Choix du secteur :
Se connecter :
 

Dans la lutte contre le trafic de drogue, la Ville multiplie les actions dans de nombreux domaines. Pour être efficaces  et  plus proches des réalités du terrain, Anne Vignot et son équipe travaillent avec de nombreux interlocuteurs et partenaires dans des registres aussi variés que le médical, l’éducation, le social et bien entendu le judiciaire. C’est ainsi que des relations et des projets se sont créés avec le parquet, les polices nationale et municipale, l’ARS, le CHU, …. .

Concernant les actions de prévention, elle vient de donner naissance à un livret d’information et de sensibilisation à destination des familles et des proches de consommateurs. En une trentaine de pages, qu’un QR Code rend accessible également à distance, ce guide donne un ensemble d’informations sur les dangers de la consommation de drogue,  l’addiction et sur les produits, qu’il s’agisse de drogues dures ou soft ou de produits licites ou illicites. Construit avec le monde médical ou associatif local, il distille également des informations utiles, comme des conseils en direction de l’entourage. Son objectif est également d’orienter les consommateurs vers des dispositifs spécialisés. Un annuaire les référencie. Deux autres livrets sortiront prochainement. L’un d’eux s’adressera aux consommateurs mineurs. Le troisième sera destiné à des personnes plus âgées.

En cas de besoin, n’hésitez pas à contacter la direction santé publique au 03.81.87.80.90 ou la direction sécurité et tranquillité publique au 03.81.87.82.34

L'interview de la rédaction / Anne Vignot

Ce jeudi marque le dernier jour pour les élèves de terminale et les étudiants, qui souhaitent se réorienter, pour formuler leurs vœux sur Parcoursup, la plateforme d’orientation post-bac de l’Education nationale. Ils ont précisément jusqu’à 23h59 pour formuler dix vœux pour poursuivre leurs études dans l’enseignement supérieur.

Ils auront ensuite jusqu’au 3 avril pour confirmer chacun de leurs souhaits. Les premiers résultats seront connus à partir du 30 mai. Les candidats devront apporter une réponse à chaque proposition d’admission avant le 12 juillet. Une phase complémentaire se poursuivra entre le 11 juin et mi-septembre.

Dans le cadre de la journée internationale des forêts, les étudiants en licence professionnelle (bac +3) conseiller forestier du centre de formation de Châteaufarine à Besançon organisent  ce jeudi 14 mars, à Frasne et ses alentours,  une grande journée de sensibilisation et de formation. Il s’agit de la plus importante manifestation organisée dans ce cadre là en France. 350 adolescents, venus du Doubs et du Jura, sont attendus.  A travers cette initiative, les organisateurs bisontins veulent « promouvoir, sensibiliser et célébrer l’arbre et le bois et la multifonctionnalité des milieux forestiers. « Ces derniers rendent de nombreux services, tant pour l’environnement, l’économie ou à la société. Ce qui en fait une ressource essentielle en faveur du développement durable » expliquent les étudiants.  Michaël Perrot, formateur au sein de l’établissement bisontin, rappelle que « ces métiers ont beaucoup évolué ».  La mécanique a progressé et la technologie s’y développe. L’Intelligence Artificielle a pris une place importante dans la pratique. Ces professionnels, à travers les différentes missions qu’ils mènent et face aux enjeux d’aujourd’hui et de demain,  sont devenus des experts incontournables.

L'interview de la rédaction / Michaël Perrot

L'interview de la rédaction / Robin Couvet

 

Une énorme logistique

Cette journée exceptionnelle va permettre aux collégiens doubistes et jurassiens de s’intéresser à cet univers, mais les organisateurs ont également prévu un temps de réflexion et de formation à destination  de différents interlocuteurs, dont des représentants de France Travail (ex pôle-emploi). Une table ronde s’interrogera sur « l’avenir de la forêt et l’évolution des métiers et les formations qui animent le secteur. Durant la journée, des temps plus ludiques seront proposés aux jeunes visiteurs. Visites de scieries, chantiers de plantations, découverte des métiers, activités sur simulateur, … se dérouleront à l’extérieur et à la salle de fêtes de la commune hôte du Haut-Doubs.

