Choix du secteur :
Se connecter :
 

A Besançon. Dans le cadre des travaux entrepris au Centre Pierre Bayle, la Ville de Besançon fait savoir que la célèbre statue « l’arroseur arrosé » de Pascal Coupot va changer provisoirement de lieu. Elle sera stockée le temps du chantier dans les réserves du Musée, pour ensuite retrouver sa place initiale lorsqu’elle ne sera plus menacée.

 

Le centre d’incendie et de secours de Recologne a un nouveau patron. Après avoir endossé l’intérim, après le départ du chef de centre en septembre 2022, l’adjudant-chef Bruno Sauverzac est désormais officiellement le responsable de cette structure. Affecté au centre depuis 2012, il a su en gravir les échelons. Cette entité est composée de seize sapeurs-pompiers volontaires. Elle intervient sur un territoire composé de plus de 4.300 habitants, allant de Recologne  à Ruffey-le-Château, en passant pas Audeux, Jallerange, Noironte et Placey.

Grand Besançon Métropole procède actuellement à l’installation de 15 stations de tri sur le territoire de Planoise. Trois d’entre elles sont enterrées. Au total, la collectivité locale entend déployer 90 stations de tri sur ce territoire. En parallèle, des actions de sensibilisation et temps d’échanges sont prévus aux pieds des nouvelles installations afin de fournir toutes les informations utiles aux habitants et de les inciter à changer leurs habitudes en utilisant ces dispositifs.

Cette semaine, les élus et la population célèbrent le 50è anniversaire de la communauté de communes du Val de Morteau (CCVM). La collectivité a vu le jour en 1973, sous la présidence de M. Christian Genevard. Elle s’appelait alors « le district Val de Morteau ». Aujourd’hui, huit communes en font partie : Morteau, Villers-le-Lac, Les Fins, Grand’Combe Châteleu, Montlebon, Les Gras, Les Combes et Le Bélieu. Cédric Bole en est le président. Il a succédé en 2020 à l’ancien député de la 5è circonscription du Doubs, Jean-Marie Binetruy.

M. Bole explique que la petitesse de sa collectivité est un avantage. Elle permet un juste équilibre des responsabilités entre les territoires. 50 ans après, la raison d’être de ce collectif reste toujours le même. A savoir, le développement de projets structurants pour ce territoire du Haut-Doubs ». « Les maires et élus de l’époque, qui représentaient sept communes en 1973, avaient souhaité se réunir en district pour porter des ambitions collectives, qu’ils ne pouvaient pas mener seuls » explique M. Bole.  Et de poursuivre : « Ils ont souhaité mutualiser leurs forces pour porter des initiatives communes, comme les collèges de Morteau et Villers-le-Lac, le lycée mortuacien et d’autres thématiques, comme l’assainissement, les zones d’activité économique ou encore les équipements sportifs. C’est vraiment la force collective au service du territoire ».

Le respect des uns et des autres

Le bon fonctionnement  de la Communauté de Communes du Val de Morteau réside sans doute dans le respect de l’identité de chacun.  « L’entente et le respect des uns et des autres font partie de notre ADN et de notre philosophie depuis le départ » explique Cédric Bole. Depuis 50 ans, les différents élus, qui se sont succédé, ont toujours œuvré dans un esprit altruiste. « Nous travaillons collectivement dans la volonté de structurer notre territoire du Val de Morteau et y apporter des infrastructures utiles pour la population ».

Journée portes ouvertes

A l’occasion du cinquantenaire de la Communauté de Communes du Val de Morteau, les huit mairies qui la composent ouvriront leurs portes ce samedi 18 novembre, de 10h à 13h.  « Nous avons voulu montrer que la Communauté de Communes du Val de Morteau représente ces huit entités et que les mairies forment la pierre angulaire de cette organisation territoriale » explique son président. Les élus seront présents et vous feront découvrir ou redécouvrir l’histoire, les compétences et les projets de la CCVM. Entrée libre et gratuite. « Chacun est invité à se déplacer pour visiter aussi la mairie voisine. Pas forcément celle de son village » conclut M. Bole. 

