Choix du secteur :
Se connecter :
 

National

FC Sochaux 2 – 1 Avranches

National 2

Thonon 0 – 1 Jura Sud

Racing Besançon 2 – 1 Bourg en Bresse

National 3

FC Sochaux Montbéliard (2) 1 – 0 Gueugnon

ASPTT Dijon 1 – 1 Pontarlier

Louhans Cuiseaux 1 – 2 Vesoul

La Chapelle 1 – 4 Jura Dolois

Besançon Football 1 – 2 Rumilly

Belfort – Sarre Union

Régionale 1

Groupe B

Jura Lacs 1 – 3 Champagnole

Bresse Jura – Fauverney (arrêté)

Ornans 5 – 2 Lons le Saunier

Macon 6 – 3 Val d’Amour

Jura Sud – Dijon USC

Saint Apollinaire 3 – 1 Louhans Cuiseaux (2)

Groupe C

Grandvillars 4 –1  Perrousienne

L’Isle sur le Doubs 2 – 2 Valdahon Vercel

Belfort Sud 2 – 0 Baume les Dames

Morteau Montlebon 7 – 1 Noidanais

Saint Vit 0  – 2 Audincourt

4 Rivières 70 1 – 2 Racing Besançon (2)

Le FC Sochaux Montbéliard est attendu au tournant ce samedi. Les Lionceaux reçoivent Avranches pour le compte de la 9è journée de championnat en national. Les supporters veulent conjurer le sort et que leurs petits protégés s’imposent enfin à Bonal. Les Sochaliens sont 16ès au classement. Avranches est 13è. Le coup d’envoi du match sera donné à 19h30.

C’est un match important pour le mental et la confiance que va disputer le Besançon Football ce dimanche après-midi. Actuels 6ès de leur groupe en national, les hommes de Benoît Pansier affrontent Rumilly (9è).  Le coach bisontin dresse un bilan « mi-figue mi-raisin » pour ce début de saison en 5è division nationale. Avec deux victoires, pour autant de défaites, le collectif n’a pas encore convaincu totalement. Rencontre avec le technicien.

« On doit progresser dans les 30 derniers mètres. Nous devons être en capacité de nous créer davantage d’occasions. Nous devons être plus opportunistes devant le but et être en capacité de convertir nos occasions en but » explique Benoît Pansier. L’entraîneur attend davantage de ses attaquants. « Défensivement, il me semble que l’on propose quelque chose de plutôt cohérent ». La marge de progression est en encore bien réelle. D’où l’appel à une véritable prise de conscience de l’effectif, s’il veut atteindre l’objectif imposé en début de saison à savoir : au moins un positionnement dans les cinq premières places du classement et plus si affinité.

Un championnat encore plus difficile

Expérimenté, Benoît Pansier sait que cette saison ne sera pas de tout repos. Les places pour le maintien et celle pour l’accession à l’échelon supérieur seront très disputées. Tous les points sont précieux et chaque faux pas peut être payé très cher. « Ce championnat est encore plus élevé que l’année dernière. On a récupéré deux équipes qui descendent de national 2 ( Louhans Cuiseaux et Moulins Yzeure), tout en conservant les Rumilly, Gueugnon, Jura Dolois, Pontarlier. Il n’y a plus beaucoup de petites équipes » explique l’entraîneur bisontin.

La Coupe de France

Le Besançon Football poursuit son petit bonhomme en Coupe de France. Une compétition qui lui réussit plutôt bien cette saison. Pour le compte du 5è Tour, la formation ira affronter Coteaux de Seille, un club jurassien de régional 3.  Benoît Pansier ne le cache pas. Le BF souhaite aller le plus loin possible dans cette compétition. « Le club veut faire parler de lui au niveau national. L’idée, c’est de pouvoir accrocher une ligue 2, voire une ligue 1 plus tard. Ce serait super». C’est tout le mal que l’on souhaite au président Carl Frascaro , à son staff et ses joueurs.

