Choix du secteur :
Se connecter :
 

Jura : incendie

Nov 30, 2022

Ce dimanche après-midi, les sapeurs -pompiers du Jura sont intervenus à Montigny-sur-l’Ain (39)  suite à l’explosion d’une chaudière à bois dans une maison isolée. Une victime a été prise en charge par les secours et transportée sur un centre hospitalier. Dix soldats du feu  se sont rendus sur place.

Jura : incendie

Nov 30, 2022

Les sapeurs-pompiers du Jura sont intervenus hier soir, vers 21h, à Sapois,  pour un incendie concernant un bâtiment agricole. Huit engins et 22 sapeurs-pompiers se sont rendus sur place

Les sapeurs-pompiers du Jura sont intervenus cet après-midi, sur la commune d’Arbois, dans le Jura, pour un accident de la circulation impliquant un poids lourd et un véhicule de tourisme. La conductrice, incarcérée dans son véhicule, a été déclarée décédée par le médecin du SMUR. La circulation a été coupée dans les deux sens sur la RN83 pendant plus de deux heures.

Le parcours du Tour de France 2023 a été dévoilé. La 19ème étape se déroulera entièrement dans le Jura, le vendredi 21 juillet. Le départ est prévu à Moirans-en-Montagne pour une arrivée inédite à Poligny après une course de 173km. Les coureurs passeront par Arinthod, la région des Lacs, Champagnole, et le secteur d’Arbois, Salins-les-Bains et Poligny. A noter, un passage par la côte d'Ivory, qui sera le seul sommet du Jura de cette étape. Celle-ci sera sans doute réservée aux sprinteurs, avec la plus longue ligne droite d'arrivée du Tour 2023 : 8 kilomètres entre Aumont et Poligny.

Et puis le lendemain se tiendra la 20ème et avant-dernière étape de la Grande Boucle entre Belfort et Le Markstein. Après avoir proposé un contre-la-montre la veille des Champs-Élysées lors des trois dernières éditions, les organisateurs du Tour ont cette fois dessiné une étape de montagne dans les Vosges. 3600 mètres de dénivelé en 133 km avec le Ballon d'Alsace, le col de la Croix des Moinats, et bien d’autres encore !  

Un grave accident de la route s’est produit, en fin d’après-midi, vers 17h30, à Salins-les-Bains, rue de la République. On déplore un blessé grave et un blessé léger. Les deux victimes ont été transportées sur un centre hospitalier.

Les sapeurs-pompiers du Jura sont intervenus cet après-midi sur le site de la via ferrata à Moirans-en-Montagne. Deux personnes étaient bloquées. Neuf secouristes et cinq engins se sont rendus sur place.

Dans le cadre de la rentrée scolaire, Danielle Brulebois, députée du Jura, se rendra ce jeudi 1er septembre dans les écoles Richebourg à Lons le Saunier à 8h45 puis à Orgelet à 9h45.

La visite à l’école Richebourg permettra de constater l’avancée des travaux liée à la renaturation de la cour de l’école. Ces travaux qui ont fait l’objet de financements importants de l’Etat permettront d’atteindre des objectifs de désartificialisation et d’infiltration des sols pour une meilleure gestion des eaux de pluie et une baisse sensible des températures. Elle se rendra ensuite à l’école maternelle d’Orgelet pour y saluer le personnel enseignant ainsi que les personnes assurant le périscolaire. Elle espère l’ouverture d'une 5ème classe pour cette école qui connait des effectifs importants cette année.

Vendredi 26 août, le corps d'une Franc-Comtoise de 49 ans avait été retrouvée à son domicile à Alièze, dans le Jura. Son compagnon a été interpellé près de Montpellier peu de temps après alors qu’il s’était rendu dans un commissariat du sud de la France en tenant des propos troubles. "Il a rapidement évoqué le fait qu’il avait fait une énorme bêtise et qu’il avait cogné la tête de sa compagne au sol" a indiqué le procureur de la République de Besançon Etienne Manteaux lors d’une conférence de presse cet après-midi. Il est ensuite resté flou sur les circonstances, en admettant tout de même être l'auteur des coups et des sms envoyés à l'employeur de la victime pour brouiller les pistes. Cet homme avait déjà été condamné pour des faits de violence sur une ancienne compagne en novembre 2021. Le corps en décomposition a été découvert une semaine plus tard par les pompiers, suite à l’inquiétude de la cheffe de service de la victime. Des écrits ont été retrouvés par les enquêteurs au domicile de la victime, dont le corps était caché par de la laine de verre sur un matelas. Il a été mis en examen pour meurtre sur conjoint et sera présenté ce mardi devant le  juge des libertés pour sa mise en détention provisoire.

