Choix du secteur :
Se connecter :
 

La mobilisation chez Kéolis pour l’amélioration des salaires se prolonge. Elle se poursuivra jusqu’à vendredi au moins. Elle s’inscrit dans le cadre d’un mouvement de grève illimité à l’initiative des syndicats CFE, CGC, CFTC et FO. Ce jeudi 3 février, le réseau bus & tram fonctionnera à 100 % avec les horaires habituels jusqu'à 20h.Vendredi, le réseau tram assurera 100 % du service avec les horaires habituels. Le réseau bus fonctionnera à 86 % avec les horaires "Petites Vacances Scolaires". A partir de 20h les lignes ne circulent pas. 

La grève pour dénoncer les salaires se poursuit chez Keolis à Besançon. Néanmoins, la société annonce une circulation des bus et tram à 100%, aux horaires habituels,  jusqu’à 20h,  ces mardi et mercredi. Rappelons que cette action s’inscrit dans le cadre d’un mouvement social initié par les syndicats CFE, CGC, CFTC et FO Ginko.

De janvier 2022 à février 2023, SNCF réseau mène des travaux de mise en place de câbles de fibres optiques sur plus de 13 kilomètres entre Mouchard et Besançon pour un montant de 2,3 millions d’euros. A travers ce vaste chantier, l’opérateur s’est fixé comme objectif de moderniser son réseau pour renforcer la sécurité et améliorer la qualité du service rendu aux voyageurs. Il s’agit ainsi de moderniser le réseau télécom de transmission, nécessaire aux nouvelles technologies.

La mobilisation sur les salaires se poursuit chez Keolis à Besançon. Une quatrième journée de grève consécutive est d’ores et déjà annoncée. Elle se déroulera ce lundi 31 janvier à l’appel des syndicats CFE, CGC, CFTC et FO, Ginko.

Dans un communiqué de presse, la société Kéolis indique que les perturbations de ce vendredi se poursuivront samedi et dimanche. Cette mobilisation s’inscrit dans la cadre d’un mouvement de grève illimité à l’initiative des syndicats CFE CGC, CFTC et FO.

En raison d’un mouvement social, à l’initiative des syndicats CFE CGC, CFTC et FO, la société Keolis indique que des perturbations sont à prévoir ce vendredi sur le réseau Ginko à Besançon.  86% des services seront assurés.

La Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole font savoir que le réseau Ginko sera gratuit ce samedi 15 janvier. Cette décision sera reconduite si la durée du pic de pollution se prolonge. Cette gratuité concerne les bus, trams et cars toute la journée (du début à la fin de service). Les parking-relais seront en libre accès, avec l’ouverture des barrières, pour faciliter l’utilisation des transports en commun

La société Kéolis indique qu’en raison de la crise sanitaire et l’absence de personnel sur les lignes périurbaines, des horaires ont été modifiés. Pour tout savoir sur la nouvelle organisation mise en place : www.ginko.voyage. Rappelons qu’elle prend effet à compter de ce mardi 11 janvier.

Ce samedi matin, de 10h à 12h, le collectif  ANV-COP21 Besançon a mené  une action de sensibilisation et de désobéissance civile « pour replacer au centre du débat la question de la gratuité des transports en commun » dans l’agglomération bisontine. Elle s’est effectuée  aux arrêts de tramway « Révolution » et « Chamars ». Une vingtaine d’activistes ont investi les lieux, tapissant les arrêts et les tramways d’affiches réclamant la gratuité des transports en commun.

Les machines permettant d’acheter des tickets de transport ont été recouvertes de draps mentionnant que cette mesure serait « écologique, sociale et solidaire ». Dans le même temps, les usagers se sont vus remettre un ticket factice promettant « un voyage gratuit et illimité vers un monde moins pollué », ainsi qu’un tract expliquant les raisons de cette action.

En raison de la situation sanitaire et de l'absence de personnel sur ses lignes, la société Keolis fait savoir que les horaires des lignes périurbaines du réseau Ginko ont été modifiés sur le Grand Besançon. Pour de plus amples informations : www.ginko.voyage.