Choix du secteur :
Se connecter :
 

Depuis ce samedi 30 mars, la ligne Ginko Citadelle a repris du service. Elle  vous dépose aux portes de la Citadelle en 10 minutes environ depuis Chamars avec un itinéraire au cœur de ville. Pour les vacances de printemps et les week-ends,1er départ de Chamars à 8h07, dernier départ de la Citadelle à 18h15 avec un bus toutes les 20 minutes de 13h à 18h. Périodes et horaires détaillés sur www.ginko.voyage

Il devrait neiger cette nuit sur le massif du Jura. De quoi blanchir le territoire, les prairies et sommets du Haut-Doubs et du Haut-Jura. S’il est encore trop tôt pour évoquer une nette amélioration concernant la pratique du ski, une chose est quasiment actée, les touristes et locaux francs-comtois devraient pouvoir durant ces deux jours évoluer dans un décor comme on l’aime en cette période de l’année.

« Quelques centimètres de neige sont attendus » explique Julien Vrignon, le directeur des Offices de Tourisme du Haut-Doubs. Un bon bol d’air en perspective, tout en profitant des installations et des animations proposées par les différents acteurs de la station de Métabief. Au menu : la montée du télésiège du Morond, conjuguée à une sympathique randonnée le long des crêtes du Mont d’Or, profiter du Tour du Lac Saint-Point et des parcs de loisirs, avec, par exemple, les points de vue imprenables, en plein milieu de la forêt, depuis le site de Métabief Aventures et ses installations surprenantes. Sans oublier les plaisirs du palais, avec les raclettes, fondues et chocolats chauds que seuls les restaurateurs de notre montagne maîtrisent à merveille.

Les personnes qui souhaitent préparer leur déplacement peuvent s’informer via les nouveaux outils de communication. Le site internet www.destinationhautdoubs.com est accessible et contient des informations importantes, telles que le domaine skiable, les webcams, qui permettent d’apprécier personnellement la situation, et l’agenda des sorties, pour connaître la programmation précise et complète des activités proposées.

L'interview de la rédaction : Julien Vrignon

Avant le retour de la neige, prévu pour cette fin de semaine, les acteurs du tourisme et les offices de tourisme du Haut-Doubs s’organisent pour proposer des activités hors-neige. Pour que ce séjour à la montagne se déroule merveilleusement bien, les vacanciers peuvent tester le VTT, la randonnée, la rando-fondue ou nocturne, des chasses au trésor, le biathlon laser, le disc-golf, la course d’orientation, le ski roue, … . Il y en a pour tous les goûts.

Julien Vrignon, le directeur des offices de tourisme du Haut-Doubs, souligne « l’excellente capacité des professionnels à s’adapter » pour faire vivre leur territoire. « Notre objectif est de proposer un panel d’activités correspondant à une demande client » explique le responsable, qui se réjouit de voir que « les familles sont intéressées par ce qui est proposé ».

Une baisse de fréquentation

Néanmoins, le manque de neige se fait sentir sur la fréquentation et les réservations. Pour l’heure, tant que l’or blanc n’aura pas fait son grand retour, les habituelles réservations de dernière minute se feront très rares, voire inexistantes. « Les vacanciers qui avaient réservé leur hébergement, deux à trois mois à l’avance, sont présents. Néanmoins, on constate une baisse du taux d’occupation globale. D’autant plus que nous n’avons pas eu toutes ces réservations de dernière minute. Celles qui nous arrivent lorsqu’il neige » conclut M. Vrignon.

Malgré ces aléas climatiques, les alternatives mises en place permettent de profiter pleinement de la nature et de l’air pur de la montagne. Pour tout savoir sur les rendez-vous proposés : https://www.destination-haut-doubs.com

L'interview de la rédaction : Julien Vrignon, directeur des offices de tourisme du Pays du Haut-Doubs

Malgré l’absence de neige, le Gounefay sera animé tout au long de cette période hivernale. Des animations gratuites seront proposées aux enfants de 13h30 à 16h30 sur les hauteurs de Pontarlier. Ces rendez-vous débuteront le samedi 17 février, et se termineront le 3 mars. Au programme : Mikado géant, Molky, parcours d’agilité, …. .

Ces ateliers sont accessibles aux enfants à partir de 3 ans. Ils doivent être accompagnés d’un adulte. Des animations ponctuelles seront également proposées : biathlon, Escape-Game, animations nature. En cas de mauvais temps, certaines activités seront annulées. Pour de plus amples informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Avec 100 voix contre 25, les députés ont adopté ce lundi, en première lecture, un texte s’attaquant à la niche fiscale de meublés touristiques. Parmi les mesures annoncées la réduction de 30% du taux d’abattement fiscal dont bénéficient les revenus issus des locations des meublés de tourisme, à l’exception des zones rurales. L'objectif de cette mesure est d’inciter les propriétaires à mettre leurs biens sur le marché de la location longue durée, plutôt que sur les plateformes de type Airbnb.

3.252. C’est le nombre de scolaires qui se sont rendus au Château de Joux, à la Cluse-et-Mijoux, durant l’année 2023. Ces jeunes gens ont pu découvrir l’histoire du Fort de Joux et participé aux différents ateliers et visites pédagogiques, adaptés au niveau de chaque élève. Au total, durant l’année 2023, ce sont près de 60.000 personnes qui ont franchi le pont levis du Château. Soit une augmentation de plus de 13% par rapport à 2022.