L'interview de la rédaction : Benoît Pansier

 

Hier soir, dans le cadre d’un match en retard, comptant pour la 1ère journée de championnat, le FC Sochaux Montbéliard ramène un match nul de sa rencontre face à Versailles. Les deux formations se sont quittées sur le score de 1 but partout. Les locaux ont ouvert la marque à la 5è minute de jeu. Avant que les Sochaliens égalisent trois minutes plus tard. Les Francs-Comtois conservent leur 16è place au classement.

Ce mardi soir s’est tenu le tirage au sort du 5è Tour de la Coupe de France, qui voit l’entrée en lice des clubs de national. Les matches se joueront les 14 et 15 octobre prochains.  On fait un point sur les rencontres à suivre en Franche-Comté :

La Machine (R3) – Jura Sud (N2)

Melisey (R2) – FC Sochaux Montbéliard (national)

Olympique de Vesoul (D1) – Bavilliers (R2)

Morteau Montlebon (R1) – Racing Besançon (N2)

Audincourt (R1) – Pontarlier (N3)

Coteaux de Seille (R3) – Besançon Foot (N3)

Jura Dolois (N3) – Saint Vit (R1)

Ornans (R1) – Grandvillars (R1)

Tilles (D1) – Vesoul (N3)

Le FC Sochaux Montbéliard dispute le 1er de ses deux matches en retard ce mardi soir. Les Sochaliens se déplacent à Versailles. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 19h30. Au cours de la traditionnelle conférence de presse d’avant match, Oswald Tanchot a déclaré « J’en appelle à l’esprit de compétition des joueurs, de ne pas oublier ce pourquoi on est là ». Les Sochaliens sont 16ès au classement. Les locaux sont 8ès.

National

Le Mans 2 – 1  FC Sochaux Montbéliard

3è tour de la Coupe de France

Saint Marcel 2 – 2 Jura Dolois ( 4 TAB 5)

Vesoul 1 – 1 FC Valdahon Vercel ( 6 TAB 5)

Grandvillars 2 – 0 Baume les Dames

Mouchard 0 – 1 Chalon

Coteaux de Seille 3 – 1 Arcade Foot

RC Saônois 0 – 0 Belfort Sud ( 4 TAB 3)

Levier 2 – 3 CA Pontarlier

Louhans Cuiseaux 6 – 0 Mons Sous Vaudrey

Beaune 0 – 3 Jura Sud

Sud Revermont 0 – 1 J.S Crechoise

Châteaux de Joux 1 –3  Racing Besançon

Agglomération Olympique – Pays Maîchois

Bavilliers 4 – 0 Nord Territoire

Tilles 4 – 4 La Joux Nozeroy ( 6 TAB 5)

Saint Vit 4 – 1 Rioz/Etuz/Cussey

Genlis 0 – 8 Besançon Football

Rochefort Amange 4 – 1 Noidans Vesoul

Melisey – Bart

Saône Mamirolle 2  – 3 Audincourt

FC Grand Besançon 1 – 1 Morteau Montlebon ( 4 TAB 5)

Sagy 1  - 1  Ornans  (3 TAB 4)

Ce samedi matin, la Ville de Besançon inaugurera, avec les associations et les habitants du quartier, le nouveau de terrain de football synthétique du secteur Velotte . Un investissement, dont le montant est estimé à 800.000 euros.

Fini l’ancien espace en sable, place désormais à une infrastructure plus confortable pour ses utilisateurs. Cet investissement s’inscrit dans les projets de rénovation que la ville de Besançon mène durant ce mandat. Certes, il s’adresse tout d’abord à l’ASC Velotte et ses licenciés, mais il est également à la disposition des acteurs sportifs et sociaux du quartier et de la cité. Dans un souci d’une bonne répartition des infrastructures sportives sur l’ensemble du territoire bisontin, la ville a accepté de réhabiliter cet équipement sportif. Il est le cinquième terrain synthétique à voir le jour, après ceux des Orchamps, Saint Claude, Le Rosemont et la Malcombe.

