Choix du secteur :
Se connecter :
 

Les élus bisontins auront droit à un comité d’accueil ce jeudi soir. Le syndicat Sud a décidé d’exprimer son opposition à l’application de la loi sur les 1607 heures. Un rassemblement est prévu à 17h devant la chambre de commerce et d’industrie où se tiendra le conseil municipal. Cette réforme de la fonction publique, votée en 2019, prévoit, à compter du1er janvier 2022, le retour obligatoire aux 1607 heures annuelles de travail.

Pour le syndicat, « L’application des 1607 heures est une véritable régression sociale contraire aux valeurs portées par les partis politiques dont est issue la majorité municipale ». Et de poursuivre : « son application supprime des emplois, dégrade le service public et les conditions de travail ».

Après l’annonce du départ de Joël Mathurin, préfet du Doubs, dans le Morbihan, le nom de son successeur était attendu. Il a été officialisé ce mercredi, c’est Jean-François Colombet, préfet de Mayotte, qui a été nommé par le conseil des ministres. Ce dernier était en poste à Mamoudzou depuis juillet 2019.


La scène nationale de Besançon, les 2 scènes, vous donne rendez-vous du 30 juin au 8 septembre dans le cadre de la manifestation « l’été du cinéma français ». L’événement aura lieu au Kursaal. Un film sera diffusé chaque semaine, les mercredis soirs, à 18h30 et 20h30. L’achat de la place se fera le jour même sur place à des tarifs de 2,50 euros à 5 euros. Pour tout savoir sur cet évènement : http://les2scenes.fr/cinema/ete-du-cinema-francais-2021

Dans un communiqué de presse, Stéphanie Modde, la chef de fil des écologistes aux Régionales en Bourgogne-Franche-Comté, confirme que son parti rejoint la présidente socialiste sortante Marie-Guite Dufay et  accepte le principe de fusionner sa liste. Le parti a obtenu 10,3% au 1er tour. « Nous avons fait le choix de la responsabilité et du rassemblement des écologistes de la gauche, dans un contexte où le Rassemblement National recule mais reste néanmoins une menace pour ce second tour » explique-t-elle. Suite à d’âpres négociations, les écologistes ont obtenu huit places éligibles, dont deux Vice-présidences ainsi que des moyens d’agir.

Ainsi, le protocole d'accord porte notamment sur le renforcement des moyens attribués aux professionnels de l'agriculture biologique en Bourgogne-Franche-Comté, sur l'augmentation des produits bios et locaux dans la restauration scolaire avec un objectif de 75%, sur l'inscription de 1% du budget régional pour la sauvegarde de la biodiversité, sur l'acquisition de forêts pour en faire des laboratoires de gestion écologique, sur l'expérimentation de l'écotaxe poids lourds pour reverser les recettes sur la mobilité propre, sur des moyens augmentés pour un plan massif de rénovation thermique des bâtiments, sur l'amplification des aides pour les énergies renouvelables ou encore sur une meilleure prise en compte des citoyens et citoyennes dans les décisions politiques, en particulier des jeunes.


Les candidatures pour le 2è tour des élections régionales et départementales ont été enregistrées en Bourgogne Franche-Comté.

Les Régionales

C’est une quadrangulaire qui se tiendra en région. Ainsi, quatre formations politiques se disputeront le siège tant convoité. La gauche sera représentée par Marie Guite Dufay (26,4%), que les écologistes (10,33%) ont rejoint. Denis Thuriot et la République-en-Marche (11,68 %) ont choisi de maintenir leur candidature. Enfin, la droite sera représentée par Gilles Platret (21,12%) , le candidat Les Républicains, et Julien Odoul du Rassemblement National (23,27%).

Les départementales

Le dépôt des candidatures pour le 2è tour est clos depuis lundi à 18h. 38 binômes ont été enregistrés pour les 19 cantons du département du Doubs. Dans le Jura, 32 binômes ont été enregistrés pour les 17 cantons que comptent le département. Rappelons qu’il n’y aura pas de scrutin départemental dans le canton de Champagnole puisque le Duo Eloïse Schneider et Clément Pernot, seul en course, a été élu dès le 1er tour.

