Choix du secteur :
Se connecter :
 

Le Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon lance un appel à la population. Dans le cadre de la création d’un futur outil multimédia, qui prendra place dans le musée entièrement rénové, le site bisontin cherche à approfondir sa connaissance sur les 100 fusillés de la Citadelle entre 1941 et 1944. L’objectif est de donner un visage à chaque nom et faire connaître ceux qui ont fait le choix de la Résistance au prix de leur vie. Les personnes qui peuvent répondre à cette demande peuvent se faire connaître via l’adresse mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Un couple de paresseux est arrivé ce jeudi 11 novembre à la Citadelle de Besançon. Cette espèce y est présentée pour la première fois. Reconnue à l’échelle internationale pour ses compétences zootechniques et ses capacités de reproduction d’espèces sensibles, l’équipe du Muséum de Besançon a été choisie pour accueillir ces animaux.

Pour la toute première fois, la Citadelle a décidé de fêter Halloween. Dimanche 31 octobre, la journée sera divisée en deux temps : l’après-midi, de 14h à 17h, ouverte à tous. La soirée, de 20h à 1h, sera quant à elle réservée aux adolescents à partir de 14 ans, et aux adultes uniquement. Les visiteurs sont invités à se costumer, et l’entrée sera exceptionnellement offerte aux enfants ayant revêtu leur plus beau costume.

 

En partenariat avec le collectif Ludique Bisontin (CLUB), la Citadelle de Besançon a décidé de se plonger dans l’ambiance d’Halloween. Les citrouilles et toiles d’araignée envahissent le site. Les sorcières, fantômes et vampires attendent les visiteurs. Au programme, concours de costume, stand de maquillage, activités pour les enfants (Escape Game, espace Shoot les monstres, jeu du Loup-Garou) et activités pour les plus grands (Escape Game, spectacle de feu, jeu de piste, jeux de rôle…). Pour garder un bon souvenir de cette journée, un espace photographie sera proposé.

 

« Il y aura des ateliers pour les enfants autour de la fête des morts, autour des petites bêtes qui font peur, mais qui ne sont pas si terribles ! Mais également un jeu de piste Vauban, deux escape games : un sur Harry Potter, et l’autre sur Dracula. On retrouvera aussi des jeux de société et des jeux vidéo inspirés d’Halloween. Le jardin botanique proposera aussi des choses autour des citrouilles, un laboratoire à potion, des feuilles fantômes. Énormément de choses, et encore beaucoup d’autres surprises qui attendent les visiteurs de 14h à 17h à la Citadelle ! » Gaelle Cavalli, chargée de valorisation du monument Vauban à la Citadelle de Besançon

 

Des projections horrifiques habillent la galerie enterrée créée par Vauban, qui est exceptionnellement en accès gratuit à cette occasion, depuis le 27 novembre et jusqu’au 1er novembre, pour se mettre dans l’ambiance Halloween. Ces projections sont réalisées par les jeunes du centre de loisirs de l’ASEP et le collectif Spotlight.

Un bébé Langur de François est né il y a quelques semaines au Jardin zoologique du Muséum de Besançon. Il s’agit d’une naissance exceptionnelle pour ces primates dont il ne subsisterait que 2000 individus dans la nature, et 139 en institutions zoologiques dans le monde. Aujourd’hui, le Muséum présente une famille composée d’un couple reproducteur et d’un petit. Actuellement, le petit et sa maman ne sont visibles par les visiteurs que quelques minutes par jour, sous surveillance des équipes vétérinaires de la Citadelle.

Ce samedi 21 août et le 25 septembre, le Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon et Alexandre Cailler, guide conférencier,  proposeront une balade à vélo sur les traces d’Henri Fertet et du groupe Guy Moquet. Au départ de Besançon et de l’église de Velotte, quartier dans lequel le jeune résistant vivait et était scolarisé,  le parcours rejoindra Avanne-Aveney, après un trajet d’une douzaine de kilomètres.

A travers cette initiative, Vincent Briand, attaché de conservation au Musée de la Résistance et de la Déportation, et Alexandre Cailler ont envie de « faire découvrir autrement l’une des pages de notre histoire et de faire cette sensibilisation ailleurs que dans les murs de la citadelle ». Il faut bien avouer que la fermeture du musée bisontin, en raison des travaux de réhabilitation en cours, ont précipité les choses. De plus, Alexandre Cailler montre, chaque année dans le Haut-Doubs, tout son savoir en la matière. Effectivement, le jeune homme propose une initiative identique dans le secteur du Mont Châteleu, en évoquant un autre résistant, Michel Hollard.

S’adresser aussi à un autre public

Cette balade thématique se déroulera à vélo. Un choix qui permet d’une part de s’adresser à un autre public, mais également de plonger pleinement les participants dans cette période de notre histoire contemporaine, ou le vélo était le moyen de déplacement les plus utilisé. « On pourra ainsi mieux s’immerger dans le contexte de l’époque et apprécier les distances, les obstacles et l’ambiance » ajoute le guide conférencier. Une première initiative pour le Musée bisontin, qui entend bien poursuivre dans cette même dynamique à l’occasion d’autres évènements.

