Choix du secteur :
Se connecter :
 

Nous venons d’apprendre que les standards téléphoniques de la mairie de Pontarlier et de la Communauté de Communes du Grand Pontarlier étaient momentanément hors service. Pour contacter ces deux collectivités, deux courriels sont à votre disposition : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou rendez-vous sur place pour les demandes d’informations et démarches.

Les 1er et 2 octobre prochains, l’association Familles Rurales de Levier organise son traditionnel rendez-vous artistique « arts du coin ». 24 exposants amateurs présenteront leurs plus belles créations. Peinture, bois, vannerie, tavaillon, sculptures et broderie seront présentés. On notera également la présence d’écrivains. Rendez-vous à la salle des fêtes de la commune. Samedi de 14h à 18h et dimanche de 10h à 18h.

A Levier, malgré l’augmentation attendue de la facture énergétique, Marc Saulnier, le Maire, et son équipe municipale continuent les investissements et les projets. Equipements sportifs, santé, éducation, conservation du patrimoine  et protection de l’environnement sont au cœur des décisions. Plein Air fait le point.

La salle des sports. Après l’installation d’un terrain multisport et la création d’un nouveau terrain de football, les élus investissent dans la réhabilitation de la salle des sports. Le projet se décline en des travaux d’isolation et d’extension pour y accueillir de nouveaux vestiaires et des lieux de vie  pour le monde associatif.

La petite enfance. Cette compétence est encore gérée par la commune. Ainsi, la collectivité travaille sur la réhabilitation de l’actuel accueil périscolaire,  qui sera menée en parallèle de l’agrandissement de l’école Pergaud, un projet de la Communauté de Communes Altitude 800. En parallèle de ces dossiers, les élus levitiens réfléchissent également à l’implantation d’une micro crèche sur ce même site. Le projet périscolaire pourrait être une réalité en 2024.

La station d’épuration et le réseau d’assainissement. La remise aux normes de la station d’épuration est devenue une nécessité. D’autant plus que la commune de Levier se situe sur le bassin versant de la Loue. Un maître d’œuvre travaille d’ores et déjà sur ce chantier, dont le montant est estimé à 3,5 millions d’euros. En parallèle, les réseaux d’assainissement sont revus. 5 millions d’euros sont consentis pour contribuer à la préservation des milieux naturels et lutter contre la vétusté des installations.

La deuxième  tranche des travaux d’aménagement du bourg. Elle concerne, cette fois-ci, le secteur de l’église. L’objectif étant de renaturer l’endroit. Les premières interventions sont prévues dans le courant de l’année prochaine.

Les aînés. Différents projets sont dans les cartons. Une réflexion est menée pour créer un projet autour de l’intergénération dans l’ancien Ehpad que la commune a acheté. Les réflexions sont en cours avec la société Néolia. En parallèle, les élus réfléchissent à la transformation du presbytère en un accueil de jour pour les personnes âgées, autonomes ou pas. Une infrastructure pour venir soulager les aidants, qui accompagnent sans relâche leurs proches au quotidien. La collectivité attend toujours l’aval de l’ARS et du Conseil Départemental pour avancer sur ce point.

Limiter les dépenses énergétiques. Grâce à une gestion pluriannuelle des finances de la commune, l’équipe actuelle met tout en œuvre pour gérer le plus pertinemment possible les budgets et les dépenses d’investissement et de fonctionnement qui y sont liés. La rénovation en cours du réseau d’assainissement en est une preuve indéniable. Depuis, deux ans, l’éclairage de nuit est coupé entre 23h et 5h du matin. Par ailleurs, un projet d’installation de panneaux photovoltaïques sur le toit des bâtiments communaux est en pleine réflexion. L’objectif étant de chauffer ces structures et  revendre l’énergie produite.

Composée d’une vingtaine de villages, la communauté de communes Altitude 800, implantée à Levier, ne manque pas de projets pour le bien vivre de ses habitants. La rédaction a fait le point avec Claude Courvoisier, son président.