Les candidats / Doubs 

Audincourt

Nathalie Fritsch – Eric Fusis

Damien Charlet – Christine Coren-Gasperoni

Baume-les-Dames

Claude Delavelle – Marie-Christine Durai

Christel Jullion – Jacques Ricciardetti

Bavans

Roland Boillot – Géraldine Grangier

Bruno Beaudrey – Marie-Paule Brand

Besançon 1

Guillaume Bailly – Myriam Lemercier

Monique Bonnet – Aly Yugo

Besançon 2

Chantal Guyen – Michel Vienet

Arlette Burgy – Philippe Marquis

Besançon 3

Marc Paulin – Marie Taillard-Bize

Marie-Laure Dalphin – Sege Rutkowski

Besançon 4

Jeanne Henry – Georges Ubbiali

Odile Faivre-Petitjean – Alain Loriguet

Besançon 5

Bruno Aebischer – Tilale El Yousfi

Ludovic Fagaut -  Valérie Maillard

Besançon 6

Michel Gaillot – Marie Gruillot

Raphaël Krucien – Géraldine Leroy

Bethoncourt

Steven Fasquelle – Mercedes Palenciano Maria DE Las

Magali Duvernois – Albert Matocq-Grabot

Frasne

Guillaume Devillers – Marine Paris

Philippe Alpy – Géraldine Tissot-Trullard

Maîche

Christian Jeandenand – Geneviève Mougin

Christine Bouquin – Christian Methot

Montbéliard

Prsicillan Borgerhoff – Jean-Luc Guyon

Lionel Manière – Sidonie Marchal

Morteau

Jacqueline Cuenot Stadler – Denis Leroux

Vincent Besançon – Joséphine Milliot

Ornans

Christophe Garnier – Julie Soustelle

Olivier Billot – Bétrix Loizon

Pontarlier

Karine Grosjean – Xavier Moyse

Florence Rogeboz – Romuald Vivot

Saint-Vit

Annick Jacquemet – Thierry Du Poset

Alexandre Cheval – Cécile Manzoni

Valdahon

Sylvie Le Hir – Michel Morel

Patricia Lime Vieille – Thierry Vernier

Valentigney

Frédéric Barbier – Martine Voidey

Jean-Pascal Eme – Pauline Merat

 

Les candidats / Jura 

Arbois  

Chauvin Marie-Christine – Molin  René

Baud  Jean-Baptiste - Hostin-Bonnot Carole

Authume

Moulet  Marjorie - Prat Hervé

Calinon  Séverine et David  Franck

Bletterans  

Antoine Philippe - Brulebois Danielle

Hoellard  Josiane – Seuret Michel

Champagnole

Canton pourvu au premier tour

Dole -1

Besançon  Véronique – Roques Nicolas  

Gagnoux Jean-Baptiste - Riotte Christine

DOLE -2  

Barthoulot  Françoise – Genestier Philippe

Champanhet Stéphane – Maupoil  Florence

Lons-le-Saunier -1

Bois Christophe - Trossat Céline

Barthelet Thomas - Plathey Christelle

Lons-le-Saunier -2

Brero Cyrille et Mme Wancauwenberghe Yoanna

Bourgeois Ivan et Gougeon Emilie

Moirans-en-Montagne  

Dalloz  Marie-Christine - Prost Philippe

Bourgeois-Gandelin Josette – Panisset  Georges

Mont-Sous-Vaudrey  

Fassenet  Gérôme – Hählen Sandra

Baton Luc - Denel Cécile

Hauts-de-Bienne

Dagdeviren Dilek et Mignottet Sébastien

Benoit-Guyod Sébastien et Cretin-Maitenaz  Maryvonne

Poligny

Chalumeaux Dominique - Morbois Christelle

Barreau Théodora et Philippe Simon

Saint-Amour

Brignone Sylvie-Elisabeth – Chavanne  Philippe

Buchot Christian et Perrin Marie-Laure

Saint-Claude

Brocard Olivier et Waeckel Marilyne

Chambard Catherine - Millet Jean-Louis

Saint-Laurent-en-Grandvaux

Blondeau  Gilbert - Vespa Françoise •

Negri  Pascale - Perati Esio

Côteau du Lizon

Muccilli Simon - Nassiet Elsa

Durandot  Nelly - Maire Jean-Daniel

Tavaux

Daubigney Jean-Michel – Gay  Florence

Hermann Pascal – Houthoofd  Garance

Dans un communiqué de presse, le comité Doubs de Génération.s appelle les électrices et les électeurs à aller voter au second tour des élections régionales le dimanche 27 mai et porter leur voix en faveur du Rassemblement des gauches et des écologistes conduit par Marie-Guite Dufay. Il appelle à la mobilisation pour battre les droites (La République en marche ; Les Républicains) et l'extrême droite ( Rassemblement national).

