Choix du secteur :
Se connecter :
 

Les jeunes bisontins du club Sauvegarde de Besançon ont, une nouvelle fois de plus, montré toute la gamme de leur talent en compétition. Ce dimanche, aux championnats de France espoirs et cadets de karaté. Hasan Isamedine a décroché le titre de Vice-champion de France chez les cadets. Hairiss Hierso et Massinissa Titouah sont en bronze chez les espoirs.

Une opération plus que symbolique s’est déroulée jeudi matin sur la place de la Révolution à Besançon. 476 enfants, issus de 21 écoles élémentaires de la Ville, étaient présents. A l’occasion de la végétalisation de la célèbre place du centre-ville bisontin, Anne Vignot a souhaité associer les écoliers, « les adultes de demain », à ce projet.

ENFANTS ARBRES 4

Ainsi, chacun des 41 arbres plantés, place de la Révolution, aura son arbre « jumeau » dans les écoles de la cité comtoise. Leur plantation s’effectuera cet automne, Lors de cette sympathique et vivante cérémonie, chaque groupe d’écoliers s’est vu remettre un plant, qui était accompagné d’une plaque nominative, permettant ainsi de le reconnaître et de suivre son évolution sur les deux sites.

ENFANTS ARBRES

C’est en chanson et en poésie que s’est déroulé cet évènement. Un travail a été mené en classe pour sensibiliser ces petits bisontins, qui apprécieront sans doute différemment la nature et ce qui la compose désormais.

ENFANTS ARBRES 5

L'interview de la rédaction / fabienne Brauchli, en charge de la transition écologique, des espaces verts et de la biodiversité

Les jeunes handballeurs du lycée Jules Haag ont terminé à la quatrième place du championnat de France UNSS garçons lycées de la discipline, qui se sont tenus du 2 au 4 avril à Besançon. Les jeunes bisontins ont été vaincus sur le score de 12 à 22 face à Toulouse en demi-finale, avant de s’incliner 21 à 24, lors de la petite finale, face à la section sportive du Teil.

Jusqu’au 4 avril, le service régional UNSS de l’académie de Besançon organise le championnat de France UNSS de handball lycées garçons excellence au Palais des Sports Ghani Yalouz à Besançon. Huit équipes, venues de toute la France, se défient pour remporter le titre suprême, qui se disputera demain après-midi, à 14h. Parmi les formations présentes, il y a l’équipe du lycée Jules Haag de Besançon, qui a dû batailler pour en arriver là.

Serge Mommessin, le directeur régional de l’UNSS, souhaite partager plus que de la compétition. De nombreux jeunes ont été associés à ce rendez-vous et se sont vus confier des responsabilités dans les domaines de la sécurité, de l’arbitrage ou encore de la communication et du secourisme, …. . En parallèle, les organisateurs ont voulu inscrire ce rendez-vous dans le cadre de la semaine olympique et paralympique. Ainsi, les élèves des écoles primaires du secteur de Besançon viendront profiter des animations sportives et culturelles qui sont proposées dans le cadre de cet évènement.

L'interview de la rédaction : Serge Mommessin

Partager des valeurs

Ce mercredi, Nathalie Albert Moretti, Rectrice de la région académique Bourgogne-Franche-Comté, a donné le coup d’envoi de cette deuxième journée de compétition. La représentante de l’état est convaincue du bienfondé de la pratique sportive au sein de l’éducation nationale. Elle y voit un moyen de partager et transmettre des valeurs auprès des jeunes pratiquants, qu’ils sauront ensuite recontextualiser dans leur quotidien de citoyens. « Partage, solidarité, respect, tolérance,  …. » autant de compétences que le sport est en capacité d’apporter.

L'interview de la rédaction : Nathalie Albert Moretti

Dernière ligne droite pour les lycéens et les étudiants, en cours de réorientation, pour finaliser leur dossier sur Parcoursup. La plateforme fermera ce mercredi à 23h59. Il ne reste donc plus que quelques heures pour compléter son dossier et confirmer ses vœux. Penser également à fignoler vos lettres de motivation, exigées dans de nombreuses formations.