L'interview de la rédaction

 

Le prochain Plan Local de l’Urbanisme Intercommunal (PLUI) a été acté par le conseil communautaire du val de Morteau. Pour échanger avec la population et présenter les modalités de collaboration avec les huit communes du territoire, des réunions publiques se tiendront dans les villages du 21 novembre au 5 décembre. Le coup d’envoi sera donné le 21 novembre, à 20h, à la mairies des Fins.

Les autres dates ( à 20h également)

Mercredi 22 novembre à la mairies des Combes

Jeudi 23 novembre à la marie des Gras

Lundi 27 novembre à la salle des fêtes de Villers-le-Lac

Mardi 28 novembre à la mairie de Montlebon

Mercredi 29 novembre à la marie de Grand’Combe Chateleu

Jeudi 30 novembre à la salle des fêtes du Bélieu

Mardi 5 décembre à la salle de fêtes de Morteau

Ce samedi, partout en France, on commémorera le 105è anniversaire de l’Armistice de la guerre 1914/1918. De nombreux rassemblements se tiendront dans le Pays. A Champagnole, le rassemblement est fixé à 10h30 sur la Place Charles de Gaulle. Le cortège partira à 10h45. L’hommage sera rendu à 11h au Monument aux Morts.

A Pontarlier, des hommages seront rendus dans les trois monuments aux morts de la cité du Haut-Doubs. La première cérémonie se tiendra, à 11h, au monument aux Morts de l’Hôtel de Ville. Puis, à 11h20, au monument aux martyrs de la déportation, et, à 11h30, au monument aux morts du cimetière, où une section du 13è régiment de Génie de Valdahon sera en place.

Préval Haut-Doubs tire la sonnette d’alarme. La structure constate des erreurs de tri de plus en plus nombreuses sur ses installations. Du verre, des seringues, des appareils électroniques apparaissent trop souvent, mettant en danger le personnel, chargé de la gestion des déchets, issus des emballages et papiers des 144.000 habitants du Haut-Doubs. Ces erreurs s’élèvent à 12%. Pour les éviter, pensez à vous inspirer de la nouvelle signalétique présente sur les produits du quotidien. Par ailleurs, une nouvelle campagne de sensibilisation est également déclinée sur les réseaux sociaux de Préval.

A compter du 8 novembre, et jusqu’au 19 novembre, la ville de Morez organise la deuxième édition de la semaine Epicéa, dont l’objectif est de favoriser l’échange et le partage entre les générations. Cette année, le thème est « ensemble, créons des liens ». Cette année encore, seniors et jeunes se rassembleront pour partager leurs savoirs et leurs idées au cours d’ateliers. Au programme : la découverte du patrimoine morézien, des jeux adaptés à tous les âges, un Escape-Game, du théâtre et un atelier cuisine. N’hésitez pas à contacter la Ville de Morez pour obtenir de plus amples informations.

Le Sybert indique que, comme à l’accoutumée, l’ensemble des éco-centres qu’il gère sera fermé le samedi 11 novembre, jour férié. Par ailleurs, l’éco-centre de Besançon-Tilleroyes sera exceptionnellement fermé le dimanche 12 novembre. Il rouvrira, selon ses horaires, le lundi 13 novembre.

Comme chaque année, à l’occasion de la fête de la Toussaint, la municipalité de Pontarlier se recueillera sur les tombes d’anciens maires inhumés dans la cité du Haut-Doubs ce mercredi matin. Les hommages sont prévus à 10h au cimetière des Marneaux et à 10h30 au cimetière Saint Roch.

A Besançon, des temps de recueillement sont prévus devant les sépultures de deux anciens maires bisontins demain matin. Rendez -vous à 9h45 au cimetière des Chaprais pour un hommage à Robert Schwint et à 10h30 Chemin Bruley pour l’hommage à Jean Minjoz.  A 11h, une commémoration se déroulera également sur la place de la liberté. Elle est à l’initiative du Souvenir français et en hommage aux résistants tombés lors de la libération de Besançon.

Les horaires des autres temps sont les suivants :

08h45 – Saint-Ferjeux : Monuments aux morts et Pierre Adrien Paris,

09h15 – Saint-Claude : Monument aux morts,