Choix du secteur :
Se connecter :
 

Dans le cadre du  dispositif « Partageons nos sports », le Conseil Départemental du Doubs organise une journée découverte ce samedi après-midi, de 13h à 18h, au gymnase Pierre Nicot, rue de l’Hôtel de ville, à Valdahon. Ces opérations sont portées, sur le territoire départemental,  par la collectivité depuis 2019. Elles prennent un écho encore plus particulier avec l’organisation en France, en 2024, des Jeux olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

A travers ces initiatives, la Présidente Christine Bouquin a souhaité développer un temps de partage, permettant aux personnes valides et en situation de handicap de participer à des activités communes, autour du sport et de ses valeurs.  « Dans le cadre de « Partageons nos sports », nous avons 24 actions qui forment un socle d’activités. L’une d’elles vise à animer les territoires pour partager ces valeurs sportives d’inclusion » explique Pascale CUQ, directrice générale adjointe au Département du Doubs. Cette action voit également le jour dans le dispositif ‘Terre de jeux », qui s’inscrit dans les olympiades à venir.

175764 Portraits de Femmes   Pascale Cuq DD

                                                                                           Crédit photo : Conseil Départemental du Doubs

 

 

L'interview de la rédaction / Pascale Cuq

 

Le programme valdahonnais

A Valdahon, les animations débuteront à 13h, et jusqu’à 18h. Les associations sportives locales ont été mises à contribution.  Elles seront associées aux clubs parasportifs. Au programme : escrime, VTT, tandem, basket fauteuil, joëlette, cécifoot, tennis, parcours fauteuil, … . L’objectif étant de proposer une pratique mixte de découverte, associant tous les publics. L’entrée est gratuite.

La 15è édition du Raid Handi Forts  se dispute actuellement sur le territoire bisontin. Durant cet évènement, les valeurs de solidarité et d’engagement prennent tout leur sens. Ce vendredi, collégiens et lycéens ont pris le départ. Samedi et dimanche, ce seront leurs aînés qui se défieront. Pendant ces trois jours, personnes valides et en situation de handicap s’unissent pour réussir et franchir les obstacles qui s’offrent à elles.

Ce vendredi, au départ du centre omnisport Pierre Croppet, ce sont dix-huit équipes, venues de tout le département, qui portent le dossard. Encadrés par un adulte, les jeunes ont entamé leur périple dans un esprit de combativité, mais surtout de solidarité. Pas question de laisser tomber le copain en difficulté. C’est ensemble que l’on s’organisera pour franchir en tête la ligne d’arrivée. Un parcours de 11 kilomètres attend les participants. Un itinéraire qui alternera activités et ateliers sportifs et course d’orientation. A travers cette initiative, l’organisateur veut changer le regard sur le handicap. « Montrer qu’il est possible d’intégrer dans n’importe quel sport des personnes en situation de handicap » explique André Terzo, conseiller municipal délégué aux animations sportives, sport santé et handicap.

Top départ

La course a commencé par un défi en joëlette dans la carrière du centre omnisport. Ensuite, les équipes ont pris le départ du parcours de 11 kilomètres. Très vite, les participants ont pris leur marque. L’objectif étant de vivre  collectivement cette aventure. Jeunes valides et en situation de handicap savent que cette journée sera des plus formatrices et qu’ils apprendront tellement les uns des autres. « Cette expérience va nous permettre d’apprendre beaucoup de choses pour la vie de tous les jours et changer notre regard sur le monde du handicap » conclut Alice, une collégienne.

Le reportage de la rédaction : André Terzo ( élu bisontiin) et deux jeunes participants

 

Ce mardi après-midi, le Palais des Sports de Besançon accueillait quatre établissements scolaires bisontins pour un tournoi de Hand-Fauteuil. Cette action se tenait dans le cadre de la semaine de sensibilisation au handicap. Quelques joueuses de l’ESBF, marraine de l’événement, ont pu venir à la rencontre des élèves afin d’échanger avec eux. Mathilde Roy et Pauline Robert, en plus de coacher et de participer au tournoi, ont animé un moment sportif autour du handisport et de l’hygiène de vie d’une sportive.

« Ça nous tient à cœur, il me semblait important d’être présentes sur cet événement, avec quelques joueuses qui ont un temps d’accompagnement et d’échange. Si on peut servir et appuyer ce genre d’action avec le club, et ses valeurs qui sont l’entraide et le dévouement, c’est important » Marion Pourre, manageur de l’ESBF.

L’accent était aussi porté sur la découverte de ce qu’est véritablement le handicap et le handisport. Car si les mentalités commencent à évoluer, et que de nombreuses actions sont réalisées en ce sens, il reste encore du chemin à parcourir. D’où l’importance de développer ces thématiques plus régulièrement encore, en les évoquant le plus tôt possible, dès le scolaire. Une démarche qui a porté ses fruits ce mardi, tant l’engouement et l’enthousiasme des élèves des lycées Saint-Jean, Pergaud, Jules Haag et Pierre-Adrien Pâris se sont fait ressentir au travers de cette journée. Par ailleurs, l’ESBF a récompensé les jeunes participants en leur offrant deux places chacun pour assister à son match à domicile en Ligue Butagaz Energie, le 7 décembre prochain contre Nice.

 

Marion Pourre, manageur de l’ESBF :  

 

 

 

 

Ce dimanche 13 juin, la plage d'Osselle accueille la 10è édition de l'épreuve mondiale de paratriathlon. Une manche qualificative pour les Jeux Olympiques de Tokyo. A l'organisation de cet évènement, qui accueille près de 80 athlètes, représentant 24 nations, venus du monde entier, Le Besançon Triathlon . Plus de 120 bénévoles sont mobilisés pour assurer la bonne tenue de cette compétition internationale. Le coup d'envoi sera donné à 9h. La dernière arrivée est programmée à 12h. Le podium sera connu à 12h30.

Pour cette année encore, ils sont venus des quatre coins du monde, avec un seul objectif celui de décrocher le fameux sésame qui les conduira au Japon cet été. Un rêve pour tous les sportifs de haut niveau. Rappelons que les Jeux Olympiques de Tokyo se dérouleront du 24 août au 5 septembre.
Mesures sanitaires strictes

Bien évidemment en raison des conditions sanitaires du moment, la manifestation a dû être repensée. A l'issue des différentes courses, un classement sera donné. Six catégories ont ainsi été établies. Elles tiennent compte des handicaps des participants. Une compétition très technique, mais surtout très spectaculaire. Sans chauvinisme aucun, il faut bien avouer que le paratriathlon d'Osselle est très plébiscité par les compétiteurs. Su dureté, sa convivialité, l'écrin de verdure dans lequel il se déroule en font un parcours unique au monde. Que dire également de la convivialité qui s'y dégage.

David Travadon