La Ville de Besançon est fière d’annoncer qu’elle a obtenu la dénomination « commune touristique ». Selon le communiqué de la cité, « ce classement, accordé pour cinq ans, est un signal très positif envoyé à tous les professionnels du tourisme ». Elle prouve « l’attractivité et le dynamisme de ce territoire ». Ce label reconnaît les atouts culturels, patrimoniaux et environnementaux de la ville, comme ses chemins de randonnées, sa boucle VTT de 200 km, son patrimoine et son centre-ville historique, …

Airbnb a reversé plus de 187 millions d’euros de taxe de séjour à plus de 24.500 communes françaises pour le compte des hôtes en 2023. Soit une croissance de plus de 25% par rapport à 2022. En Bourgogne Franche-Comté, la structure a reversé plus de 3,2 millions d’euros. Le Jura a bénéficié de plus de 620.000 euros. Plus de 350.000 euros ont été accordés au département du Doubs.

Après plusieurs mois de réflexion et de travail, l’office de tourisme du pays du Haut-Doubs a mis en ligne son nouveau site internet. Avec un graphisme plus esthétique et des nouvelles fonctionnalités, il répond à trois grandes vocations : séduire, informer et commercialiser. Tous les aspects attractifs du Haut-Doubs sont mis en avant sur ce nouveau site qui présente désormais une version hiver et une version été. Il est aussi possible de consulter tout ce qui concerne l'ouverture des pistes, mis à jour directement par les gestionnaires et à travers une carte interactive du Haut-Doubs. Les webcams sont également beaucoup plus visibles et permettent de visualiser l’ensemble des sites du Haut-Doubs.

Séduire, informer et commercialiser. C’est à ces trois besoins que répond le nouveau site de l’office de tourisme du pays du Haut-Doubs. Séduire tout d’abord, grâce à ses pépites paysagères, gastronomiques et patrimoniales, ainsi qu'à travers une multitude de territoires aussi complémentaires les uns que les autres. Tout en mettant en avant les valeurs partagées sur ce territoire, comme la convivialité, l'amour des sapins ou l'envie de transmettre.

Informer ensuite, grâce à l'accès à l'information partout, tout le temps. Tel est l'objectif de ce nouvel outil à destination des habitants et des touristes. La toute nouvelle interface « Ouvertures des pistes » dispose d'une carte interactive et ergonomique, misant sur l'instantanéité de la donnée. « C’est une grosse révolution de notre côté. Ça permet aux habitants, aux touristes ou à quelqu’un de passage d’avoir accès à l’information en instantanée. Ça arrive que les pistes ouvrent ou ferment, durant la journée, et grâce à cet outil, il est possible d’en être informé en temps et en heure, grâce aux informations directement pilotées par les gestionnaires des sites » indique Julien Vrignon, directeur de l’office de tourisme du Haut-Doubs. Toutes les webcams du Haut-Doubs sont accessibles en un clin d'œil, ou encore les rubriques agenda, activités attractives et pratiques. « C’était très important, de permettre plus d’instantané, d’information chaude. Vous pouvez consulter les sites nordiques et alpins ouverts ou partiellement ouverts, avec une information sur les pistes, sur l'état de et la hauteur de neige, mais également sur potentiellement des animations qui pourraient avoir lieu sur chaque site alpin ou nordique » poursuit le directeur de l’office de tourisme.

Enfin, dès le printemps 2024, ce site Internet deviendra également un outil de vente en ligne des activités et loisirs, avec même en fin d'année, la possibilité également de faire la réservation d'hébergement.

Et puis, ce nouveau site internet bénéficie désormais d’une version hiver et d’une version été. « C'est la grande nouveauté, en tout cas pour nous, d'avoir un Haut-Doubs qui se pratique et qui se profite à toutes les saisons. Donc hiver comme été, ou du moins hiver comme printemps/été. Avec un curseur qui permet de basculer d'une version à l’autre » explique Julien Vrignon.

 

Pour profiter pleinement du nouveau site internet de l’office de tourisme du pays du Haut-Doubs : https://www.destination-haut-doubs.com/

 

Selon les derniers chiffres de l’Insee,  la fréquentation touristique a atteint le niveau record de 8,4 millions de nuitées entre avril et septembre 2023 en Bourgogne-Franche-Comté. Soit +6,4% sur un an. Les clients venus de France comme de l'étranger ont été plus nombreux qu’en 2022. Cette fréquentation est portée par les campings, où les touristes européens aussi font leur grand retour. Une nuitée sur 3 s’est effectuée en mobil-home ou bungalow.  Par contre, les hôtels enregistrent un peu moins de nuitées qu'en 2022. Les touristes chinois restent quasi absents durant la saison d'été 2023.

Autres constats émanant de cette étude : l’hébergement et la restauration enregistrent un chiffre en hausse de 8,6%, sur la période comparative d’avril à août 2023 et 2022, sur ces quatre mois. Avec +5,4%, l’inflation est également en progression dans ces secteurs.