Concernant les élections départementales dans le Doubs, il les appelle « à apporter leurs suffrages aux binômes des candidats des gauches et des écologistes en lice et, dans les cantons où ils ne sont pas présents, à faire barrage au Rassemblement National là où celui-ci est en mesure de l'emporter."

A 48 heures de l’ultime conseil municipal de la saison, qui abordera le dossier très discuté du doublement de la RN 57 entre Beure et Micropolis, Anne Vignot, la maire écologiste de Besançon, a pris un arrêté interdisant le transit des poids lourds sur la RN57.

Le présent arrêté, qui entrera en vigueur au 1er septembre, stipule que la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes en transit depuis et vers la RN 83 est interdite sur la RN 57 en agglomération, route de Dole (RD 673), route de Belfort (RD 683) et sur les boulevards Kennedy, Churchill et Léon Blum.

Ce mardi, Anne Vignot organisait sa traditionnelle conférence de presse de pré-conseil municipal. Pour la dernière avant les vacances, le programme s’annonce chargé, avec entre autres l’analyse de l’impact de la crise sur le compte administratif de l’année 2020.

C’est l’heure de faire les comptes à la Ville de Besançon. Jeudi, lors du dernier conseil municipal avant le mois de septembre, l’adjoint aux finances présentera à l’ensemble du conseil municipal l’impact de la crise sanitaire sur le budget de la collectivité. En chiffres, cet impact se mesure à hauteur de 1,14 million d’euros en plus de ce qui était prévu. La Ville avait lors de la présentation de son budget prévisionnel prévu 1 million d’euros pour pallier cela et devra donc trouver des moyens de financer le surplus. Pour entrer dans le détail, l’impact de la crise  au sein de la collectivité se justifie notamment par l’absence de revenus issus des taxes sur les jeux du Casino JOA, par la gratuité des musées, l’exonération des terrasses, ainsi que la location du Kursaal.

La Ville veut questionner les banques

POULIN

Pour trouver des financements, la Ville de Besançon souhaite se doter d’un questionnaire qui sera soumis aux différentes banques. La collectivité recherche une éthique parfaite chez l’institut bancaire qui financera la Ville. Les questions porteront sur la transparence de la banque, sur leurs actions en termes d’environnement (financement d’énergie fossile par exemple), ainsi que sur les actions sociales mises en place au sein de l’entreprise (Lutte contre les discriminations, parité salariale, etc…). Besançon est la première collectivité en France à mettre en place ce type de démarche auprès de ses potentiels partenaires bancaires.

D'autres points abordés

Anne Vignot et ses adjoints ont aussi dévoilé leur stratégie de développement touristique. La Ville, désormais doublement labellisée à l’UNESCO, veut retrouver son statut de « Commune Touristique ». Ce label français reconnu par le préfet, permettrait à Besançon de bénéficier de plus de possibilités et de plus de facilité à l’organisation d’évènements. Dernier point à l’ordre du jour, la RN57, qui défoule les passions politiques depuis maintenant plusieurs années. Sur  ce sujet, il faudra attendre jeudi et le conseil lui-même pour en apprendre davantage, la maire Anne Vignot n’ayant pas souhaité parler de ce dossier.

Alors qu’un accord semblait être trouvé entre  la socialiste Marie-Guite Dufay, arrivée en tête des suffrages à l’issue du premier tour, et Stéphanie Modde, cheffe de file des écologistes ayant rassemblé un peu plus de 10% des voix, on apprend cette après-midi que des divergences concernant le nombre de sièges alloués aux Verts pourrait remettre en cause une alliance qui semblait pourtant acquise. La réponse finale devrait intervenir dans la soirée après le dépôt officiel des listes.

Gilles Platret, le chef de file de la droite aux élections régionales en Bourgogne Franche-Comté est dans le Doubs ce mardi. Ce matin, il visitera Préval Haut-Doubs à Pontarlier, puis il se rendra au marché de Morteau et tiendra une conférence de presse en terre mortuacienne. Mr Platret ira ensuite à Montbéliard. Il terminera ce déplacement par une réunion publique à Micropolis à Besançon.