Choix du secteur :
Se connecter :
 

La piscine Mallarmé de Besançon a accueilli pour la première fois, ce mercredi 19 avril, l’association SlackPassion 25 permettant au public de tenter de franchir 20 mètres de longueur au-dessus de l’eau. 

Dans le cadre des animations “Viens jouer !”, et comme lors toutes les petites vacances scolaires, la piscine Lafayette et la piscine Mallarmé accueillent plusieurs animations. Cette dernière, en partenariat avec ses associations sportives dites résidentes (Bébés Dauphins, Buc plongée), met en place lors de la première semaine des vacances une structure gonflable qui ravit petits et grands. 
La seconde semaine, l’établissement prouve son talent d’innovation avec l’aide d’associations locales. Mercredi, pour la première fois de son histoire, la piscine Mallarmé abritait une Slackline au-dessus d’un de leurs bassins, une ligne relativement lâche sur laquelle il faut réussir à marcher en équilibre. 


 PISCINE SLACKLINE
 
Une œuvre associative 

Pour beaucoup de jeunes enfants présents aussi, ce fut une première que de se mesurer au 20 mètres de longueur de la Slackline. En équipe, l’association bisontine SlackPassion25 et l'équipe Mallarmé ont permis aux plus de 8 ans de mettre à l’épreuve leur équilibre et leur gestion émotionnelle.    Menant déjà plusieurs animations pour le service des sports de la Ville de Besançon, SlackPassion25 était sur les lieux hier pour découvrir l’expérience du marcher sur l’eau. Le but étant de réussir à ne pas tomber jusqu’à un certain niveau pour remporter une entrée gratuite pour la piscine Mallarmé.   Plusieurs de ses membres entouraient ainsi les plus courageux, les aidaient, leur tenaient la main au début du parcours et leur donnaient tous les conseils nécessaires afin de gérer aux mieux ses émotions. 

L'interview de la rédaction

Après l’imbroglio juridique survenu lors du premier projet, qui a contraint son président Patrick Genre à annuler les démarches en cours, le projet de construction d’un centre aquatique intercommunal, sur le territoire du Grand Pontarlier, est de nouveau dans une phase active. Ce qui confirme, si tant est qu’il est utile de le faire, que la collectivité n’a pas laissé tomber son envie de voir s’installer un tel établissement sur la zone de l’espace Pourny.

Les démarches administratives réglementaires sont en cours. Vingt-six projets, venus parfois de l’étranger, ont été reçus par la collectivité. Quatre ont été choisis. A la mi-septembre, à la réception de tous les documents, un jury se réunira pour choisir définitivement le cabinet d’architecture, chargé de mener à bien le projet intercommunal. Le budget est estimé  à  27 millions d’euros. Il sera voté en fin d'année, en fonction du projet retenu. Précisons que la collectivité a d’ores et déjà défini les grandes lignes de ce bel investissement. « On veut être en capacité de proposer une offre éducative, de sensibilisation à la natation, sportive, à destination des clubs,  et familiale et ludique, avec des espaces de jeu » explique M. Genre.

Une ouverture possible en 2026

L’année 2024 devrait être consacrée aux différents appels d’offres, par le cabinet d’architecte retenu, qui effectuera une sélection des entreprises qui interviendront. Le premier coup de pelle pourrait être mené au début de l’année 2025, pour un accueil des premiers visiteurs dans le courant de l’année 2026.

L'interview de la rédaction : Patrick Genre, président de la Communauté de Communes du Grand Pontarlier

 


150.000 euros. C’est le montant investi par la Ville de Pontarlier pour rénover ou installer de nouvelles aires de jeux sur son territoire. Au total, ce sont cinq structures qui ont été partiellement ou entièrement rénovées en 2022. Pour la collectivité, l’objectif est de permettre aux jeunes enfants de s’amuser en toute sécurité. Le square Clémenceau, le site de la rue Jean Monnet et une nouvelle aire de jeux, rue Albert Camus, à proximité de l’école Charles Péguy, dans le quartier du Bois de Doubs, font partie des investissements consentis.