Un club qui rassemble de nombreux licenciés

Avant de valider complètement un projet, la Ville s’intéresse à la vitalité du ceux qui portent l’initiative et leur capacité à rassembler autour d’une discipline et d’une passion. Ce fut le cas à Velotte. Avec ses plus de 300 licenciés, dont plus de 75% d’enfants, l’ASC Velotte a répondu à ces exigences. Le critère environnemental n’est également pas exclu. C’est la raison pour laquelle, Abdel Ghezali, 1er adjoint à la ville de Besançon, et ses équipes ont opté pour cette matière, qui facilite l’entretien, en évitant notamment les arrosages répétitifs, consommateurs d’une grande quantité d’eau.

Un nouveau gymnase à Planoise

Lors de ce 2è mandat, la Ville continuera d’entretenir et rénover ses équipements. Parmi les grands projets à venir, la construction/agrandissement du gymnase Diderot à Planoise. Un budget de plus de 12 millions d’euros est annoncé par ce nouvel espace qui devrait voire le jour en 2026.

L'interview de la rédaction : Abdel Ghezali, 1er adjoint à la ville de Besançon, en charge des sports

 

Après être vaillamment arrivé jusqu’au 4ème tour mythique de la Coupe de France, l’AS Château de Joux sera opposé au plus gros adversaire qu’il pouvait rencontrer à ce stade : le Racing Besançon. Une affiche de rêve pour les Clusiens, ravis de se retrouver face à la formation de N2. Rendez-vous ce samedi à 20h au stade Raymond Genre.

« C’est un très bon tirage pour nous, on ne pouvait guère rêver mieux à ce stade de la compétition. Une équipe qui joue en N2, la plus haute de Bourgogne-Franche-Comté présente à ce stade. On est très heureux de recevoir le Racing Besançon » indique Gabin Faivre, président et joueur de l’AS Château de Joux. Si l’intensité sera au rendez-vous, et qu’ils savent à l’avance que les visiteurs risquent de prendre le jeu à leur compte, les Clusiens ne s’avouent pas vaincus pour autant. « On s’attend à une équipe très forte, qui commence son championnat un peu difficilement, donc une équipe revancharde. Mais on va essayer de faire notre maximum pour rivaliser le plus longtemps possible » ajoute Gabin Faivre. En effet, le Racing peine en ce début de saison de National 2. Douzièmes sur quatorze, seulement quatre maigres points sur cinq rencontres ; les Bisontins ne sont pas au meilleur de leur forme. L’AS Château de Joux reste quant à elle sur une victoire obtenue de la plus petite des marges à La Joux Nozeroy, 0-1, dimanche dernier, pour le premier match de la saison. « Si c’est eux qui devraient dicter le jeu, on va se battre avec nos armes. Avec une bonne rigueur défensive, en exploitant au maximum les possibilités offensives, et en s’accrochant, en restant solidaires. Des qualités qui sont présentes au sein du club » souligne le président.

Parmi leurs armes, les Clusiens pourraient disposer d’un atout déroutant… le terrain ! Outre le public qui devrait être de la partie et que le club appelle à venir en masse, le stade Raymond Genre ne sera pas le billard sur lequel le Racing Besançon est habitué à jouer. Et cela pourrait peut-être tourner en faveur de l’AS Château de Joux. « Le terrain, qui sera de qualité moyenne on va dire, peut nous avantager. Ils ne sont pas habitués à jouer sur des terrains de ce type. Donc ça peut être bénéfique pour nous, qui le connaissons très bien ! » indique Gabin Faivre. « On va quand même jouer crânement notre chance, on va essayer de se qualifier, même si on est déjà très satisfaits du parcours. On s’était fixé l’objectif du 4ème tour qui est assez mythique en Coupe de France, parce qu’on reçoit les maillots offerts par la fédération. Mais on va essayer de se battre. Maintenant, peut-être qu’on va prendre une valise comme on dit… ou peut-être qu’on va créer l’exploit ! » conclut le président.

Le FC Sochaux Montbéliard se déplace au Mans ce vendredi soir pour le compte de la 7è journée de championnat en national. Les Lionceaux vont tenter de faire oublier leur défaite face à Rouen lundi soir. Au classement, le FCSM est quinzième. Le Mans apparaît à la 3è place.