Le PLUI. Comme de nombreux territoires du Doubs et du Jura, la collectivité doit poser une vraie réflexion pour son développement. Trouver du terrain à bâtir n’est pas chose facile. Pourtant les besoins sont bien réels. Pour l’élu du Haut-Doubs, les collectivités doivent « revoir leur façon de penser l’habitat ». D’ici 20 ans, ce territoire du Haut-Doubs devra être en capacité de proposer 900 nouveaux logements. D’un point de vue économique, cela passe notamment par les besoins de s’agrandir d’une scierie locale, du circuit de l’enclos et de la zone artisanale « champ Begaud ».

Une nouvelle maison de santé. Ce mardi après-midi, sera inaugurée la nouvelle maison de santé du Val d’Usiers à Goux les Usiers. L’établissement devrait ouvrir ses portes au public le 3 octobre prochain. Ce projet avait été refusé par l’ancienne présidence de la collectivité locale, mais la commune avait souhaité le poursuivre. Les professionnels de la santé et les élus du secteur croient en ce lieu et cette organisation des soins. Le territoire de la Communauté de Communes Altitude 800 compte désormais deux maisons de santé. La première a vu le jour il y a une quinzaine d’années à Levier.

La réhabilitation de la gendarmerie de Levier. Les travaux sont désormais bien avancés. L’inauguration des lieux devrait avoir lieu en octobre prochain. Il a été procédé à l’isolation thermique de la gendarmerie et des cinq appartements, la sécurité de l’endroit  et les abords.

Une école inclusive à Villeneuve d’Amont. C’est un beau projet qui se dessine. Les élus ont lancé un projet d’école inclusive qui associera les enfants de l’IME et ceux du RPI. Des lieux de rencontre ont été identifiés et permettront aux enfants en situation de handicap et valides de se rencontrer. Ils le feront à la récréation et durant les temps périscolaires. La crise sanitaire a retardé le projet qui pourrait être une réalité à la rentrée prochaine ou en début d’année 2024.

L’école Pergaud. A Levier, l’école Pergaud a besoin d’espace. Pour l’heure, le projet est à l’étude. Les élus opteraient néanmoins pour un agrandissement de l’existant. La question de l’accueil périscolaire est également posée. La commune de Levier est également associée à la réflexion.

Le tourisme. Qu’adviendra-t-il du site du Rondé, dont la CCA 800 est propriétaire de la maison forestière et d’une petite parcelle de terrain ? Ce projet s’inscrit dans un projet de réhabilitation de la route des sapins. La collectivité y travaille avec l’ONF et un cabinet d’études. La question est posée. La population a également été interrogée, notamment lors d’un goûter participatif et un sondage. Plusieurs projets, dont une ferme pédagogique, ont été recensés. Rien n’est encore tranché. La réflexion se poursuit.

Réhabilitation de la voie du tacot. Rappelons que cet itinéraire relie Andelot-en-Montagne à Pontarlier. 28 kilomètres concernent le territoire de la CCA 800. Ses élus ambitionnent de la transformer en voie verte sur un parcours allant d’Arc-Sous-Montenot au Val d’Usiers, en passant par Villers-sous-Chalamont, Villeneuve d’Amont, Levier, Chapelle d’Huin. Une initiative identique a déjà vu le jour entre Arc-et-Senans et Salins-les-Bains. Elle pourrait se poursuivre également dans le secteur pontissalien.

NAISSANCES

08/09/2022 – Roméo de Jérémy PRETO, horloger et de Margaux PIDOUX, infirmière.

10/09/2022 – Lévy de Kely RAMASSAMY, chauffeur livreur et de Elodie HOCHEPIED, sans profession. 08/09/2022 – Acelya de Ilhan TUGAY, polisseur et de Yonca ADIGUZEL, horlogère.

09/09/2022 – Théa de Gérald JEANNINGROS, terrassier et de Katia DANIEL, magnétiseuse. 13/09/2022 – Maxime de Victor MEYER, infirmier et de Isabelle GROFFAL, infirmière.

