Choix du secteur :
Se connecter :
 

A compter de ce samedi, et jusqu’au 25 juin, la Ville de Pontarlier a programmé trois concerts au parc Jeanine Dessay, situé au centre-ville de la capitale du Haut-Doubs. Ces rendez-vous démarrent ce 11 juin, à 18h, avec un duo violons et violoncelles par le Conservatoire. S’enchaîneront ‘les Vieux de l’HOP » le 18 juin et les danses des « Blaudes de l’Arlier » le 25 juin. En cas d’intempéries, les concerts seront annulés.

La journée « portes ouvertes » du conservatoire Elie Dupont se déroulera ce samedi 11 juin à Pontarlier de 10h à 12h et de 14h à 16h. Les visiteurs pourront visiter les locaux, découvrir l’ensemble des disciplines enseignées, rencontrer les professeurs, écouter des enseignants et des élèves et apprécier des extraits de spectacles de danse.

Pour la saison estivale 2022, la citadelle de Besançon dévoile ses temps forts avec son tout nouveau programme riche en animations. Cinéma plein air, concerts, expositions, apéros insolites font partie intégrante des activités proposées afin de mettre en valeur le site Vauban, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 « En 2022, la citadelle est une fête ! » Cette année, ce site historique sort le grand jeu en suivant un fil rouge autour des arts du spectacle et de la rue qui rythmera toute la programmation estivale. Le but ? Faire comprendre la dimension UNESCO en « ouvrant » la Citadelle et partager ce somptueux lieu touristique et culturel pour offrir un moment inoubliable aux Bisontins et aux touristes.

Incarner des valeurs universelles

La citadelle de Besançon est considérée comme l’une des plus belles de France. Surplombant la vieille ville, le terrain est propice à des visites et animations culturelles passionnantes.

Avec une fréquentation qui se veut croissante après ces deux années de crise sanitaire, la ville de Besançon a engagé une démarche concrète depuis 2021 afin d’ouvrir cette forteresse sur de plus grands territoires. Jusqu’en septembre prochain, la nouvelle programmation conçue avec soin, donne un nouveau souffle et une nouvelle perspective à cet endroit remplit de charme.   

 

Un hommage à l’art de vivre

Pour cette saison, la citadelle s’associe au musée Comtois. Au programme, deux expositions temporaires dont une dédiée au Cirque Plume, compagnie franc-comtoise emblématique du « Cirque de création ». L’occasion de se plonger dans les coulisses de l’univers magique et musical de la troupe.

La seconde exposition, baptisée « Saltimbanques ! » retrace l’histoire des artistes de la rue du XIXème siècle à nos jours. Cette saison permet de rendre hommage à l’art de vivre après deux années de pandémie. En dehors de cette nouvelle organisation, le lieu en lui-même conserve ces activités incontournables telles que la fête de la musique, les week-ends à thème, les Journées du Patrimoine et plus encore.

Le 9 juin, à 20h, le général de division Emmanuel Gaulin, commandant la 1re Division, organise un concert de solidarité au profit des blessés de l’armée de Terre, avec le soutien de la Ville de Besançon.

Trois formations militaires se produiront au Kursaal. Le public pourra applaudir : la musique de l’Arme Blindée Cavalerie de Metz, le « Quatuor Cor des Alpes » du 27e bataillon de chasseurs alpins d’Annecy et la fanfare « La Nouba » du 1er régiment de tirailleurs d’Epinal.

L’accès au concert sera gratuit. Néanmoins, des urnes seront mises à disposition afin de récolter les dons au profit de l’association Terre Fraternité. Le rendez-vous est fixé à 19h30. Le concert débutera à 20h20. Il se déroulera en deux parties.

Les arts et la musique de rue s’installent à Dole pour deux jours. Ce samedi et ce dimanche, la cité jurassienne vivra au rythme de la manifestation « cirque et fanfares ». L’évènement ne manque pas de piment cette année encore. Les prestations vont s’enchaîner durant ce week-end festif.

La programmation est riche. Parmi les grand évènements à ne pas manquer : un spectacle de cirque grand format ce samedi soir, un concert festif et six concerts en simultanés en 2è partie de soirée, un espace kids au cloître de la médiathèque  et un one-man show pour clôturer ces deux jours de fête avec Thomas VDB.

Pour tout savoir sur ce rendez-vous : https://www.cirqueetfanfaresadole.com/

La chorale universitaire de Besançon organise le vendredi 17 juin un concert au petit Kursaal de Besançon. Au cours de cette soirée, le public aura le plaisir d’entendre des reprises contemporaines a capella qui devraient ravir les oreilles averties, mais également néophytes. Parce que la musique permet aussi de s’évader et de voyager, un deuxième ensemble vocale « Grand Cœur » proposera un récital composé de chants du monde. Une quinzaine de morceaux est prévue. Soit environ 1h15 de concert. Au menu : Stromae, Noir Désir, Téléphone et des chants traditionnels.

Une association étudiante

La chorale universitaire est composée bien entendu d’étudiants, elle dépend de l’université de Franche-Comté, mais tous les amoureux du chant choral sont invités à rejoindre le collectif. « Le but, c’est de se faire plaisir, avec quand même un petit niveau » explique un de ses membres. Le collectif est composé de 70 adhérents. Entre 30 et 40 personnes composent chaque ensemble.

Le rendez-vous est fixé le vendredi 17 juin, à 20h30, au Petit Kursaal de Besançon. Infos et réservations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Tarifs : plein 7€ / Réduit 4€ ; Gratuit pour les moins de 12 ans.

