Choix du secteur :
Se connecter :
 

Grand Besançon Métropole poursuit les travaux d’entretien des grilles d’eaux pluviales sur différents secteurs de la ville de Besançon. Ces travaux ont pour but de réaliser un nettoyage complet afin de prévenir les risques d’inondation en cas de fortes pluies. Prévoyez des interventions tout au long de cette semaine, durant les nuits, jusqu’au vendredi 15 septembre, de 21h à 5 h du matin.

Grand Besançon Métropole fait savoir que des travaux seront menés sur le réseau d’évacuation des eaux pluviales du tramway.  durant les nuits du dimanche 16 juillet au vendredi 21 juillet et les nuits du dimanche 23 juillet au vendredi 28 juillet

L’objectif est de procéder au nettoyage complet pour prévenir les risques d’inondation en cas de fortes pluies.  Les équipes interviendront de nuit, de 22h à 4h du matin, en dehors des périodes d’exploitation du tramway car ces opérations nécessitent la coupure d’électricité sur le réseau du tramway.

Dans le cadre des festivités du 14 juillet, la Ville de Besançon fait savoir que des perturbations sont à prévoir sur le réseau GINKO.

Concernant ce jeudi 13 juillet. Les lignes de tramway T1 et T2 seront à l’arrêt à partir de 18h30 et jusqu’à la fin du service. Il sera alors mis en place le « Plan B », avec le déploiement des bus de substitution. A partir de 18h30 également : déviation des lianes 4 et 5, des lignes 51 à 59, la ligne Osselle-Plage et la ligne 76.

Concernant le 14 juillet. Mêmes modifications que le 13 juillet, avec en complément, du fait des festivités en centre-ville, les lianes 3 à 6 qui seront déviées du centre-ville à partir de 16h30.

Pour éviter tous désagréments au moment de vos déplacements, pensez à consulter www.ginko.voyage/se-deplacer/bus-tram-car/horaires-en-temps-reel/


Le tilleul de Chamars qui est tombé dimanche matin, faisant miraculeusement aucune victime, sera abattu à compter de ce matin. Le chantier va durer toute la journée et demain matin. La Ville de Besançon indique également que les techniciens « vont repasser en revue les arbres où il y avait potentiellement des champignons à l’expertise ».


Dans le cadre du contrat P@C 2022/2028, le Département du Doubs alloue une somme de près de 15 millions d’euros au territoire du Grand Besançon, auxquels s'ajoutent près de 2 million d’euros de crédits non consommés entre 2018 et 2021. Les thèmes retenus concernent la jeunesse et l’enfance, avec notamment la réhabilitation et la construction d’équipements scolaires, périscolaires, de crèches et micro-crèches, les bâtiments et les espaces publics, les équipements sportifs, la préservation et la mise en valeur du patrimoine UNESCO et la grande bibliothèque.

Grand Besançon Métropole et JCDecaux ouvrent un accès gratuit à l’application en ligne VéloCité à l’occasion de la journée mondiale du vélo. Ce week-ed, un nombre illimité de trajets de moins de 30 minutes sont disponibles gratuitement. Au-delà de cette durée, le tarif de 1€ par heure supplémentaire s’applique, dans la limite de 4€ par jour. Deux-cents vélos en libre-service sont disponible dans différents quartiers de Besançon.

Le Sybert prévient la population. Dans le cadre de travaux conséquents de maintenance sur la chaudière de la ligne d'incinération de l'Unité de Valorisation Énergétique, située rue Albert Einstein à Besançon, des opérations de chasse vapeur seront effectuées durant la phase de remise en service. Ces opérations seront menées du mardi 2 au vendredi 5 mai. Durant quelques minutes, elles occasionneront des nuisances sonores à proximité du point d’émission de la vapeur. Ce qui ne représente aucun impact négatif environnemental. Seule de la vapeur d’eau est rejetée dans l’atmosphère.

