Choix du secteur :
Se connecter :
 

Des travaux de réparation du Pont des Chèvres seront menés à compter de ce lundi 18 juillet à Pontarlier. Le passage en direction du centre-ville sera fermé à la circulation. Une déviation sera mise en place. La Ville explique que ces difficultés font suite à une fuite survenue au niveau du réseau d’eaux pluviales. « La structure du pont n’est pas mise en cause » explique le communiqué de presse municipal

La saison estivale a démarré à la Citadelle de Besançon. Avec la rénovation du Musée de la Résistance et de la Déportation, une partie du site est en travaux, mais le monument de Vauban est encore très animé cet été.

Pour Alexandre Arnodo, le directeur de la structure, l’objectif est bien « de faire vivre ce patrimoine ». C’est donc toute la dynamique qui a été mise en place cet été pour animer les lieux et les rendre accessibles au plus grand nombre. Expositions, ateliers sur le thème du cirque, spectacles pour les enfants, balades nocturnes thématiques, séances de cinéma en plein air, concerts, … .  « L’idée est que la Citadelle s’ouvre sur son territoire et que l’ensemble des Bisontins, Grands Bisontins et les touristes puissent venir y passer un bon moment. Faire en sorte que la Citadelle ait toujours quelque chose à leur dire » explique M. Arnodo. Et de conclure : « nous souhaitons transformer son image ». Cette direction plaît puisque le site bisontin est entrain de retrouver des couleurs après les deux dernières années difficiles, en termes de fréquentation, en raison de la crise sanitaire.

Travaux à la Citadelle

Depuis plusieurs mois, des travaux sont en cours. Ils concernent le musée de la Résistance et de la Déportation. Après 18 mois de chantier, le public pourra découvrir un tout nouvel espace, qui ouvrira ses portes l’été prochain. Que les visiteurs se rassurent la Citadelle reste accessible durant l’été.  Le parking, même s’il est exceptionnellement restreint, continue d’accueillir les automobilistes. Par ailleurs, les navettes en bus ont été renforcées et le petit train assure également le déplacement des voyageurs. Précisons, qu’à l’intérieur du site, des navettes électriques sont organisées pour prendre en charge les personnes en situation de handicap.

L'interview de la rédaction / Alexandre Arnodo

 

Concernant les festivités du 14 juillet, la Préfecture du Doubs a pris une série d’interdictions. La distribution, la vente et l’achat de carburants dans tout récipient transportable, sauf nécessité dûment justifiée font l’objet d’une interdiction à compter de ce  mercredi 13 juillet, 8h, et  jusqu’au vendredi 15 juillet, 6h, sur l’ensemble du département. La vente à emporter de boissons alcoolisées du 3è et 5è groupe sur la voie et l’espace publics est également interdite dans certaines communes ( voir la liste), entre ce mercredi, 20h,  et vendredi, 6h. Enfin, depuis lundi et jusqu’à ce vendredi 15 juillet, la cession ou l’utilisation d’artifices de divertissement des catégories C1 à C4 ou F1 à F4 sur ou en direction de la voie publique et dans tous les lieux de rassemblement sont proscrites.

Listes des communes concernées

Audincourt ; Besançon ; Doubs ; Exincourt, excepté sur le complexe sportif situé rue de l’usine, lequel bénéficie d’une autorisation jusqu’à 23h30 ; Grand-Charmont ; Hérimoncourt, excepté rues du commandant Rolland, Pierre Peugeot, du capitaine Friang et du capitaine Finance ; Montbéliard, à compter du mercredi 13 juillet 2022, 20h00, jusqu’au 14 juillet 2022, 06h00, sur les secteurs listés ci-après : faubourg de Besançon, rue de la Souaberie, rue de l’école française, rue de l’hôtel de ville, rue et place Velotte, rue Saint-Martin, square Sponeck et du souvenir, place Denfert-Rochereau, place Dorian, place Saint-Martin, rue et cour des halles, rue Cuvier, quai des Tanneurs, rue de la Schliffe, rue des Fèbvres, place du Général de Gaulle, place Francisco Ferrer, rue Clémenceau, parvis des droits de l’Homme, rue des Étaux, rue Laurillard, passage de la fleur, rue du Docteur Beurnier, rue et place Albert Thomas, rue de la Mouche, esplanade des Princes, rue du Bourg Vauthier, rue du Château, rue des tours, rue de la sous[1]préfecture, rue de la Comtesse Henriette, avenue des alliés, avenue Briand, chemin des écoliers, chemin de halage, chemin des passerelles, rue des blancheries, avenue Wilson, rue Charles Goguel, avenue Carnot et rue Mouhot ;  Pont-de-Roide-Vermondans ; Pontarlier ; Sainte-Suzanne ; Sochaux ; Valdahon ; Valentigney, excepté à l’esplanade Vupillot (site des Longines).

NAISSANCES

02/07/2022 – Talya de Mattéo TOTARO, vendeur polyvalent et de Lucie PERROT, employée de service.