L'interview de la rédaction / Camille Jeanet

 

DFCI

Grâce à la présence d’un jeune sapeur-pompier volontaire au sein de l’organisation, il a été fait appel au SDIS du Doubs. Cette présence s’inscrit totalement dans les enjeux liés à la protection de la forêt. Avec le réchauffement climatique, la Franche-Comté n’est plus épargnée par les feux de forêt. C’est la raison pour laquelle chaque territoire se dote d’un plan de Défense de la Forêt contre les Incendies (DFCI). A Frasne, les pompiers doubistes, venus avec du matériel et des engins spécifiques, développeront ce sujet et cette problématique avec leurs jeunes interlocuteurs. Grâce au savoir-faire des étudiants et de leurs formateurs, cette cinquième édition s’est donnée les moyens de ses ambitions.

L'interview de la rédaction / Lysandre Caputo

L’académie de Besançon et la Ville de Besançon accueilleront, du 2 au 4 avril prochain, le championnat de France Handball UNSS en lycées garçons excellence. La section handball du lycée Jules Haag sera de la partie. On notera que la Bisontine Sandrine Mariot, ancienne joueuse et entraîneuse de l’ESBF, championne du Monde et deux fois sélectionnée pour les Jeux Olympique sera l’invitée exceptionnelle de cet évènement.

Ce samedi 9 mars, les MFR ouvrent leurs portes au public. Depuis plusieurs années, la pédagogie, mise en œuvre dans ces établissements, plaît à de nombreux jeunes et leurs familles. Grâce à leurs formations en alternance, pendant laquelle la moitié du temps se déroule en entreprise, et la mise en situation professionnelle qu’elles proposent, les MFR   rassemblent un très large public, parfois en échec scolaire, désireux d’apprendre un métier et de le pratiquer vraiment.

« Pendant très longtemps, notre slogan a été « réussir autrement ». L’idée est de proposer une solution alternative, avec une pédagogie centrée sur le réel, l’apprentissage et la vie en collectivité » explique Olivier Cucherousset, le directeur des MFR de Bourgogne-Franche-Comté. Et de poursuivre : « au-delà de faire des bons professionnels, on cherche aussi à responsabiliser et transmettre des valeurs d’engagement » explique le responsable.

De la 4è au BTS

Les jeunes dès la 4è peuvent rejoindre ces établissements. Les classes de 4è et de 3è sont considérées comme des temps d’orientation. Les élèves suivent ensuite un cursus d’apprentissage, en alternance, en CAP, bac professionnel et BTS pour ceux qui le souhaitent. La palette des métiers est riche. Les domaines de l’agriculture, des services à la personne, du commerce, de la sécurité, des travaux publics, … sont enseignés. Avec 90% d’insertion dans le monde professionnel, la structure répond aux attentes des entreprises et de ses élèves, « qui ont une véritable appétence pour ce mode d’enseignement » conclut M. Cucherousset.

Pour tout savoir sur ce samedi de portes ouvertes : https://www.mfr-bfc.fr/

L'interview de la rédaction : Olivier Cucherousset, directeur des MFR de Bourgogne Franche-Comté

Jusqu’au 9 mars prochain, l’armée s’expose dans la galerie marchande de Chateaufarine à Besançon. De 8h30 à 9h30, le public peut venir rencontrer les 10 entités de l’armée de terre et de l’armée de l’air et de l’espace. Plusieurs activités sont proposées : la découverte du matériel et des équipements de certaines spécialités, une immersion virtuelle de 360° et la visite  de la cabine d’un mirage 2000 ou encore du blindé lance-roquette, …  

Les lycéens de seconde générale et technologique connaissent cette échéance. En juin prochain, du 17 juin au 28 juin, ils devront participer à un stage d’observation dans l’objectif de permettre aux élèves de découvrir différentes facettes du monde professionnel, pour ensuite envisager un choix d’orientation. Dans ce contexte, depuis le 6 mars, la plateforme « 1jeune1solution » a été mise en ligne. Elle permet aux entreprises, associations, collectivités locales, administrations de l’état, … d’offrir un ou plusieurs stages. A partir du 25 mars, les jeunes pourront lancer leurs recherches.