Dans un souci d’ouvrir au plus grand nombre ses piscines à tous les publics, la Ville de Besançon organise ce samedi 6 avril, de 20h à 23h, une pool party à la piscine Lafayette. Cette soirée s’adresse aux 16 -25 ans. Animé par un DJ, cet évènement associera musique, sons et lumières et convivialité. L’entrée est fixée à 9 euros. Inscription en ligne sur : https://www.grandbesancon.fr/infos-pratiques/sports-loisirs/piscines/

Ce lundi après-midi, à la Citadelle, l’Académie de Besançon et la Ville de Besançon ont signé une convention de partenariat concernant le Musée de la Déportation et de la Résistance. Mme Albert Moretti, rectrice de la région académique Bourgogne Franche-Comté, et Anne Vignot, Maire de Besançon, ont officialisé cet instant. Les deux entités ont acté ce qui existait déjà depuis 50 ans, mais qui méritait sans doute d’être davantage formalisé en cette période d’instabilité et d’incertitude dans le domaine géopolitique.

Depuis une cinquantaine d’années, le rectorat de Besançon met à la disposition de l’établissement bisontin des professeurs d’histoire, qui œuvrent au sein d’un conseil scientifique dans le but de toujours et encore d’informer et éclairer sur cette triste période de notre histoire contemporaine. Anne vignot y voit un musée, dont les collections doivent permettre de contextualiser, d’aider à la compréhension et de conduire à la réflexion, pour éviter de reproduire les mêmes erreurs et conserver une paix fragile et toujours très dangereusement menacée, alors que la guerre s’est imposée aux portes de l’Europe.

« Ce partenariat acte notre engagement en faveur du devoir de mémoire, de la lutte contre toutes les toutes les formes de haine et de discrimination. C’est aussi être en mesure de préparer les visites de nos élèves qui viennent ici découvrir, apprendre et réfléchir sur ces sujets, absolument fondamentaux, qui font l’histoire de notre République » termine Nathalie Albert Moretti.

L'interview de la rédaction : Nathalie Albert Moretti

A quelques mois du début de leur stage obligatoire, qui devra se dérouler en juin prochain, les 560.000 élèves de seconde concernés par cette mesure, en filières générale et technologique, éprouvent des difficultés dans leur recherche. Pour les aider, depuis hier, une plateforme a été mise en ligne. Elle doit faciliter leurs démarches. Les adolescents qui souhaitent bénéficier de ce petit coup de pouce peuvent se rendre sur le site 1jeune1solution.

Ce jeudi et ce vendredi, la Communauté de Communes du Val de Morteau,  en collaboration avec la Mission Locale Haut-Doubs et France Travail, organise les Journées de l’Industrie, de 8h30 à 17h, pour promouvoir les savoir-faire locaux et développer l’attractivité des métiers de l’Industrie auprès principalement des collégiens et lycéens mais aussi des demandeurs d’emploi. Le rendez-vous est fixé à l’Escale à Morteau.

Dans la lutte contre le trafic de drogue, la Ville multiplie les actions dans de nombreux domaines. Pour être efficaces  et  plus proches des réalités du terrain, Anne Vignot et son équipe travaillent avec de nombreux interlocuteurs et partenaires dans des registres aussi variés que le médical, l’éducation, le social et bien entendu le judiciaire. C’est ainsi que des relations et des projets se sont créés avec le parquet, les polices nationale et municipale, l’ARS, le CHU, …. .

Concernant les actions de prévention, elle vient de donner naissance à un livret d’information et de sensibilisation à destination des familles et des proches de consommateurs. En une trentaine de pages, qu’un QR Code rend accessible également à distance, ce guide donne un ensemble d’informations sur les dangers de la consommation de drogue,  l’addiction et sur les produits, qu’il s’agisse de drogues dures ou soft ou de produits licites ou illicites. Construit avec le monde médical ou associatif local, il distille également des informations utiles, comme des conseils en direction de l’entourage. Son objectif est également d’orienter les consommateurs vers des dispositifs spécialisés. Un annuaire les référencie. Deux autres livrets sortiront prochainement. L’un d’eux s’adressera aux consommateurs mineurs. Le troisième sera destiné à des personnes plus âgées.

En cas de besoin, n’hésitez pas à contacter la direction santé publique au 03.81.87.80.90 ou la direction sécurité et tranquillité publique au 03.81.87.82.34

L'interview de la rédaction / Anne Vignot