03/07/2022 – Antoine de Olivier POURRET, contrôleur de gestion et de Hélène MOREL, infirmière.

01/07/2022 – Jade de Guillaume BARDY, opérateur sur machine et de Laetitia NINITTE, monitrice et gérante auto-école.

02/07/2022 – Athéna de Mickaël HENRIQUES, électricien et de Marina BILLET, conseillère en location.

01/07/2022 – Mirza de Alper KESKIN, boucher et de Satinur CEYLAN, sans profession.

01/07/2022 – Fatima de Mohamed EL IDRISSI, horloger et de Zineb ALAMI, sans profession.

01/07/2022 – Abie de Brice BARBA, agent de sécurité et de Emmy CHAZOT, infirmière.

01/07/2022 – Rafaëla de Steve TOURNIER, maçon et de Lisa VERNOIT, sans profession. 03/07/2022 – Maude de Guillaume JEANNERET de la COUDRE, exploitant agricole et de Élise LEBRUN, salariée agricole.

03/07/2022 – Léon de Benoit FUMEY, boucher et de Charlotte VUILLOT, aide médico psychologique.

01/07/2022 – Isaac de Amar REMAKI, professeur et de Zineb MIHOUB, infirmière.

07/07/2022 – Paul de Thomas FOUET, responsable innovation et de Assia BENKHELFALLAH, gestionnaire paie.

04/07/2022 – Héloïse de Matthieu LEBLANC, agriculteur et de Ludivine MAUGAIN, conseillère en économie sociale et familiale.

07/07/2022 – Sebastien de Celso DA CONCEIÇAO SILVA, maçon et de Susana CORREIA LEMOS, artisane.

MARIAGE

09/07/2022 – Yoann PAULIN, journaliste et de Candy MASNADA, infirmière.

DECES

04/07/2022 – Joseph RENAUD, 91 ans, retraité, domicilié à Malbuisson (Doubs), époux de Madeleine MOUROT.

04/07/2022 – Rolande MAMET, 96 ans, retraitée, domiciliée à Montlebon (Doubs), veuve de Léon BILLOD.

08/07/2022 – Pierre TISSOT, 85 ans, retraité, domicilié à Maîche (Doubs), veuf de Michelle DORNIER

Des travaux de sécurisation de la falaise sont menés sur la RD 437 à hauteur de Grand’Combe-Châteleu jusqu’au 31 août. Il s’agit de mettre en place des grillages et écrans pare-blocs. Soit un total de 8000 m2 de grillage et 150 m2 d’écran. La circulation est interrompue à compter de ce lundi 11 juillet. Une déviation est mise en place par les RD 48 et 132.

A compter de ce lundi 11 juillet  et jusqu’au 2 septembre, des travaux vont être menés sur les falaises de la côte de Larnod. Il s’agit de sécuriser le pan de falaise amont, côté  droit,  de la route nationale 83. D’autres opérations sont prévues. Une intervention sera effectuée sur la partie aval afin de consolider définitivement un talus ayant subi un glissement de terrain au début du mois de février 2021. Des travaux d’entretien courant vont être entrepris sur l’ensemble de l’axe. Compte tenu de l’ampleur des chantiers à réaliser, la route sera fermée à la circulation entre Beure et Larnod, de jour comme de nuit, y compris les week-ends, durant la première période. Elle s’effectuera sous alternat dans un deuxième temps pour les derniers travaux à réaliser à compter du 29 juillet.

Le Conseil Départemental du Doubs indique que des travaux de sécurisation de la falaise vont être menés sur la RD 437 à hauteur de Grand’Combe-Châteleu entre le 7 juillet et le 31 août. Il s’agira de mettre en place des grillages et écrans pare-blocs. Soit un total de 8000 m2 de grillage et 150 m2 d’écran. La circulation sera interrompue à compter du 11 juillet. Une déviation sera mise en place par les RD 48 et 132

A Maîche, la cérémonie officielle de prise de commandement du centre d’incendie et de secours se déroulera ce mardi 5 juillet, à 18 h 30. Le lieutenant Jérôme Rollin, sapeur-pompier professionnel, est, depuis le 1er juillet dernier, le nouveau chef de centre. Il est secondé par le lieutenant Mickaël Faivre.

NAISSANCES

17/06/2022 – Isaline de Marc HENRIET, mécanicien agricole et de Océane RENAUD, commerciale.

17/06/2022 – Margot de Corentin BERGER, technicien et de Déborah RICHARD, employée de banque.

18/06/2022 – Lucien de Maximin LAUREAU, chocolatier et de Mélanie BOUVERET, coiffeuse.

21/06/2022 – Violette de Jean-Baptiste GUION, ingénieur et de Hélène CAYET, orthophoniste.

21/06/2022 – Adélie de Constant DORNIER, commerçant de bestiaux et de Gwenaëlle GIRARD, assistante médicale.

21/06/2022 – Kaïs de Leasid LEMOUIS, ouvrier et de Caroline DE STEUR, agent territorial spécialisé des écoles maternelles.

18/06/2022 – Wissam de Abdellah ERRAGRAGUI, chauffeur de bus et de Dalila DJAHAFI, chauffeur de bus.

23/06/2022 – Calixte de Loïs VACHON, ergothérapeute et de Clémence BALME, conseillère d’élevage.

22/06/2022 – Ethan de Anthony DUFERT, chef d’équipe et de Mélanie CHANEZ, assistante commerciale.

22/06/2022 – Asiel de Théotime SAILLARD, conseiller patrimonial et de Aurore GUY, conseillère gestion.

20/06/2022 – Élio de Jordane BERTIN, menuisier poseur et de Jessica TOURNIER, éducatrice spécialisée.

20/06/2022 – Inaya de Karine FICHET, régulatrice ambulance.

23/06/2022 – Luna de Ludovic PONCET, agriculteur et de Nathalie PARIS, agricultrice.

MARIAGES

25/06/2022 - Mickaël PIEMONTESE, chauffeur poids lourd et Nathalie GOBERT, contrôleuse qualité.

DECES

17/06/2022 – Hélyette CHOSSON, 69 ans, retraitée, domiciliée à Pontarlier (Doubs), veuve de Claude VERNOIT.

20/06/2022 – Maria MENDES CARDOSO, 90 ans, retraitée, domiciliée à Pontarlier (Doubs), veuve de Sidonio DE JESUS FERRAZ.

24/06/2022 – Régine DREZET, 94 ans, retraitée, domiciliée à Gilley (Doubs), veuve de Francis BELOT.

Les premiers départs en vacances arrivent à grands pas. Cette année, le ministère de l’intérieur demande à chacun d’utiliser internet  pour faciliter les démarches d’inscription à ce service, qui permet de solliciter l’aide des forces de l’ordre pour surveiller sa propriété durant son absence. Ce nouveau dispositif est en place depuis le 20 juin dernier. Il a pour mission de dématérialiser la démarche et de faciliter son inscription. Pour ce faire, il suffit tout simplement de renseigner les bonnes informations sur le document mis en ligne sur les sites internet habituels, comme celui de l’administration française : https://www.service-public.fr

La transmission des informations s’effectuera également différemment. Les utilisateurs de ce service pourront consulter directement sur leur téléphone les avis de passage des policiers ou des gendarmes, en fonction de leur lieu de résidence.

A Pontarlier, le commandant Trousseau rappelle que la durée maximale d’une demande ne peut dépasser les 90 jours et doit être supérieure à deux jours. Depuis son lancement, il y a sept ans,  ce dispositif a montré toute son efficacité. Seulement deux délits, dont une tentative de cambriolage ont été constatés. Les visites sont aléatoires. Néanmoins ce service ne doit pas faire oublier aux propriétaires qu’ils doivent protéger leur propriété et veiller à la bonne application de certaines mesures.

L'interview de la rédaction / Le Commandant Armand Trousseau

C’est un petit hameau où il fait bon vivre.  Port Titi, situé au bord du Lac Saint-Point, à quelques kilomètres de Pontarlier,  suscite la curiosité et  fait le bonheur de ses habitants qui, durant 4 à 5 mois de l’année, profitent pleinement de leur deuxième lieu de vie. Rencontre avec Philippe Jacquemet, le président de l’association des habitants et des amis de Port Titi.

Notre hôte est incollable sur ce petit coin du Haut-Doubs qui a bercé son enfance et sa vie d’adulte. Les souvenirs et  les anecdotes sont là. C’est bien toute une histoire locale que M. Jacquemet sait raconter avec émotion, plaisir et précision. Domicilié dans la maison familiale, qui faisait également office de restaurant, Philippe Jacquemet nous rappelle que son domicile appartenait à son arrière-grand-père, qui fait partie du groupe de quatre amis à l’origine de la naissance de cet endroit. Effectivement, son aïeul et trois autres compères  pêcheurs ont occupé les lieux dès 1900. D’abord sous une tente, puis dans un vieux tacot, avant de construire les premières maisons qui sortiront de terre en 1904.

27 logements

Aujourd’hui Port Titi est composé de 27 logements. C’est grâce à cet esprit de camaraderie que ces installations ont pu voir le jour. Si les habitations ne sont pas raccordées à l’eau, elles disposent de l’électricité depuis 1981. Une association a également été créée. Elle a été d’un réel soutien lorsque les locaux ont dû se battre contre leur expropriation.

Un petit paradis

A Port Titi, les habitants ont conscience de la chance qu’ils ont d’occuper un tel lieu. Les pieds presque dans l’eau, M. Jacquemet se souvient des parties de pêche, des balades et des jeux dans les bois ou encore des parties de belote les jours de pluie durant son enfance. Il reconnaît avec regret que la biodiversité n’est plus la même. Il constate clairement les effets du changement climatiques et de la pollution, notamment concernant l’activité piscicole dans le lac. Néanmoins, chaque jour, au réveil, c’est une véritable carte postale qui se présente à lui.  « Un espace de liberté et de bien vivre » qu’il entend bien conserver.

L'interview de la rédaction / Philippe Jacquemet