Pour se connecter au site : https://www.1jeune1solution.gouv.fr/

C’est peut-être le début de quelque chose, mais l’étudiant bisontin Emmanuel N’Die veut garder la tête sur les épaules et ne surtout pas s’emballer.

Du haut de ses 22 ans, le jeune homme baigne dans la musique depuis une dizaine d’années. Depuis quelques mois maintenant, les projets se concrétisent et des portes se sont ouvertes. Il y a un an, le jeune artiste bisontin a rejoint le projet « à toi la scène », basé à Lons-le-Saunier, au Bœuf sur le Toit, piloté par Aurélien Bouveret, le programmateur du Festival de la Paille, et ses équipes de professionnels. Une structure qui a retenu la candidature de ce jeune homme, plein de compétences et de valeurs. En son sein, il y append l’univers de la musique, avec pour finalité la naissance d’un groupe musical. En parallèle, ce jeudi soir, Eli F. Baptist sortira son premier single « Mond », qui aura le privilège d’être diffusé, demain soir, sur TF1, au générique de la série Léo Matteï de Jean-Luc Reichmann. Car oui, Eli est aussi comédien.

ELI MATTEI

Léo Matteï

Grâce au carnet d’adresses d’Aurélien Bouveret, son directeur et manager, le jeune homme a conquis la production de la série à succès de la première chaîne. Après quelques apparitions, aux côtés de Théo Fernandez, qui a lancé sa carrière dans le film « Les Tuche », Eli a pu montrer toute la gamme de son talent dans ce nouvel épisode, où il joue le rôle de Bastien, un colloque de la mère de Matteï, le célèbre personnage tenu par Jean-Luc Reichmann.  Une belle opportunité pour cet étudiant en 3è année de licence de Arts du spectacle à Besançon.

Carpé Diem

Le jeune artiste veut profiter de cette dynamique prometteuse pour s’inscrire dans la durée. Un bon moyen pour faire connaître son univers pop, électro et R’N’B. Eli fourmille de projets musicaux et médiatiques. On le retrouvera sur la scène régionale cet été, notamment à Ruffey-sur-Seille. On pourrait également le revoir très rapidement dans le petit écran. L’idée de concourir à The Voice ou la Star Académy trottent également dans sa tête.

L'interview de la rédaction


Le 14 mars prochain, le Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon accueillera la première nuit des étudiants. Cette soirée inédite, qui se déroulera de 18h à 21h, est organisée par et pour les étudiants. Les participants sont invités à porter un regard singulier sur les œuvres du musée. Ateliers artistiques, visites guidées, concerts, théâtre seront proposés pour percer tous les secrets du musée bisontin.

Dans un communiqué de presse, l’Université de Franche-Comté exprime « sa vive inquiétude », après les annonces de Bruno Le Maire, le ministre de l’économie. Selon l’établissement, le plan d’économie de l’Etat de 10 milliards prévoit d’amputer 904 millions d’euros à l’enseignement supérieur et la recherche.

« Avec une baisse de près de 3% de leur budget, les universités font partie des institutions les plus touchées par les mesures dans un contexte extrêmement contraint » explique l’Université franc-comtoise. Et de poursuivre : « Les économies annoncées remettent en cause le sens de son action, en compromettant le remplacement de nombreux chercheurs et enseignants-chercheurs partis à la retraite, en mettant en péril le financement de la nécessaire rénovation du patrimoine immobilier et en réduisant la dynamique de réinvestissement dans la recherche et l’innovation pédagogique ».