L'interview de la rédaction / Vincent Briand et Alexandre Cailler

Infos pratiques : Tarif : 7 euros par personne. Durée : 2 heures environ. Réservation en ligne : https://bit.ly/parcoursHenriFertet

Cet été, la Citadelle s’offre aux visiteurs à vélo à assistance électrique. Un forfait est proposé combinant la location d'un vélo à la journée et une entrée à la Citadelle. Le tarif de location est à 35 € incluant l’entrée à la Citadelle, le prêt d’un casque et d’un cadenas, le prêt du vélo pour la journée offrant ainsi la possibilité de découvrir la ville et ses environs. Des racks vélo sont disponibles sur le parking visiteurs de la Citadelle.

Attention ! Cette activité ne s’adresse qu’au adultes. Le retrait du vélo s’effectue chez My Cycle au 106 Grande Rue. Les horaires de la boutique sont les suivants : Du mardi au vendredi 10 h à 13 h et 15 h à 19 h. Le samedi de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h.

Réservation et vente en ligne exclusivement sur : citadelle.com, rubrique Billetterie

Comme c’est le cas depuis 2017, l’association du Vieux Manoir, spécialisée dans l’encadrement et l’organisation de chantiers de jeunes, s’est installée depuis le 30 juillet dernier à la Citadelle de Besançon.

CITADELLE CHANTIER DE JEUNES 3

En compagnie de 16 jeunes volontaires, venus de toute la France, la structure mène quatre chantiers dans le but de préserver le patrimoine local. Cette année, les adolescents, encadrés par trois animateurs, dont Martin Ruchou (directeur de chantier au sein de l’association), travaillent sur la réhabilitation d’un muret en pierres sèches, du mur du noctarium et de la guérite du roi et procèdent à la protection du puits à l’entrée du site. Au cours de ces journées, les jeunes s’investissent dans ces travaux de maçonnerie, mais ils participent également à des activités culturelles et collectives. 15 jours non-stop pour le plus grand plaisir de ces ados qui ont appris à se connaître et à vivre ensemble.

L'interview de la rédaction / Martin Ruchou et Jhaïh

CITADELLE CHANTIER DE JEUNES 4

La réhabilitation du puits de la Citadelle

CITADELLE CHANTIER DE JEUNES 1

 

Cette activité a du sens. Elle permet à des jeunes de se réaliser, de grandir, de s’enrichir et d’apprendre collectivement. Cet investissement est pleinement récompensé car, grâce à eux, une partie du patrimoine bisontin est protégée et peut continuer à se montrer aux nombreux visiteurs qui viennent découvrir ou redécouvrir le célèbre site bisontin, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Après plusieurs sessions de travail, les  participants sont parvenus à venir à bout du pavage du puits de la Citadelle. Après avoir dépavé et décaissé l’endroit, il a fallu réaliser des dessins techniques, les faire valider par les services de la  Direction Régionale des Affaires Culturelles, commandé des pierres taillées à une entreprise spécialisée et les poser. Le résultat est bluffant. Réaliser à l’identique, le travail est solide et de qualité. Malgré les milliers de visiteurs qui piétinent l’endroit chaque année, le nouveau parterre ne bouge pas et l’édifice va retrouver dans quelques jours ses plus belles couleurs, effaçant ainsi les stigmates et l’usure apparue au fil du temps.

CITADELLE CHANTIER DE JEUNES 6

Jusqu’au 14 août, du jeudi au samedi, la Citadelle de Besançon organise des balades nocturnes de 21h à 22h30. La compagnie de théâtre de l’ED&N vous propose « voyages en utopie ». Une déambulation mystérieuse où se mêlent théâtre, chant, danse et manipulation d’objets.

Réservation en ligne sur citadelle.com dans la limite des places disponibles et informations au 03.81.87.83.33. Tarifs : Adulte 9 € ; réduit 8 € ; enfant 8-17 ans 6 € ; moins de 8 ans gratuit. Enfants à partir de 7 ans (conseillé).

Soa, la femelle propithèque née à la Citadelle de Besançon en décembre 2018, est partie mercredi pour l’Angleterre. Elle va rejoindre Yossi, un jeune mâle de 4 ans, au Cotswold Wildlife Park & Gardens. Le parc de Cotswold s’étend sur 84 hectares de jardins paysagers et présente plus de 260 espèces différentes d’animaux.

Il a rejoint le programme européen de sauvegarde des lémuriens depuis plus d’une dizaine d’années. Cette décision a été prise dans le cadre du Programme européen de sauvegarde des propithèques couronnés, et sur recommandation du primatologue coordinateur de cette espèce.