Choix du secteur :
Se connecter :
 

Il y du handball ce mercredi soir. Dans le cadre de la 16è journée de championnat en D1 féminine, les filles de l’ESBF se déplacent à Chambray. Quatre points séparent les deux formations. Les Engagées figurent en huitième position, alors que leur adversaire du soir est cinquième. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h.

Pas de victoire hier soir pour le Grand Besançon Doubs Handball en championnat. Le groupe de Christophe Viennet s’est incliné sur le score de 29 à 23 à Billère dans le cadre de la 17è journée en ProLigue.

L’ESBF tient sa première recrue pour la prochaine saison sportive. L’actuelle Dijonnaise Ilona Di Rocco rejoint le club de handball bisontin pour les deux prochaines saisons. Agée de 24 ans, la jeune femme évolue au poste d’arrière gauche. Elle a fait le choix de l’ESBF pour passer un nouveau cap dans sa formation, afin de progresser encore plus

Ils la tiennent leur victoire les handballeurs bisontins. Le GBDH a vaincu Pontault Combault, le second du classement, sur le score de 33 à 28 hier soir au palais des sports Ghani Yalouz dans le cadre d’une nouvelle journée en Proligue. Une victoire importante pour le moral et la suite de la saison.

C’est le retour aux choses sérieuses pour le Grand Besançon Doubs Handball. Après un mois et demi de trêve hivernale, les handballeurs bisontins, retrouvent, ce vendredi, leur championnat de ProLigue, qu’ils avaient quitté en 14è position. Durant cette période, le groupe de Christophe Viennet a enchaîné les temps de préparation et les matches amicaux. Le bilan est satisfaisant. Une dynamique nouvelle est en marche. Ce nouvel élan débute ce soir par la réception de Pontault Combault, actuel deuxième du championnat. Le coup d’envoi sera donné à 20h30 au palais des sports.

« On est beaucoup plus proche de la 8è place que de la dernière » explique Christophe Viennet, le coach bisontin. Et de poursuivre : « Je n’ai pas d’inquiétude. Je vois une équipe qui a beaucoup de potentiel et qui travaille. Je vois une équipe qui, malgré les défaites, a toujours réussi à produire du jeu ». Christophe Viennet admet néanmoins que sa formation doit progresser encore et corriger certaines lacunes. « Durant la préparation, nous avons travaillé cinq points. « J’ai l’intime conviction que si on corrige ces cinq points là, on peut être ambition contre tout le monde » conclut le coach.

L'interview de la rédaction / Christophe Viennet

Il n’y aura pas de demi-finale de Coupe de France pour l’ESBF cette saison. Hier soir, le groupe de Sébastien Mizoule s’est incliné sur le score de 29 à 33, au Palais des Sports Ghani Yalouz, face à Nantes.

Il y a du handball ce mercredi soir. Dans le cadre des ¼ de finale de la Coupe de France de handball féminin, l’ESBF reçoit Nantes, à 20h, au Palais des Sports Ghani Yalouz à Besançon. Ce match ne sera pas aisé pour les Bisontines, qui sont opposées à une formation qui apparaît sur le podium du championnat de D1 féminine, en 3è position.

Une mauvaise nouvelle pour l’ESBF. Le club annonce que Frida Rosell, blessée lors du match face à Mérignac, souffre d’une rupture du ligament croisé du genou gauche. Ce qui la maintiendra éloignée des parquets et de la compétition.

Dans la course à l’Europe, l’ESBF a réalisé une très mauvaise opération hier soir à Mérignac. Dans le cadre de cette 14è journée de championnat en D1 féminine, le groupe de Sébastien Mizoule a été vaincu sur le score de 26 à 24 sur le parquet de son adversaire.

Les handballeuses bisontines se déplacent ce mercredi soir en Gironde pour y affronter Mérignac dans le cadre de la 14ème journée de Ligue Butagaz Energie. La victoire est impérative si les Engagées souhaitent rester dans la course à l’Europe. L’ESBF est actuellement sur une bonne dynamique alors que Mérignac, avant-dernier, vient d’enchaîner quatre défaites consécutives en championnat. Une victoire permettrait d’autant plus aux bisontines de se mettre en confiance avant leur quart de finale de Coupe de France face à Nantes prévu mercredi prochain.

Leur dernière confrontation remonte au 11 novembre 2023. L’ESBF s’était alors imposée sur le score de 30 à 28 au Palais des Sports. Depuis, les Engagées enchaînent en championnat, ne comptant qu’une seule défaite, face à l’ogre messin. Du côté de Mérignac, c’est un peu plus poussif. Les Girondines viennent de connaître quatre défaites successives en Ligue Butagaz Energie, et ne devancent Stella Saint Maur, la lanterne rouge, que de quatre points. Cette rencontre sera capitale pour les perspectives de chacun. « C’est un match très important pour la suite. Tout le monde a envie d’aller en Europe, et on n’en est pas loin. On a les moyens de faire une très belle fin de saison » confiait Sébastien Mizoule ce mardi, l’entraîneur de l’ESBF, lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match. « On n’a pas le droit d’aller perdre un point là-bas. J’aimerais bien que l’équipe ne soit pas en réaction, mais incisive dès le début, et prenne les choses en main » ajoutait le coach bisontin.

Un mois de février décisif

Le mois de février sera déterminant pour la course à l’Europe. Si l’ESBF veut y croire, les trois points sont obligatoires ce mercredi. Parce qu’après cette rencontre, du très lourd attend les Bisontines. Dans un premier temps, un choc en quart de finale de Coupe de France face à Nantes prévu mercredi prochain. Avant d’enchaîner en championnat face à Dijon, Chambray Touraine et Paris 92, trois formations directement concurrentes dans la course à l’Europe. Actuellement, les Engagées pointent à la 7ème place du classement avec un total de 26 points. Il faudra que la formation de Sébastien Mizoule soit solide et continue sur sa bonne dynamique pour se donner toutes les chances de croire encore à cette place si convoitée leur permettant d’accéder à la Coupe d’Europe la saison prochaine. Pour la rencontre de ce mercredi soir face à Mérignac, aucune absente n’est à déplorer côté bisontin. Le groupe est composé des quatorze joueuses professionnelles. Le coup d’envoi du match sera donné à 20h.