Choix du secteur :
Se connecter :

Rentrée scolaire : la ligue des droits de l’Homme de Besançon veut des clarifications

Publié le 08 Sep. 2023 à 05:09
Tags: société | ligue des droits de l'homme | education nationale |
Lecture: min
Rentrée scolaire : la ligue des droits de l’Homme de Besançon veut des clarifications

A Besançon, la section locale de la Ligue des droits de l’Homme réagit aux évènements de la rentrée scolaire. Barbara Romagnan explique que la situation des 2300 enfants à la rue en France l’interpelle plus particulièrement. Un chiffre qui serait  en augmentation de 20% par rapport à la précédente rentrée. Elle juge cette donnée « largement sous-estimée ». Autres points d’inquiétude, la situation des enfants en situation de handicap, encore privés de leur droit,  et des mineurs étrangers toujours en attente de scolarisation, faute de place dans les structures devant les accueillir.

L’abaya et le qamis

Elle regrette que les vrais problèmes ne soient pas abordés. Sans contester « les atteintes à la laïcité », Mme Romagnan dénonce une décision prise pour le port de l’abaya « qui ne concerne qu’une infime partie des 60.000 établissements scolaires » que compte la France. Soit 0,25% d’entre eux. Elle attend des clarifications du ministre sur ce point. Elle n’espère pas une décision discriminatoire. Rappelons que ce jeudi, le Conseil d’Etat a rejeté le référé contre l’interdiction du port de l’abaya à l’école. Il a estimé que « le port de l’abaya et du qamis, au sein des établissements scolaires, s’inscrit « dans une logique d’affirmation religieuse ».  

 

Dernière modification le vendredi, 08 septembre 2023 05:27