Comme elles le font lors de chaque période de petites vacances scolaires, les piscines de la Ville de Besançon s’animent durant ces nouveaux congés. Les mardis et mercredis, des rendez-vous ludiques y sont organisés.  Ces mardis 11 et mercredi 12 avril, une structure gonflable est installée, respectivement, dans les grands bassins des piscines Lafayette et Mallarmé. Ce mercredi, au sein de cette dernière, d’autres ateliers seront proposés : animation des plongeoirs, baptême de plongée et jardin aquatique. La semaine prochaine, on ressert le couvert. Le 18 avril, un parcours ludique sera proposé à Lafayette. Il sera accessible à tous. Le lendemain, mercredi 19 avril, en partenariat avec les associations sportives locales, la piscine Mallarmé proposera toutes sortes d’activités sportives : slackline, animation des plongeoirs, aménagement ludique dans le petit bain pour les plus petits et Water-Polo.

Des animations qui séduisent

A travers ces animations, la Ville de Besançon entend accueillir un plus large public. Pari réussi. Grâce à la dynamique impulsée, la fréquentation peut doubler, voire tripler. Ces animations ludiques permettent également aux enfants d’appréhender d’une autre manière la piscine et la pratique de la natation. Grimper, sauter, flotter, … autant de situations qui permettent de se familiariser avec l’eau. Rappelons que la cité comtoise est engagée dans un ambitieux programme éducatif pour permettre à tous les écoliers bisontins de savoir nager.

L'interview de la rédaction : Simon Devaux, responsable des piscines et de la patinoire de Besançon

C’est un évènement que les amoureux des jeux, de tous les jeux, peuvent d’ores et déjà inscrire sur leurs agendas. Du 5 au 7 mai prochain, le Collectif Ludique Bisontin organisera une nouvelle édition du festival « Ludinam ». Cette année, le thème est « Forgez votre légende ». Des évènements se dérouleront dans de nombreux lieux et sites du centre-ville bisontin : Kursaal, place Granvelle, espace Grammont, Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie, Maison natale de Victor Hugo. Au programme : jeux de société, jeux de rôle, jeux vidéo, théâtre d’improvisation, conférences,… . Pour de plus amples informations : ludinam.fr

A Besançon. La piscine Lafayette proposera une chasse au trésor le samedi 25 mars, à partir de 13h30. L’objectif est de faire découvrir les lieux sous un angle nouveau. L’animation, d’une durée comprise entre 1h et 1h30, s’adresse à des équipes de 3 à 5 personnes, présence d’un adulte obligatoire.

Pour participer, les équipes devront s’inscrire au préalable via la billetterie disponible
exclusivement en ligne en choisissant l’horaire qui leur convient (créneau à respecter afin de ne pas impacter les équipes suivantes). A leur arrivée, un nom d’équipe leur sera demandé.

Niveau : 6 ans et plus, certaines parties du parcours nécessitent de se sentir à l’aise dans l’eau. Tenue de bain habituelle (maillot et bonnet) exigée. Tarif unique : 20,50 € par équipe.

Pour s'inscrire : https://piscines-patinoire-besancon.horanet.com/shop/category/piscine-la-fayette-activites-12

4000 passionnés, venus de 24 pays,  sont attendus dans le Jura ce week-end. Ils participeront à la 44è édition de la Transjurassienne. Samedi se disputeront les épreuves en style classique. Dimanche, place aux compétitions en skating. Depuis le début de semaine, nous savons que l’épreuve phare de dimanche ne se déroulera pas sur le parcours nominal de 70 kilomètres, entre Lamoura et Mouthe, mais sur un itinéraire de 47 kilomètres entre Lamoura et les Rousses.