« Vous trouverez l’horrible que j’ai fait dans la grange ». « Comment trouver les mots après une énième fois pris dans l’alcool. J’ai pris la vie de ma conjointe. Je mérite de mourir en lâche, adieu ma Sisi. Signé Guitoux »

Bouleversées par la crise sanitaire, les années 2020 et 2021 ont été des périodes difficiles pour le tourisme. Plongés au cœur des restrictions sanitaires, les départements de Bourgogne Franche-Comté ont peiné à s’en sortir. Malgré tout, le Jura a su profiter de ses atouts. Selon l’Insee, les chiffres d’affaires de l’hôtellerie et de la restauration ont augmenté de fin juillet à août 2020 et 2021 par rapport à 2019, année pré-covid. Mais le reste du temps, lors de ces deux dernières années, le monde du tourisme a été fortement marqué par une importante baisse des recettes. La période estivale a donc été une bouffée d’oxygène pour le département du Jura.

Au lac d’Ilay, entre le Frasnois et la Chaux-du-Dombief, de nombreux vacanciers sont venus profiter du cadre idyllique ce mercredi après-midi. Un lac aux eaux limpides, mais encore frisquettes. « On est venu se baigner au lac qui est encore très frais, mais très beau ! On vient de Mouthe, ce n’est pas très loin, mais on aime bien venir ici de temps en temps ici, ça change de nos lacs. Il n’y a pas trop de monde, et il fait encore très beau » indique cette vacancière accompagnée de son mari.

Le site n’est pas bondé de monde. Les plages sont assez rares, et quelques criques dissimulées permettent de passer un agréable moment, en toute intimité. Un peu plus loin, un jeune couple, les pieds dans l’eau, est en train de gonfler une embarcation. « On est surtout venu se rafraîchir ! Hier on est monté au Pic de l’aigle, et on a aperçu une île au milieu du lac. Donc on s’est dit qu’on allait prendre notre kayak gonflable, et aller visiter un peu les environs ! » s’exclame cette jeune femme.

Parfois, les vacanciers viennent de loin, comme cet homme accompagné de sa compagne, venus du nord de la France. « Avant on habitait à Dunkerque, et maintenant on habite à Lille. On a découvert ce site un peu par hasard dans nos recherches pour les vacances. Bon, on ne savait pas que la sécheresse allait malheureusement être au rendez-vous. Mais on a bien été tenté par le Jura, et ça fait maintenant deux semaines qu’on est dans la région. Ça fait du bien de revoir un peu de verdure, même si on a vu des cascades un peu sèches. Mais on est très contents de notre randonnée d’hier, c’est un super site, une belle région, et on essayera d’y revenir en d’autres saisons ».

La fin de la saison estivale approche à grands pas. Après deux années particulièrement difficiles liées à la situation sanitaire, le tourisme repart à plein régime. Si les météorologues et climatologues tirent la sonnette d’alarme vis-à-vis des températures extrêmes, engendrant canicule et sécheresse, ces conditions étaient optimales pour les vacanciers et les touristes. Soleil quotidien, absence de précipitations, temps radieux, de quoi ravir celles et ceux venus profiter du Jura. La rédaction s’est rendue au lac de Chalain afin de faire le point.

 

Les touristes de retour le Jura

« C’est vraiment une excellente saison » souligne Mickael, qui propose des activités nautiques sur le plan d’eau jurassien. « On a eu un temps magnifique. Le camping a été complet en juillet et en août, on est très contents. C’était vraiment une grosse saison, on ne va surtout pas se plaindre » poursuit-il. Pendant ce temps, la file d’attente ne cesse de s’allonger sur le ponton flottant qui relie la plage au cabanon où sont amarrées pédalos et canoés. Les serviettes de plage se déploient, les bouées sont jetées à l’eau, et dans des éclats de rires, les baigneurs s’éclaboussent. Le sentiment général est à l’euphorie après un été où les touristes et vacanciers étaient bien au rendez-vous dans le Jura.

 

Une saison éprouvante

Ce ressenti est partagé par tous les saisonniers travaillant sur le site. Après deux années particulièrement difficiles à subir les conséquences de la crise sanitaire, les professionnels du tourisme semblent enfin voir le bout du tunnel. Et vivre une saison plus intense que jamais. « Enfin les choses commencent à se calmer, contrairement au milieu de la saison. La fin du mois de juillet jusqu’à début août, c’était la période la plus intense. On a eu énormément d’arrivées de campeurs. Le site était rempli, même nous on ne pouvait plus rentrer, c’était très compliqué » confie cet étudiant travaillant dans la restauration pendant l’été. « On a bien bossé, on a même battu les chiffres de l’année dernière, c’était vraiment une très bonne saison. »