Choix du secteur :
Se connecter :
 

Dans un communiqué de presse, la section neuchâteloise de l’Association Transports et Environnement et la Fédération nationale des Associations d’Usagers des Transports Bourgogne Franche-Comté, déplorent le démantèlement prévu sur la ligne de bus transfrontalière Fleurier – Les Verrières – Pontarlier pour l’année 2025. De huit bus par jour, il est prévu une réduction à moins de trois en semaine, et de six à plus aucun le week-end. Il est déploré une telle décision « face à l’urgence climatique ».

Il est rappelé, qu’en direction de Vallorbe, ce sont 10.000  à 12.000 déplacements qui ont lieu chaque jour au point frontalier. A cela s’ajoute une offre ferroviaire limitée à deux aller Pontarlier Vallorbe le matin et deux retours le soir, dont un avec 25 minutes de correspondance à Frasne…

La société Keolis Besançon appelle à la vigilance. L’entreprise de transport a constaté une page frauduleuse, nommée « Ginko Mobilités ». Une page Facebook et un site internet ont été constatés. Ils invitent les internautes à bénéficier d’une offre spéciale permettant de gagner une carte Ginko Mobilités et un abonnement annuel pour un prix dérisoire. Au clic sur le lien dans ces publications, l’internaute est redirigé vers un site internet frauduleux qui invite à participer à un jeu concours permettant de débloquer cette "offre spéciale". Les informations personnelles et bancaires de l'internaute sont ensuite demandées.

A Besançon. A l’occasion de la foire comtoise, qui débute ce samedi 4 mai, et jusqu’au 12 mai, le réseau Ginko renforce sa présence. Il est annoncé davantage de bus et trams sur les lignes T2, L4, L6 et 7 durant cette période. Les 8 et 9 mai, Keolis annonce davantage de trams sur la ligne T2 de 8h30 à 12h30 et de bus sur la ligne 4 de 8h30 à 19h. Pour obtenir toutes les informations nécessaires, n’hésitez pas à vous rendre sur l’appli Ginko Mobilités.

En raison de l’organisation du Carnaval, ce dimanche 7 avril, la société Keolis fait savoir que les lignes L3, L4, L5 et L6 seront déviées au centre-ville de Besançon. Par ailleurs, la ligne Ginko Citadelle ne circulera pas de la journée. Pour vous rapprocher des festivités, davantage de bus sont prévus sur les lignes L4 et L6. Pour obtenir toutes les informations nécessaires, n’hésitez pas à télécharger l’appli Ginko Mobilités.

En raison de l’ouverture de certains commerces, dont la galerie commerciale de Chateaufarine, le lundi de Pâques, le 1er avril prochain, le réseau Ginko propose davantage de bus de 12h30 à 18h30 sur la ligne 4. La collectivité et Keolis vous invitent à télécharger l’application Ginko Mobilités pour connaître les informations utiles et l’évolution de la situation en temps réel.

En raison de travaux de maintenance sur les voies du Tram, des perturbations sont à prévoir à Besançon ce dimanche soir.  A partir de 21h30 et jusqu’à la fin de service, les lignes T1 et T2 seront interrompues. Le Plan B sera mis en place.

Sud-Rail et CGT Cheminots ont déposé deux préavis de grève en pleine période des vacances scolaires. Le premier est prévu entre le 15 et le 19 février. Le deuxième prévoit une reconduction du mouvement à partir du 15 février. Les dernières annonces de  Jean-Pierre Farandou, annonçant une prime exceptionnelle et 1000 embauches, en plus des 7300 prévues,  n’ont pas été jugées suffisantes.

Le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté vote son budget primitif 2024 jusqu’à vendredi. Un budget qui s’établit à près de deux milliards d’euros. Dans un contexte des plus difficiles, lié à une forte inflation et des recettes moindres, Marie Guite Dufay, la présidente socialiste, a justifié son choix « d’actionner le levier de la carte grise ». Selon l’élue, sa collectivité « n’a pas le choix », si elle veut « assurer une  qualité de service auprès de ses concitoyens ».  

Le coût de la taxe d’immatriculation devrait s’élever à 55 euros par cheval fiscal à compter du 1er juillet 2024. Dans le registre des mauvaises nouvelles, pour augmenter ses ressources, le Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté a également prévu d’augmenter les tarifs des TER et des lignes régulières Mobigo.

En raison d’un préavis de grève au seon de la société Mobilité Bourgogne Franche-Comté, le réseau Ginko périurbain sera perturbé durant toute la journée du vendredi 26 janvier. D’autres difficultés  sont à prévoir sur le reste du territoire. Pour tout savoir sur les perturbations sur le secteur du Grand Besançon : www.ginko.voyage ou sur l’appli Ginko Mobilités. Il est également possible de contacter le 03.70.27.71.60 Une première action s’est tenue le 15 janvier dernier. Les négociations avec la direction n’ont rien donné depuis . Les revendications portent notamment sur les salaires et les primes accordés.

La SNCF a le sourire. Vendredi, lors de la présentation de son bilan de l’année dernière, elle s’est félicitée d’avoir terminé 2023 sur une performance historique, avec 122 millions de voyageurs transportés en TGV. Soit une augmentation de 4% par rapport à 2022. Il a également été annoncé une progression de 8% des trains régionaux. Ce qui représente une augmentation de 21% en quatre ans, par rapport à la période d’avant-covid.