Choix du secteur :
Se connecter :
 

A Besançon, suite à un effondrement karstique, la départementale 572 reste fermée à la circulation dans les deux sens dans la rue de Vesoul,  à hauteur de la rue de Chaillot, jusqu’au giratoire Cassard. Et ce, pour une durée indéterminée. Un périmètre de sécurité et des déviations sont mis en place. L’accès des riverains et aux commerces est maintenu. Des investigations sont menées pour connaître les causes de cet incident et ses conséquences sur l’ensemble des réseaux.

Le samedi 9 mars, le club patrimoine de la MJC de Villers-le-Lac organise une grande journée sur le thème des étiages récurrents que connaît le Doubs sur ce territoire. Chaque été et automne, par manque d’eau, la rivière disparaît. Pour essayer de comprendre ce phénomène, obtenir des réponses aux nombreuses interrogations que se pose la population, l’organisateur fait intervenir quatre experts, qui apporteront leurs réponses à ce phénomène qui semble devenu inéluctable.

Entre 14h30 et 18h30, le public pourra écouter et entendre les explications du climatologue Daniel Joly, du géologue Vincent Bichet, de l’hydrogéologue Pierre-Yves Jeannin et de la spécialiste environnement Céline Barrelet. « On s’est dit qu’il était bon d’informer la population. Nous avons contacté des scientifiques qui nous ont répondu favorablement » explique Thierry Munier, l’organisateur de cette journée. Et de poursuivre : « des grandes sécheresses, il y en a eu des célèbres en 1893 et 1906, mais ce qui est affolant,  maintenant, c’est que cela revient tous les deux ans, voire même plus. On sait très bien que cela ne va pas s’arranger dans le futur. Y-a-t-il des solutions ? Est-ce inéluctable ?  D’où cela vient ? » s’interroge M. Munier, désireux de donner l’information la plus précise possible aux habitants du territoire.

Expositions et ateliers pour la famille

Sur place, à la salle des fêtes de Villers-le-Lac, avant la parole scientifique, l’association proposera plusieurs ateliers ludiques à destination de la famille. Au programme : des animations,  une exposition thématique sur les sécheresses et la constitution des bassins du Doubs, et photographique, avec des clichés, réalisées durant les étiages. Le rendez-vous est fixé à partir de 10h.

 L'interview de la rédaction : Thierry Munier

 

En raison d’un effondrement sous la route de Vesoul, la Ville de Besançon a procédé, pour la sécurité des usagers, à la fermeture de la circulation dans les deux sens. Anne Vignot, la Maire de Besançon indique que «  de gros travaux vont être menées ». Dès qu’ils en ont eu connaissance, les services concernés de la Ville de Besançon (eau, assainissement, électricité, numérique,…) se sont mobilisés pour mener les diagnostics d’usage.

En raison d’un effondrement sous la route de Vesoul, la Ville de Besançon a procédé, pour la sécurité des usagers, à la fermeture de la circulation dans les deux sens. Nous n’avons pas davantage d’information pour le moment.

Des travaux de végétalisation des stations de bus et tramway du réseau Ginko sont en cours à Besançon. L’objectif est d’améliorer le confort thermique des usagers en créant des zones ombragées grâce à la plantation d’arbres. Après le site du centre hospitalier Jean Minjoz, une douzaine de stations sont actuellement concernées par ces aménagements. D’autres suivront lors des prochaines années.

Pour cette première salve, Grand Besançon Métropole a ciblé les stations des Orchamps, Micropolis, AFPA, Palais des Sports, Crous, Voirin, Gibelotte, …. . Neuf essences d’arbre ont été choisies. Au total, ce sont une cinquantaine d’arbres qui seront plantés. Pour mener à bien cette opération, et pour qu’elle s’inscrive dans une certaine pérennité, les élus et les services de la collectivité des espèces résistantes aux aléas climatiques du territoire et qui ne consomme pas trop d’eau. Le coût de cette opération, englobant également l’intervention au CHU s’élève à environ 250.000 euros. Une telle somme qui variera, chaque année, en fonction des chantiers ciblés.

L'interview de la rédaction / Anne Vignot

La Ville de Pontarlier fait savoir que les préinscriptions pour la rentrée scolaire de septembre prochain sont lancées depuis le 19 février. Si votre enfant entre en maternelle, c’est-à-dire qu’il est né en 2021, ou que vous êtes nouveau résident à Pontarlier, vous avez jusqu’au 22 mars pour entreprendre cette démarche.

Par ailleurs, dans le cadre de la nouvelle sectorisation, la Ville a mis en place une carte interactive, qui permet de connaître plus facilement l’école en fonction de votre secteur d’habitation. Pour de plus amples informations, n'hésitez pas à contacter le service Education de la Ville de Pontarlier. Tel : 03.81.38.82.28 ou 03.81.38.81.36 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cléron, dans le Doubs, et ses 300 habitants décrocheront-ils le titre de village préféré des Français ?  La commune du canton d’Ornans fait partie des 14 villages retenus. Le vote est lancé. Les internautes et téléspectateurs ont jusqu’au 8 mars pour se positionner. Ils peuvent le faire en ligne ou par téléphone. Rappelons qu’il s’agit de la 12è édition de ce programme télévisé, amoureux des paysages ruraux de métropole et d’Outre-mer

Dans un communiqué de presse, la commune de Valdahon annonce la fermeture de l’école Saint-Exupéry « par mesure conservatoire », jusqu’à nouvel ordre. La présence d’amiante, connue et surveillée, dans l’enceinte de l’école a forcé la Maire à prendre cette décision.

La directrice de l’établissement s’est émue dernièrement de la détérioration de la situation auprès des parents d’élèves.  L’écrit communal précise qu’un rapport de 2021 certifiait « qu’aucun risque pour la santé » n’existait. Comme l’exige la loi, la prochaine certification aura lieu en juillet prochain. Néanmoins, une expertise sera menée avant « pour lever l’ensemble des doutes ».

Dans le cadre de leur action de proximité, l’ADIL et le CAUE, regroupés au sein de la Maison de l’habitat du Doubs à Besançon, proposent des permanences dans les locaux de la Communauté de Communes du Val de Morteau. Cet établissement accompagne les particuliers dans leurs projets d’achat, de construction, de rénovation ou d’aménagement intérieur et extérieur. Ils répondent également à toutes les questions juridiques, financières et fiscales liées au logement. Pour de plus informations, n’hésitez pas à contacter la Communauté de Communes du Val de Morteau : cc-valdemorteau.fr ou 03.81.68.56.56

Les oppositions municipales, « Ensemble Bisontins ! » et « Besançon Maintenant » et leurs chefs de file Laurent Croizier et Ludovic Fagaut dénoncent l’utilisation par la ville de Besançon du magazine d’information municipale, en l’occurrence le N°451, « pour sa propagande ». Il est dénoncé l’interview d’Anne Vignot, « sur six pages », sur la récente loi dite « immigration ». Les élus exigent « le remboursement de l’intégralité de l’argent public utilisé à des fins de propagande politique personnelle ». Ils disent avoir « saisi le préfet » et étudient « la possibilité de saisir le tribunal administratif ».