Ce jeudi, un nouveau conseil communautaire se déroulera à Grand Besançon Métropole. Plusieurs dossiers seront évoqués dont celui portant sur le Programme Local de l’Habitat (PLH). Une nouvelle réflexion pour penser les besoins et les projets pour les six prochaines années, sur la période 2024 - 2029. Dans le cadre de son nouveau schéma en cours de réflexion, la collectivité prévoit de produire 900 logements par an et d’accueillir 750 nouveaux habitants.

Le diagnostic mené révèle plusieurs enjeux auxquels le PLH  entend apporter des réponses. L’ambition première étant de penser et de réfléchir à l’habitat de demain. Plusieurs problématiques sont à prendre en considération comme la diversité de l’offre, la vacance de logement (7%), l’adaptation et la lutte contre le changement climatique et les difficultés pour accéder à la propriété. Ainsi, pour répondre à ces enjeux et atteindre les objectifs précités, Grand Besançon Métropole mènera une politique de rénovation des logements existants et de construction de nouveaux lieux de vie.  La mission étant de limiter au maximum l’étalement et privilégier la transformation de l’habitat existant.

Faire changer les mentalités

Ce nouveau Programme Local de l’Habitat doit savoir prendre en compte le contexte socioéconomique existant pour proposer une offre la plus adaptée et réaliste possible. L’adaptation aux modes de vie des familles, la proximité des services, la performance énergétique des bâtiments, la variété de l’habitat proposé, … sont des critères à valoriser. Une démarche qui doit également s’accompagner d’un volet pédagogique pour faire changer les mentalités et la conception de son projet de vie. La raréfaction des surfaces constructibles doit obliger tout un chacun à modifier  son parcours résidentiel et l’accès à la propriété.

L'interview de la rédaction / Pascal Routhier, Vice-président de Grand Besançon Métropole

 

 

Jeudi soir, lors du débat d’orientation budgétaire, les élus communautaires de Grand Besançon Métropole échangeront autour d’un budget de 346 millions d’euros. Soit une augmentation de 5% par rapport à 2021. L’exercice comptable définitif sera voté en mai prochain. Malgré le contexte socio-économique du moment, la collectivité est parvenue à dégager un investissement de 100 millions d’ »euros. Ce qui correspond à une augmentation de 14% par rapport à l’année dernière.

Pour atteindre le plein équilibre et les objectifs souhaités, Grand Besançon Métropole a prévu des recettes en adéquation avec l’accroissement de la compensation TVA, la valorisation du foncier bâti à hauteur de 7,1% et une augmentation des tarifs liés à l’eau et l’assainissement (+6,1%) et au stationnement (+7%). En revanche, les taux de fiscalité restent inchangés.

100 millions d’euros d’investissement

Soucieuse de dynamiser et d’équiper le territoire, Grand Besançon Métropole veut conserver une haute capacité d’investissement. Soit Plus de 100 millions d’euros. Néanmoins, dans l’incertitude du moment, cette enveloppe pourrait être ajustée. Les projets ne manquent pas et la collectivité rappelle  que cet argent revient directement dans les circuits de l’économie locale.

Les projets programmés

  • La réhabilitation du campus de la Bouloie ( 80 millions au total)
  • La grande bibliothèque (75 millions d’euros au total)
  • La réalisation de pistes cyclables (3 millions d’euros d’ici la fin du mandat)
  • Réhabilitation de la City
  • Extension du réseau de chaleur, avec la création d’un nouveau réseau à l’est bisontin.
  • La création et l’extension des zones d’activités
  • Les soutiens à la Citadelle et au Musée des Maisons Comtoises
  • La base de loisirs d’Osselle – Routelle
  • La réhabilitation du camping de Chalezeule
  • L’aménagement d’un nouveau parcours VTT
  • L’aménagement d’une aire d’accueil des gens du voyage à Chemaudin-et-Vaux
  • Le Nouveau Programme de Renouvellement Urbain de Planoise….

L'interview de la eédaction : Gabriel Beaulieu

En raison du déclenchement du seuil d’alerte de pollution, Grand Besançon Métropole a décidé de rendre le réseau Ginko gratuit ce vendredi 10 février. Cette mesure sera reconduite si le pic de pollution venait à se prolonger. Cette gratuité concerne les bus, trams et cars toute la journée.