Choix du secteur :
Se connecter :
 

A gauche, Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté indique qu’elle apporte « tout (son) soutien » à Séverine Véziès et son suppléant Sami Fhima pour le second tour des élections législatives dans la 1ère circonscription du Doubs. « L’Assemblée nationale a besoin de député.e.s de gauche pour accélérer la transition écologique et lutter contre l’aggravation des inégalités » écrit Mme Dufay.

A quelques jours du 2è tour des élections législatives, les soutiens en direction de tel ou tel candidat se font connaître. Dernièrement, Michel Vienet, candidat LR battu dans la 1ère circonscription du Doubs (11%) indique que « sa position personnelle correspond à celle de sa famille politique ». « Aucune voix ne doit se porter sur les extrêmes, donc aucune voix pour Madame Véziès » déclare-t-il. 

De son côté, Christine Bouquin, la présidente du conseil départemental du Doubs,  apporte son soutien à Laurent Croizier dans la 1ère circonscription. « Je considère qu’aucune place ne peut être concédée aux extrêmes, de quelque bord qu’ils viennent » écrit Mme Bouquin.

Ce mercredi 15 juin, c’est la journée de lutte contre la maltraitance des personnes âgées. Dans ce cadre-là, et profitant des élections législatives, l’association ALMA Franche-Comté, implantée à Besançon, a adressé un courrier aux candidats pour attirer leur attention sur les conditions de vie des personnes âgées et handicapées.

Cette association recueille les alertes et témoignages de maltraitance. Cette mobilisation fait écho notamment aux affaires qui touchent des groupes et structures privés, qui mènent une mission de prise en charge de nos aînés. L’association franc-comtoise constate également une nette augmentation des signalements de maltraitance en établissement et à domicile. Dans son courrier, elle demande aux futurs législateurs de donner les moyens financiers et humains nécessaires pour un meilleur accompagnement de ce public.

Ce jeudi, dans le cadre de la campagne des élections législatives dans la première circonscription du Jura, Danielle Brulebois, la députée sortante, arrivée en tête des suffrages, dimanche soir, avec près de 37%,  accueillera François Rebsamen, le Maire de Dijon. L’élu bourguignon vient apporter son soutien à la candidate jurassienne de la majorité présidentielle. Le rendez-vous est fixé à Lons-le-Saunier.

Dans le cadre de la campagne du 2è tour des élections législatives, Anne Genevard, qui est arrivée très largement en tête du scrutin dimanche soir, avec plus de 42% des suffrages, organise une grande rencontre avec la population ce mercredi 15 juin, à partir de 18h, au Grand Cours. Mme Genevard souhaite «  réaffirmer son engagement à porter la voix du Haut-Doubs et des plateaux ainsi qu'à répondre à toutes les questions des habitants de la cinquième circonscription du Doubs ».

La NUPES organise un grand meeting de campagne d’entre deux tours ce jeudi. Aux côtés des candidats de la 1ère et de la 2è circonscriptions du Doubs, Sévérine Véziès et Stéphane Ravacley, David Cormand, Manon Aubry et Bruno Gaccio seront présents. Le rendez-vous est prévu à 20h, à Besançon Micropolis (salle 2 – bâtiment Sud).

Dans la cinquième circonscription du Doubs, Annie Genevard est arrivée largement en tête du 1er tour des élections législatives dimanche soir. Une victoire sans contestation puisque la députée LR sortante a rassemblé  plus de 42% des suffrages. Loin devant Philippe Alpy de la Majorité Présidentielle (19,5%) et Martine Ludi de la NUPES (18,7%).

Mme Genevard améliore son score par rapport en 2017 avec près de 900 voix supplémentaires. Elle fait partie des élus qui ont le mieux réussi au niveau national. Son très bon ancrage sur son territoire et sa campagne dynamique ont payé.

L'interview de la rédaction / Annie Genevard

Le Rassemblement National fait partie des grands vainqueurs du 1er tour des élections législatives. Le parti a confirmé ce dimanche le score de Marine Le Pen  à l’élection présidentielle. Il est quasiment acté que le RN sera en mesure de constituer un groupe au sein de l’Assemblée Nationale.

Dans le département du Doubs, les 3è et 4è circonscriptions sont en passe d’être remportées par Nathalie Fritsch et Géraldine Grangier. Pour Jacques Ricciardetti, le responsable du parti dans le Doubs, « la bataille des idées » gagne du terrain.

Mr Ricciardetti appelle les électeurs qui soutiennent le projet de Marine Le Pen à se mobiliser dimanche prochain pour confirmer la dynamique en place.

L'interview de la rédaction  / Jacques Ricciardetti

Ecarté de l’élection présidentielle, car il n’est pas parvenu à rassembler les 500 signatures réglementaires, les patriotes, le parti de Florian Philippot, a réussi à présenter des candidats aux législatives. Certes, les résultats obtenus sont très faibles. Néanmoins, les militants y voient le début d’une existence politique plus forte.

Avec, 1,72% des suffrages, Jim Prenel  explique qu’il s’agit « un résultat encourageant et une visibilité politique à ne pas négliger ». Selon lui, le travail de terrain et de rencontre avec les habitants de la 2è circonscription du Doubs a payé. Et ce, malgré « les faibles moyens » que le parti disposait pour battre la campagne.

L'interview de la rédaction

 

Le deuxième tour des élections législatives s’annonce passionnant. Hier soir, à l’issue du 1er tour, la majorité présidentielle et la NUPES étaient au coude à coude. Tout l’enjeu du rendez-vous de dimanche prochain sera de mobiliser les nombreux abstentionnistes et de les convaincre à se rendre aux urnes.

Dans le Doubs, avec deux candidats en tête, Sévérine Véziès et Stéphane Ravacley, dans les 1er et 2è circonscriptions, la nouvelle union  de la gauche a séduit. Les valeurs de gauche rassemblent. Ce qui rassure les jeunes militants. Selon eux, l’arrivée de Jean-Luc Mélenchon reste possible.

Dès ce début de semaine, ils continueront à défendre leurs valeurs et le projet politique qui en découle. Jeudi soir, un grand meeting politique est d’ailleurs prévu dans la cité comtoise. On écoute ce jeune militant au micro de la rédaction.

L'interview de la rédaction / Un jeune militant de la France Insoumise