L'interview de la rédaction

 

Pour la première rétrospective de l’artiste peintre Charles Belle, le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon met en lumière l’exposition « Tous les reliefs d’une nuit » du 21 mai au 18 septembre 2022. Pour cette première, 5 villes de la région de Bourgogne Franche-Comté s’associent à 7 musées pour proposer les œuvres colossales de cet artiste bisontin.

 Le musée des beaux-arts de Besançon offre au public la première grande exposition monographique consacrée à Charles Belle avec une vingtaine d’œuvres inédites dans la salle d’exposition temporaire du musée.  Consacrer une exposition à l’artiste bisontin semble être une évidence tant ce musée s’attache à mettre en avant l’art contemporain. Après avoir acquis 23 dessins de Charles Belle en 2006, c’est la peinture monumentale qui est à l’honneur pour cette saison estivale. Choisies avec l’artiste, les peintures exposées ont été soigneusement réfléchies afin d’éveiller le questionnement pictural, littéraire et philosophique chez l’observateur.

Charles Belle 1 DD

« Ma vie est consacrée à la peinture » Charles Belle

 « Une peinture est le reflet de ce que l’on ressent. » pour le peintre de 66 ans, il n’existe aucun prétexte pour peindre. Ses œuvres ne sont jamais considérées comme terminées, l’artiste peint dans un mouvement perpétuel. Ses peintures vivent et se nourrissent de plusieurs références à des artistes tels que Rembrandt, Munch ou encore Delacroix. Un travail de superposition, c’est ce qui rend l’artiste inclassable. Le but est de donner un sens à ses idées en mettant en avant la texture grâce aux couleurs et sa gestuelle bien particulière. « Le sujet d’une peinture, ce n’est pas le sujet ! » Charles Belle considère ses toiles comme des êtres vivants en abordant le thème de la nature tout en gardant une certaine abstraction pour dévoiler à travers son art des sensations, des émotions, de l’invisible.

Charles Belle 3 DD

 

Un événement marquant à manquer sous aucun prétexte

L’accrochage de l’exposition évolue autour de la grande peinture « le mont analogue » issue des collections du Centre National des Arts Plastiques et de l’œuvre « Tous les reliefs d’une nuit » qui a donné son nom à l’exposition. Des visites sont proposées chaque dimanche à 15h et jeudi à 14h45 durant toute la durée de l’exposition.

L’atelier arts plastiques de la MJC des Capucins à Pontarlier expose ses plus belles œuvres jusqu’au 6 juin à la Chapelle et à la salle annexe des Annonciades. Trente exposants, âgés de 5 à 80 ans,  présentent leurs réalisations. Cette exposition, colorée et de qualité, propose des créations diverses, issues de différents supports. Peintures, dessins, sculptures, photographies, mangas, graff, modelage, … les initiatives  ne manquent. Soit 130 œuvres exposées.

Sur les conseils de leur professeur, Mélania Camuti, jeunes et moins jeunes ont laissé libre cours à leur imagination pour donner naissance à toute sortes d’œuvres qui ne manquent pas d’intérêt. Les adultes ont planché  sur cinq thèmes différents ( le rouge, le jaune, l’arbre, le hasard et le corps), les ados ont travaillé différemment et se sont saisis d’autres supports. Ces jeunes gens, âgés entre 13 et 16 ans,  ont choisi de graffer  une pièce, qui est entièrement présentée. L’énergie déployée par cette jeunesse pontissalienne a d’ailleurs donné des ailes à l’enseignante qui s’est fixée comme objectif de mettre sur pied un projet identique, qui devrait voir le jour à la rentrée prochaine.

Rendez-vous, jusqu’à dimanche, de 10h à 12h et de 14h à 18h. L’entrée est gratuite.

L'interview de la rédaction : Mélania Camuti

A Besançon. La Rodia a dévoilé hier soir les premiers noms de la programmation 2022 du festival détonation qui se déroulera du 23 au 25 septembre prochain. Cette année, l’organisateur a souhaité proposer un nouveau rendez-vous afin de permettre aux familles de profiter également de cet évènement.

Pour cette nouvelle édition, la Rodia a voulu décliner une ligne artistique « éclectique et ambitieuse ». Parmi les non retenus : Juliette Armanet •Lujipeka • Gazo • Meute • Mudhoney • Decius • Le Cabaret de l’Espace (avec Sofiane Saidi + Acid Arab + Malik Djoudi + Fleche Love +  …) • Bigger and the Damned Dozen (création) • Johnny Mafia • Gliz • Keg • Mouse Party x Mehdi Maizi • Taxi Kebab • Nikola • Kalika • Un*Deux • Psycho Weazel • Pierre Hugues José • David Walters • Structures • Gwendoline • Gystere • Neus • Loharano.

Pour tout savoir sur cet évènement et la billetterie : https://detonation-festival.com

Dans le cadre du Bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur, l’Etablissement Public de Coopération culturelle Louis Pasteur organise du 4 au 18 juin la quinzaine des illustres. Les deux maisons de Louis Pasteur à Dole et Arbois , ont reçu le Label des Maisons des Illustres décerné par le Ministère de la Culture  dont « la vocation est de conserver et transmettre la mémoire de femmes et d’hommes qui se sont illustrés dans l’histoire politique, sociale et culturelle de la France ».

Ainsi, durant ce laps de temps, les organisateurs se sont intéressés à mettre en lumière comment un illustre comme Pasteur peut éclairer le monde autant socialement, culturellement que scientifiquement. Ainsi, des randonnées commentées, des expositions, des spectacles, de la musique et même de la cuisine seront proposés. Pour tout savoir sur cette quinzaine : www.terredelouispasteur.fr