Les vacances d’hiver ont commencé dans le massif du Jura. Malgré le manque de neige, les touristes sont présents. Il faut bien avouer que les stations, comme à Métabief,  mettent tout en œuvre pour les accueillir dans les meilleures conditions. Pour ces familles et amis, on vient tout d’abord profiter d’un endroit paisible et reposant. On se réoxygène en pratiquant le ski, tout en programmant d’autres sorties en pleine nature. Le Haut-Doubs regorge d’atouts qui s’adressent à tous les publics

SKI METABIEF 5

Un début de saison convainquant

A ce jour, 70% du domaine est ouvert à Métabief. La qualité de la neige reste encore à améliorer, mais les conditions actuelles permettent aux touristes et vacanciers de profiter pleinement des plaisirs de la glisse. « Nous ne serons entièrement satisfaits que lorsque le domaine sera ouvert à 100%,  mais les conditions sont agréables. Nous avons une neige suffisante, en quantité suffisante. Des endroits concentrent plus de 80 centimètres de neige en cumulé. Il y a des secteurs qu’il faut privilégier ou éviter à certains moments de la journée » explique Julien Vrignon, le directeur des offices de tourisme du Haut-Doubs.

Le reportage de la rédaction

SKI METABIEF 2

Les réservations

L'interview de la rédaction / Julien Vrignon, directeur des offices de tourisme de Métabief

Pour cette première semaine de vacances à la neige, Métabief et ses alentours  affichent un taux de réservation de près de 80%. Cette statistique est encore plus importante sur les secteurs de Mouthe / Chapelle des Bois. Concernant les deux prochaines semaines, jusqu’au 26 février, le taux d’occupation devrait approcher les 100%. Pour la dernière semaine, entre le 27 février et le 5 mars, il reste des disponibilités. Un contexte qui devrait évoluer positivement en fonction de la météo.

SKI METABIEF 4

On a skié dans le massif du Jura ce week-end. Pour la première fois depuis le début de l’hiver, on a pu chausser les spatules sur le territoire du Grand Pontarlier. Les visiteurs ont pu profiter de l’intégralité des sites nordiques et alpins. La collectivité et Cyril Torres, le responsable du tourisme à la Communauté de Communes du Grand Pontarlier, ne cachent pas leur satisfaction. « Les pass saisons se sont bien vendus. Tout comme les redevances à la séance sur l’ensemble des sites » explique M. Torres.

Rappelons que le domaine skiable du Grand Pontarlier se répartit sur plusieurs secteurs. Il est ainsi possible d’évoluer au Gounefay, à la Malmaison, aux Granges Dessus et aux Verrières, qui est tenu par un ski club. A Pontarlier, comme ailleurs, on souhaiterait que le manteau neigeux se renforce encore. « La quantité de neige est suffisante pour maintenir une activité nordique et un peu d’alpin cette semaine ». Concernant la semaine suivante, « si le froid continue, nous pensons que nous pouvons poursuivre encore un certain temps l’activité au moins jusqu’aux vacances de février. Il est clair qu’une belle couche de neige supplémentaire serait la bienvenue » poursuit Cyril Torres. Actuellement, en fonction des secteurs, jusqu’à une trentaine de centimètres de neige est mesurée. A d’autres endroits, la neige trop légère n’a pas supporté les dernières bourrasques de vent.

La fête nordique

Une belle fête se prépare sur les hauteurs de Pontarlier. Dimanche prochain, le 29 janvier, la fête nordique s’installera au Gounefay. Tout au long de cette magnifique journée, le public pourra pratiquer de nombreuses activités : ski nordique, skating, biathlon, raquettes. Ces animations seront gratuites et ouvertes à toutes et tous. Seule condition, il faudra s’inscrire pour y participer.

L'interview de la rédaction / Cyril Torres

Métabief ouvre les trois  secteurs de son domaine alpin Métabief, Piquemiette et Super Longevilles à partir de ce samedi 21 Janvier. Dans le même temps, la Communauté de Communes du Grand Pontarlier annonce que la pratique du ski alpin est possible au Larmont/Gounefay avec l’ouverture du téléski de la Glacière.