui s’annonce difficile

Face au Havre, deuxième meilleure défense du championnat, la tâche s’annonce rude pour des Sochaliens qui connaissent d’ailleurs des difficultés sur le plan offensif. « C’est une équipe prétendante à la montée en Ligue 1. Malgré le fait qu’ils cachent leurs ambitions, ils ont un groupe très étoffé et c’est la deuxième meilleure défense de Ligue 2. Ça sera un match très difficile » déclare le technicien sochalien Omar Daf. Même son de cloche pour l’attaquant Aldo Kalulu, qui s’attend à un match forcément difficile, face à un adversaire direct dans cette course à la montée. Mais le Sochalien reste confiant avant ce match et espère que lui et ses partenaires réaliseront une grosse performance. « Quelle que soit l’issue du match, on sait que rien ne sera joué pour la suite du championnat, mais on va là-bas pour gagner, il faut marquer le coup » déclare Aldo Kalulu. Le match est lancé.

Interview de la rédaction, Omar Daf (coach du FC Sochaux Montbéliard) et Aldo Kalulu (Attaquant du FC Sochaux Montbéliard) : 

Hier soir, les Pontissaliens ont longtemps tenu leur cage inviolée face au leader de la poule, mais un relâchement à cinq minutes du terme est venu doucher les espoirs locaux.


Un scénario cruel  

C’est sous un froid polaire que les jeunes de Pontarlier ont reçu hier les Lyonnais. Mais les conditions n’ont pas refroidi les protégés de Romain Pogeant, qui auront fait douter les Lyonnais pendant la quasi-totalité du match. Bien en place défensivement et généreux dans les efforts, les locaux n’auront concédé que très peu d’occasions dans ce match. Ils auraient même pu, par deux fois, avec un peu plus de justesse dans le dernier geste, prendre les devants au tableau d’affichage. Finalement, c’est à la 87ème minute que les Pontissaliens vont craquer. Sur une action collective rondement menée, les Lyonnais se sont offert la victoire. Après un centre venu de la droite, Joris Manquant, étrangement seul dans la surface, plaçait un coup de tête qui allait tromper Arthur Vichet. Un scénario cruel pour Pontarlier, qui était proche d’obtenir un point face à l’ogre de la poule.


« Ça se joue sur des détails »

Romain Pogeant livrait une analyse très juste à la fin du match. « C’est rageant parce qu’on a fait ce qu’il fallait aujourd’hui, mais ça se joue sur des détails, ça fait partie de l’apprentissage ». C’est d’autant plus dommage qu’avec le point du match nul, les joueurs de Pontarlier auraient quitté la dernière place au classement. Le relâchement coupable de la fin de match aura donc coûté cher aux joueurs de Romain Pogeant. « On est en décalage sur le début de l’action, on n’est pas au marquage sur le centre et on se fait punir, c’est dommage » explique l’entraîneur. Il va désormais falloir oublier cette défaite et s’appuyer sur les bonnes choses qui ont été faites hier soir, pour aborder les matchs décisifs qui vont arriver prochainement.


Interview de la rédaction, Romain Pogeant (Coach des U19 nationaux) :

L’aventure de Jura Sud en Coupe de France s’est arrêtée ce dimanche soir en 16ès de finale. Les Jurasudistes se sont inclinés sur le score de 4 buts à 1 face à l’AS Sain Etienne, lanterne rouge de Ligue 1. Dans un match perturbé, qui a contraint l’arbitre à suspendre la rencontre durant quelques minutes, en raison de l’attitude de supporters stéphanois, qui ont agité des fumigènes, demandant également la démission de la présidence, les Jurassiens ont logiquement échoué.

Plus que quelques heures à attendre pour les footballeurs de Jura Sud. Ce dimanche, à 18h30, les Jurassiens affrontent l’AS Saint-Etienne pour le compte des 16ès de finale de la Coupe de France. Cette génération, coachée par Valentin Guichard, peut entrer dans l’histoire. Jamais le club du président Edmond Perrier n’a atteint ce niveau.  Dans le Jura, on espère revivre les mêmes sensations qu’en 1998. Cette année-là, les Jurasudistes avaient battu les Verts en 64ès de finale de l’épreuve. Un exploit que personne n’a oublié.

C’est officiel, le 16ieme de finale de la Coupe de France de football, opposant Jura Sud à l’AS Saint-Etienne, se disputera le dimanche 2 janvier, à 18h30, à Louhans.