11/09/2022 – Amélia de Mourad BELKEDAH, ingénieur et de Holfa ABIDI, enseignante. 11/09/2022 – Inès de Pauline JACQUET, kinésithérapeute.

11/09/2022 – Ohana de Ethan NOIROT, charpentier et de Océane GREA, sans profession.

13/09/2022 – Emy de Hugo RYEMBAULT, réalisateur audiovisuel et de Morgane DEVILLIERS, vendeuse.

10/09/2022 – Joao de Joao DOS SANTOS TRIGO, électricien et de Carolina LOPES MAGALHAES, opératrice horlogère.

14/09/2022 – Tommy de Loïc COSTERG, technicien forestier et de Fanny OEUVRARD, assistante logistique.

15/09/2022 – Eric de Raphaël GEORGE, menuisier et de Jeanne HARTEMANN, sans profession.

 

MARIAGES

16/09/2022 – Emmanuel DELON, technicien et Pascaline MARCHAL, technicienne.

16/09/2022 – François BRUNEL, ingénieur et Louise BOURGEOIS, sage femme.

17/09/2022 – Muammer HARMANCI, opérateur de production et Nourya ZERROUK, conseillère voyages.

17/09/2022 – Mustafa CEYLAN, opérateur de production et Clémentine FAIGNEZ, opératrice de conditionnement.

 

DECES

10/09/2022 – Berthe CAILLE, 86 ans , retraitée, domiciliée à Houtaud (Doubs), veuve de Denis BERTRAND.

09/09/2022 – Daniel BOOS, 80 ans, retraité, domicilié à Champagnole (Jura), époux de Marie-Chantal MICHAUD.

11/09/2022 – Dominique GAINCHE, 71 ans, retraité, domicilié à Rouen (Seine-Maritime), époux de Francine DROUÉRE.

13/09/2022 – Mokhfi TOUMI, 83 ans, retraité, domicilié à Pontarlier (Doubs), époux de Tlaitmes MANSOUR.

15/09/2022 – Gülzar TÜRKES, 68 ans, retraitée, domiciliée à Morteau (Doubs), épouse de Hüsnü BUDAK

Dans le cadre de son label Terre de Jeux Paris 2024, la Ville de Morteau organise une conférence sur l’histoire des Jeux Olympiques, ce jeudi 15 septembre , à 18h, à la Salle du Temps Présent au Château Pertusier. L'historien Stéphane Kronenberger, membre du conseil scientifique de l'exposition Histoire Sport et Citoyenneté, retracera la longue histoire de l'aventure olympique des JO d'Athènes de 1896 aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. La conférence entraînera également son public au cœur de la Guerre froide, de la décolonisation et des enjeux internationaux les plus contemporains. 

Le 10 septembre dernier, la Ville de Besançon a lancé la première des trois grandes étapes de sa démarche citoyenne qui consiste à consulter les Bisontines et les Bisontins pour améliorer le quotidien à Besançon. Rappelons que l’équipe municipale a réservé une enveloppe de 250.000 euros pour la mise en place des projets pensés et soutenus majoritairement par les locaux.

Samedi, pour informer le plus grand nombre, l’élu Bisontin Kevin Bertagnoli, délégué à la démocratie participative, et ses équipes ont profité de quelques évènements bisontins pour faire connaître leur initiative. D’autres destinations sont d’ores et déjà prévues.

Déjà une dizaine de projets recensés

Preuve que cette initiative trouve un écho favorable auprès de la population, une dizaine de projets ont été déposés sur la plateforme dédiée. Si la population est parfois interrogative sur cette démarche, elle la trouve intéressante et pertinente. Cette phase d’appel à projets se terminera le 15 octobre. S’en suivra un temps d’analyse de ces initiatives par les services de la ville afin de vérifier que ces derniers sont conformes au règlement intérieur du budget participatif, d’estimer leur coût réel et leur faisabilité. En février ou mars 2023, les projets retenus seront proposés au vote et chacun, à partir de 16 ans, habitants de Besançon, contribuables locaux, associations, étudiants et apprentis, pourra soutenir trois projets parmi ceux  proposés.

