Choix du secteur :
Se connecter :
 

Un vaste coup de filet avait été mené début décembre dans toute la France par les enquêteurs de l’Ofmin, l’Office des mineurs. Leur but : interpeller des personnes soupçonnées d’avoir téléchargé ou partagé des images et vidéos pédopornographiques. Plus de 80 suspects sont tombés entre les mains des enquêteurs. Parmi eux, un septuagénaire jurassien domicilié en Petite Montagne indique le Progrès ce mercredi. L’homme a reconnu les faits, avant d’être présenté au parquet de Lons-le-Saunier et placé sous contrôle judiciaire, et répondra de ses actes devant la justice en mai prochain.

Un homme de 59 ans a été présenté à la justice ce mardi  pour conduite sous l’effet de l’alcool et sans assurance en état de récidive. Le quinquagénaire conduisait une voiture sans permis. Il a été intercepté le 2 décembre dernier à Pontarlier. Il présentait un taux de 1,2 gramme d’alcool par litre de sang. Il devra s’expliquer prochainement devant la justice, après reconnaissance préalable de culpabilité.

Un homme de 62 ans a perdu la vie, cet après-midi, vers 13h45, à La Chenalotte, après avoir chuté d’un toit. A l’arrivée des secours, le sexagénaire se trouvait en arrêt cardiorespiratoire. La tentative de réanimation des sapeurs-pompiers a échoué. La victime a été déclarée décédée par le médecin du SMUR, présent sur place.

Un incendie s’est déclaré ce jeudi matin, vers 11h30, à Saligney, dans le Jura. Il s’agissait d’un feu de salon dans une maison d’habitation. Le propriétaire a débuté l’extinction, qui a été terminée par les sapeurs-pompiers. Légèrement intoxiqué, ce dernier, après avoir été examiné, a été laissé sur place. Il a été relogé, dans un gîte, par la mairie. Treize sapeurs-pompiers se sont rendus sur place.

Un accident de la route, impliquant un car scolaire et une voiture, s’est produit hier, en fin d’après-midi, vers 17h45, aux Rousses, route des Rousses d’Amont. On ne déplore aucune victime. Quatre véhicules des sapeurs-pompiers se sont rendus sur place.

Un jeune homme de 29 ans  sera convoqué ultérieurement au commissariat de police de Besançon. Dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu’il était impliqué dans un accident de la route, rue Antide Janvier, les policiers ont relevé un taux de 1,5 gramme d’alcool par litre de sang le concernant. L’individu a été laissé libre. Il a été remis à un tiers après la rétention de son permis de conduire.

Un homme de 31 ans sera prochainement reconvoqué au commissariat de police de Besançon. Dans la nuit de samedi à dimanche, avenue du Maréchal Foch, alors qu’il circulait sur un scooter, les policiers ont remarqué sa conduite très approximative. Il présentait un taux de plus de 1,6 gramme d’alcool dans le sang. Vu son état, le trentenaire a été remis à un tiers.

Un accident mortel de la circulation s’est produit ce samedi après-midi, vers 17h30, aux Alliés, route des Gras. Les sapeurs-pompiers sont intervenus pour un accident de quad. L’engin a terminé sa course en contrebas de la chaussée. A l’arrivée des secours, un homme de 32 ans se trouvait en arrêt cardio-respiratoire. Les secouristes ne sont pas parvenus à le réanimer.

Un feu de cheminée, située au rez-de-chaussée,  s’est déclaré ce samedi, vers 12h15, à Loray. Il concerne une maison de 300 m2 au sol et sur deux niveaux. Trois lances, dont une sur grande échelle, a permis d’éviter la propagation au niveau de la toiture et de la maison mitoyenne.

Les investigations concernant les tirs, survenus les 16 et 17 décembre 2022, dans le quartier Planoise, ont donné leurs premières informations. Rappelons que, sur fond de trafic de drogue et de guerre de territoire, deux salves de tirs ont eu lieu. Elles ont été menées par deux clans différents.

Lors de la première journée, un jeune de 15 ans a été touché à la cuisse. Le lendemain, un autre mineur, du même âge, a trouvé la mort après avoir été touché au thorax. C'est grâce à  la découverte d'un garage, devant lequel deux mineurs ont été visés, provoquant le décès de l’un d’eux,que les investigations ont avancé. Les enquêteurs ont découvert  à l’intérieur deux scooters, ayant servi à la première attaque, celle du 16, et différents autres matériels et affaires probants.

Le commanditaire présumé déjà incarcéré

Ce travail d’enquête a permis l’interpellation d’un adolescent de 15 ans, soupçonné d’être  l’auteur des tirs, non mortels,  du 16 décembre,  et trois autres majeurs, grâce à l’étude de traces ADN, laissées sur les affaires saisies dans le garage. Un cinquième homme, placé en détention,  dans le cadre d’un autre dossier, serait également impliqué. Il serait le commanditaire de cette action punitive. C’est à grâce à l’exploitation du téléphone portable du mineur et à une mise sur écoute, que les enquêteurs sont remontés jusqu’à lui. Ces hommes ont été mis en examen pour « association de malfaiteurs ». Ils sont actuellement incarcérés en attendant leur procès. Le parquet de Besançon a demandé la disjonction de ces deux affaires. Concernant l’assassinat du 17 décembre, l’information judiciaire se poursuit. Pour l’heure, aucune mise en examen n’a été enregistrée.

Un procès dans les deux mois à venir

Le tireur, en l’occurrence le mineur, encourt une peine de 20 ans d’enfermement. En fonction des décisions de justice, qui tomberont  dans le courant de la semaine prochaine, les procès se tiendront  dans les deux mois à venir. Le mineur sera présenté à un juge des enfants. Les majeurs comparaîtront devant le tribunal correctionnel.

L'interview de la rédaction : Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon