Choix du secteur :
Se connecter :
 

100 ans de football à Frasne et dans le Haut Doubs ou comment retransmettre l’histoire d’une communauté dans un livre ?

Michel Renaud, professeur documentaliste à la retraite et déjà auteur de six livres sur l’histoire locale du Haut Doubs, nous livre un nouvel ouvrage, en collaboration avec Patrick Morisod, sur l’histoire des associations de football à Frasne. Un objet unique historique qui paraîtra le 2 juillet à l’occasion du centenaire du football dans la région, organisé par le CS Frasne.

Frasne colle à la peau de Michel Renaud : “j’y suis né !” rappelle ce dernier. C’est pourquoi il lui a déjà consacré de nombreux livres comme Frasne, Mémoires d’ici. L’idée de la collaboration avec le CS Frasne lui est venue par une “discussion avec un membre du club”. L'occasion du centenaire organisé par le club, avec à l'affiche de nombreux évènements notamment un tournoi de 24 équipes mixtes le 1er juillet ou encore des expositions photos et une soirée dansante le 2 juillet, était idéale pour faire paraître cet ouvrage historique.

Un ouvrage local écrit par des locaux

Michel Renaud a fait intervenir Patrick Morisod, trésorier du club, dans le processus d’écriture pour toutes les informations “après les années 1960”. En ce qui concerne la période antérieure, l’auteur a eu à réaliser une véritable recherche historique aux archives municipales de Pontarlier en plus de sources privées obtenues auprès d'historiques du club. Ainsi, Michel Renaud, par son travail débuté en “décembre dernier”, a remis sur le devant de la scène des grands hommes de l’histoire du sport haut-doubiste comme Maurice Laffly ou l’abbé Charles Raison.

L'interview de la rédaction / Michel Renaud

Un livre à destination de la communauté frasnoise mais pas seulement

“100 ans de football à Frasne…” contient plus de 240 pages et surtout 140 photographies et 130 illustrations. La volonté est réellement d’être entre la rigueur historique et l'accessibilité au plus grand nombre. En effet, l’ouvrage sera disponible au local du club qui l’édite à partir du 2 juillet mais aussi dans toutes les librairies pontissaliennes et de Frasne. Pour séduire ce public plus large, de nombreuses préfaces prestigieuses viennent donner une autre résonance au livre. Michaël Isabey, ancien joueur du FC Sochaux Montbéliard et natif de la région, vient notamment introduire l’ouvrage et Guy Roux, ancien entraîneur d’Auxerre, pose également sa plume. Pour ce dernier grand nom, Michel Renaud nous apprend qu’il l’a obtenu simplement en “tentant le coup”.

L'interview de la rédaction / Michel Renaud

 

Un ouvrage historique en écho avec l’actualité du club

Le club sportif de Frasne fêtera donc les 1er et 2 juillet son centenaire de la plus belle des manières avec la parution de cet objet unique. Toute la communauté sportive de la ville et de la région sauront s’y retrouver et jusqu’au 10 juin, après avoir rempli un bulletin de souscription, le livre est disponible à 19 € au lieu de 25 €.

Les 100 premières années du football à Frasne aussi bien recensées, le club peut désormais écrire de nouvelles pages, et cela commence dès le 12 juin avec un prochain match décisif dans l’optique de la montée en régionale 3 : le club étant actuellement deuxième du groupe B de départementale 1.

La préfecture du Jura indique qu’une opération de maintenance sur la sirène d’alerte à la population installée dans la commune de Tavaux se déroulera ce mercredi 8 juin,  entre 15h30 et 17h00. Cette intervention nécessitera la réalisation d'essais de déclenchement sonores, incluant notamment la diffusion du signal d'alerte.

Jusqu’au 9 juin, le 13è régiment du génie organise un exercice militaire. Ce mardi, il procède à une double manœuvre de franchissement dans le cadre de l’exercice en terrain libre « lieutenant-colonel Gravier II ». Cet exercice vise à s’entraîner à de potentiels engagements majeurs dans des conditions réalistes.

Les compagnies, initialement déployées au sein des villes de Maîche, Morteau et Pontarlier, ont pour objectif le franchissement des obstacles naturels que représentent les rivières du Drugeon et du Dessoubre, avant de s’infiltrer jusqu’au camp de Valdahon pour terminer la manœuvre par une phase de combat de haute intensité. Le 13e RG détient en effet des capacités uniques au sein des armées dans les domaines du franchissement d’assaut et de l’ouverture d’itinéraire piégé

A compter du 7 juin, et  jusqu’au 17 juin, la ville de Besançon organise une nouvelle campagne de dératisation. Les près de 65 kilomètres du réseau visitable d’égouts seront inspectés . La municipalité invite la population à faire preuve de citoyenneté, en ayant une gestion pertinente de ses déchets ménagers et en signalant la présence de ces rongeurs :

Aux services de la Ville par téléphone au 03 81 87 80 90 ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., ou au  SYBERT,  en cas de présence de rats dans les composteurs individuels,  au 03 81 21 15 60 ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La  DIR Est, la direction interdépartementale des Routes de l’Est, va procéder à des travaux de réfection de la chaussée de la RN57, au niveau du carrefour de la Vrine,  toutes les nuits du mardi 7 au vendredi 10 juin et du lundi 13 au mardi 14 juin.

Ces travaux seront réalisés sous fermeture totale de la RN57, chaque nuit de 20h à 6h (hors week-end), entre l’intersection de la RN57 et la départementale 471 à Saint Gorgon-Main et le giratoire dit « des 4 chemins » à Doubs.

Une déviation sera mise en place, dans les deux sens de circulation, via les communes de Ouhans, Goux-les-Usiers, Bians-les-Usiers, Sombacour et Houtaud. Les accès à la RN57, en provenance de Bugny et Goux les Usiers, seront également fermés.

Une bonne nouvelle pour les habitants du Val de Morteau.  France Services Morteau a été choisi par la Préfecture pour l’équipement d’un dispositif supplémentaire pour la délivrance des cartes d’identité et des passeports. Il est opérationnel depuis mercredi. Grâce à ce deuxième équipement, le délai d’attente devrait être ramené à dix jours seulement.

La Ville de Morteau indique dans un communiqué de presse que toutes les personnes qui souhaitent participer  au concours des jardins, fenêtres et balcons fleuris sont les bienvenues et qu’aucune inscription préalable n’est nécessaire.

Un jury se réunira courant juillet pour parcourir toutes les rues de la ville afin de décerner les prix des plus jolis fleurissements de maisons, balcons ou jardins visibles depuis la rue.

Les lauréats seront contactés à la suite de cette visite et un prix leur sera remis.

Un exercice de sécurité civile s’est tenu ce mardi 24 avril au Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon. Cette manœuvre vise principalement à tester le nouveau plan de sauvegarde des œuvres mises en place par le musée, en lien avec les services de l’État et de la ville de Besançon. La capacité des intervenants à manipuler dans l’urgence les collections sensibles présentes au Musée a été observée. Cette action a mobilisé les services de l’état, de la Ville de Besançon et le service départemental d’incendie et de secours du Doubs.

La transhumance des chèvres a fait son grand retour ce dimanche à Besançon. Et ce, pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Cette année encore, l’évènement a connu un bel écho populaire. Parties de la promenade Chamars, plusieurs centaines de personnes ont suivi la trentaine de chèvres qui rejoignaient les hauteurs de Planoise pour y entretenir la colline et les prairies.

Une centaine de chèvres et de moutons

CHEVRES 5

 

La Ville de Besançon dispose d’une centaine de chèvres et de moutons qui, le printemps venu, quittent leur lieu d’hivernage pour rejoindre les pâtures dans les collines et prairies de la ville. Cette démarche écologique participe à la protection de l’environnement et de la biodiversité. Comme l’explique Fabienne Brauchli, élue en charge de la transition écologique, aux espaces verts et à la biodiversité, « les rôles sont bien définis ». « Il y a les débroussailleurs et les tondeurs. Les chèvres débroussaillent. Elles s’attaquent par exemple aux petits arbustes. Tandis que les moutons, mangent l’herbe. Autrement dit, ils tondent ».

Une randonnée de huit  kilomètres

CHEVRES 7

 

Les participants ont quitté le parking Chamars, vers 10h, ce dimanche matin. Huit kilomètres de balade les attendent. A leur arrivée, la Ville a tout prévu, puisque pour réconforter tout ce petit monde, en plus de la présence de la formation musicale bisontine « Folk », des activités en pleine nature seront proposées. Les marcheurs seront également sensibilisés aux fonctionnements de l’éco-pâturage et se verront également dispensés quelques précieux savoirs sur l’indispensable protection de la biodiversité.

Le reportage de la rédaction / Fabienne Brauchly et des participants

En cette période de forte chaleur, la Ville de Besançon rappelle qu’il est strictement interdit de se baigner dans le Doubs en raison de sa dangerosité.  « Le risque de noyade est réel même si l’eau peut sembler calme et peu profonde » ajoute la collectivité.