Comment faire ?

Le dépôt des projets peut se faire en ligne ou en version papier. Dans ce dernier cas, le dossier est à retirer à l’accueil de la mairie de Besançon, dans une maison de quartier ou auprès du service Démocratie participative de la ville (27 Rue Alfred Sancey). La période de dépôt est prévue jusqu’au 15 octobre. Pour de plus amples informations : https://atelierscitoyens.besancon.fr/

L'interview / Kevin Bertagnoli

A compter du 19 septembre, et pour une durée prévisionnelle d’un mois, des travaux seront menés sur la départementale 67 sur le territoire de la commune de Scey-Maisières. Cette opération va consister à procéder au traitement d’un glissement de terrain aval. La zone à conforter se situe précisément entre les anciennes tuileries des Combes de Punay et l’intersection entre les départementales 67 et 280 sur la commune de Scey-Maisières. La circulation s’effectuera par alternat. Le coût du chantier, financé par le Conseil Départemental du Doubs, s’élève à 153.000 euros.

NAISSANCES

31/08/2022 – Markus de Jordan PORION, monteur électricien et de Cassandra FACHE, coiffeuse.

01/09/2022 – Ariane de Thomas BOURGEOIS, agent administratif et de Maryse REY, conductrice de lignes.

02/09/2022 – Marvine de Christophe CAMPION, serveur en restauration et de Florence CALLIER, couturière.

06/09/2022 – Louis de Sulivan QUIRICO, entrepreneur et de Anouck AUBERT, chef des ventes.

05/09/2022 – Nora de Jonathan DARROT, ouvrier sylviculteur et de Célia GUILLAUME, vendeuse.

07/09/2022 – Karl de William LAITHIER, musicien et de Charline GARNIER, comptable.

08/09/2022 – Chloé de Adrien DENTU, électricien et de Fanny CHIADOT-CAPONET, employée de banque.

07/09/2022 – Constance de Xavier JOUARY, automaticien et de Clémence MASNADA, préparatrice en pharmacie. 08/09/2022 – Martin de Sylvain BOBILLIER-MONNOT, directeur financier et de Camille TALIERCIO, ingénieur.

09/09/2022 – Nathan de Baptiste RAMPANT, menuisier charpentier et de Elodie RENARD, sans profession.

09/09/2022 – Romy de François PELARDY, technicien de maintenance et de Anaïs BOUCHETOB, employée de banque.

MARIAGES

10/09/2022 – Jean-Marie SALOMON, directeur d’agence immobilière et Nadia CLERC, secrétaire de mairie.

10/09/2022 – Mehdy HERNANDEZ, plaquiste-peintre et Tiphaine ASSENARD, commerciale sédentaire.

DECES

05/09/2022 – Salima CHELGHOUM, 55 ans, aide-ménagère, domiciliée à Pontarlier (Doubs), épouse de Morad BAKRI.

04/09/2022 – Raymonde VALLET, 82 ans, retraitée, domiciliée à Morteau (Doubs), épouse de Claude CASSARD.

05/09/2022 – Louis GIRARD, 86 ans, retraité, domicilié à Sombacour (Doubs), époux de Françoise RONOT.

08/09/2022 – Didier TICAR, 64 ans, retraité, domicilié à Pontarlier (Doubs)

La Ville de Pontarlier indique que « pour garantir la sécurité de tous », il sera procédé à l’abattage de 5 frênes malades et dépérissant avenue de l’Armée de l’Est. Par ailleurs, trois tilleuls vont être débarrassés de leurs bois morts. Ces travaux seront menés les mercredi 21 et jeudi 22 septembre de 7h30 à 17h par tronçon. Il est rappelé qu’en prévision de ces abattages, neuf nouveaux arbres (érable, tilleul, ginkgo, tulipier de Virginie,…) ont déjà été plantés sur la zone des Grands Planchants au début de l’été.