Choix du secteur :
Se connecter :
 

Soixante-neuf infractions, sept crimes, et 25 victimes. Jean-Christophe Quenot, cet ancien bisontin est jugé depuis ce vendredi jusqu’au 7 novembre devant la cour criminelle de Paris. Il est accusé de six viols et 19 agressions sexuelles sur des garçons âgés de 10 à 17 ans. Les faits se seraient produits entre janvier 2014 et octobre 2017 en Malaisie, où l’homme était professeur de français.

C’est le 30 mars 2019, à Besançon, que les enquêteurs de l’OCRVP (Office central de répression des violences aux personnes) ont mis la main sur l’homme de 51 ans, venu se réfugier chez ses parents. Recherché, il avait d’abord été arrêté en 2019 par la police thaïlandaise, alors qu'il se trouvait dans une chambre d'hôtel de Bangkok avec deux garçons de 14 ans. Placé en détention, Jean-Christophe Quenot avait été libéré après quelques jours en versant une caution de 8.000€ en liquide. Il avait réussi à retourner en Malaisie grâce à des passeurs, avant de s’envoler pour Genève, et enfin revenir en France. L’enseignant bisontin s’était expatrié à Singapour au début des années 1990. Au moins une cinquantaine d’enfants auraient été abusés entre 1990 et 2019 dans différents pays : Thaïlande, Malaisie, Singapour, Philippines, Inde, Sri Lanka et Indonésie. Les policiers thaïlandais avaient découvert une caméra et un ordinateur avec des contenus pédopornographiques. Plus de 174.000 photos et vidéos le mettant en scène abusant d'enfants ont été saisies.

Un jeune homme de 23 ans a été placé sous contrôle judiciaire dans l’attente de son jugement, qui aura lieu le 17 novembre. Le 29 octobre dernier, il a pris de nombreux risques pour échapper à un contrôle de police. Quelques minutes plus tard, Après avoir perdu le contrôle de son véhicule, il s’est réfugié dans le hall d’un immeuble. Les policiers sont  parvenus, non sans difficulté, à le maîtriser. Au cours de son audition, s’il a reconnu la conduite sans permis de conduire, il a nié la rébellion, le refus d’obtempérer et la conduite sous stupéfiants.  

Les sapeurs-pompiers sont intervenus hier, en fin d’après-midi, vers 18h, à Pierrefontaine-les-Varans, pour un feu de pailleuse automatique dans une exploitation agricole. Le bâtiment de 1.200 m2 abritait des animaux. Le sinistre a été circonscrit au moyen d’une lance.

Un violent incendie s’est déclaré ce mercredi, vers 15h, à Cussey-sur-l’Ognon (25), dans un hangar agricole. Le bâtiment de 1200 m2, abritant environ 2000 bottes de paille et de foin, était totalement embrasé à l’arrivée des secours. Le feu a été circonscrit au moyen d’une lance.

Un individu, qui a maintenu au cours de sa garde à vue être mineur, devra s’expliquer en avril prochain devant le tribunal judiciaire de Besançon. Dans la nuit du 29 octobre dernier, avec plusieurs personnes, il a pénétré dans un magasin, situé rue Marulaz à Besançon. Malgré sa tentative de fuite, il a pu être interpellé. Mauvaise pioche, l’intérieur de l’endroit,  occupé illégalement, était en cours de création et les étagères étaient vides.

Au cours de son audition, il a expliqué qu’il avait bu et qu’il cherchait un lieu où passer la nuit. Le mise en cause était en garde à vue pour la deuxième fois de la semaine pour les mêmes faits. La victime a déposé plainte

Les sapeurs-pompiers du Doubs sont intervenus ce lundi matin à Nancray pour un début d’incendie sur un transformateur électrique suite à des travaux sur la voie publique. Une remorque poudre a été nécessaire pour circonscrire le sinistre, localisé à proximité d’une menuiserie de 400 m2. Une coupure générale de 2 heures sur l’ensemble de la commune a été nécessaire. Le musée a dû, également, temporairement fermer ses portes.

Les sapeurs-pompiers du Jura sont intervenus cet après-midi, vers 12h30, à Poligny pour un  feu de bâtiment à usage de stockage et de vente d’une superficie de 600 m2. Quatre lances ont été mises en œuvre pour éteindre les flammes. 41 soldats du feu se sont rendus sur place.

Ce dimanche matin, vers 8h, un accident de voiture s’est produit à Perrigny, sur la départementale 471. Deux voitures sont en cause. On déplore trois victimes. 18 sapeurs-pompiers se sont rendus sur place.

Un accident s’est produit ce samedi après-midi, vers 16h, à Tourmont (39). Une seule voiture est en cause. Une personne était coincée dans le véhicule. Légèrement blessée, la victime a été prise en charge par les secours. Neuf sapeurs-pompiers se sont rendus sur place.

Dans le cadre d’une expulsion locative avant la trêve hivernale, un pontissalien qui avait retrouvé un certain niveau de vie, payait son loyer et remboursait ses dettes, a essayé d’empêcher cette opération. Il s’en est pris physiquement et verbalement aux policiers présents aux côtés de l’huissier. Cet homme a été placé en garde à vue pour outrage et rébellion, et aura l’obligation de dédommager les forces de l’ordre.