Choix du secteur :
Se connecter :
 


Suite à notre papier, dénonçant l’absence de la NUPES la semaine dernière à Malpas, lors du grand oral sur le thème de l’agriculture dans le cadre des élections législatives, la Nouvelle Union populaire écologique et sociale et les soutiens de Jean-Luc Mélenchon ont tenu à réagir.

Martine Ludi et ses équipes expliquent que « n’ayant reçu aucune invitation que ce soit de la part de la FDSEA ou des Jeunes Agriculteurs il était impossible pour (la) candidate d’être présente. Martine Ludi a toujours honoré les différentes sollicitations durant cette campagne et nous nous interrogeons vis-à-vis de ce rendez-vous manqué » explique le communiqué de presse. Et de poursuivre : S'il ne fait pas de mystère que nous ne partageons pas les idées productivistes avancées par la FNSEA et sa présidente Mme Lambert, nous sommes néanmoins prêts et intéressés pour un débat politique et démocratique autour de nos propositions et revendications respectives, avec les représentants de la FDSEA et des JA ».

Ainsi, Martine Ludi, candidate de la NUPES dans la cinquième circonscription du Doubs, recevra l’agriculteur Florent Dornier, secrétaire général de la FDSEA du Doubs, ce mercredi 8 juin, à 13h, à l’Esperluète, à Pontarlier.

Dans le cadre des élections législatives, Nicole Friess et Brigitte Vuitton, candidates Lutte Ouvrière dans les 1ère et 2è circonscriptions du Doubs animeront une réunion publique ce mardi 7 juin à 18h30 Salle Bidault à Besançon. Les candidates présenteront le programme défendu par Nathalie Arthaud lors de l’élection présidentielle et réaffirmeront que « le camp des travailleurs doit se faire entendre, s’organiser et se battre pour défendre ses intérêts ».

Confrontée au coût de l’énergie et pour répondre aux enjeux climatiques, la Ville de Pontarlier réfléchit et met en place une stratégie énergétique avec notamment pour objectif de diminuer les consommations d’énergie, tout en augmentant le recours aux énergies renouvelables. Cette stratégie s’articule autour de quatre piliers et six axes prioritaires que sont notamment : le développement d’énergie renouvelable, la consommation de ces mêmes énergies,  l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments et la rénovation de l’éclairage public.

Un véritable programme d’actions est prévu jusqu’en 2026. Il se traduira notamment par la construction de deux microcentrales hydroélectriques sur le Doubs, qui devraient être opérationnelles en 2024, la construction d’un parc solaire sur l’ancienne décharge en 2025 ou encore 100% de l’éclairage public passé en LED d’ici 2026.

Dans le cadre de la campagne des élections législatives, Marc Fesnau, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, vient soutenir Laurent Croizier, le candidat de la majorité présidentielle dans la 1ère circonscription du Doubs, ce lundi 6 juin. Il se rendra dans une exploitation agricole à Pouilley-Français.          Un temps d’échange est prévu avec les agriculteurs locaux.

C’est assez surprenant. En pleine campagne électorale, qui est plus sur un territoire rural, seulement deux candidats aux élections législatives dans la cinquième circonscription du Doubs, ont participé ce mardi matin, à Malpas, au grand oral, organisé par la FDSEA et les Jeunes Agricultures. Annie Gennevard (LR) et Philippe Alppy, le candidat de la majorité présidentielle, ont répondu favorablement à cette invitation.

ALPY GENEVARD 2

 

De nombreux sujets ont été évoqués. L’environnement, le retour du loup, le foncier agricole, l’emploi, les retraites, la transmission, l’agribashing, … sont autant de problématiques vues durant ces deux heures d’intervention. Philippe Monnet, le président de la FDSEA du Doubs, juge ces moments importants. Il regrette que des candidats à une élection, certes locale, mais avec un enjeu national s’intéressent peu au devenir de ceux « qui nourrissent le pays ». Il explique que  les personnes  qui ambitionnent de siéger au palais Bourbon doivent être au fait « des difficultés de la profession, d’apporter des solutions et d’être de bons relais auprès des plus hautes instances de l’état ».

Annie Genevard et Philippe Alpy

Malgré qu’ils soient rivaux, les deux candidats ont montré de l’intérêt et de l’écoute. Maîtrisant leur sujet, ils ont questionné et partagé leur point de vue sur les problématiques abordées. De riches et techniques discussions qui ont permis à la profession d’être rassurée sur l’intérêt que leur portent certains élus locaux, désireux de siéger  dans les prochaines  semaines à l’assemblée nationale.

MONNET

 

L'interview de la rédaction / Philippe Monnet

 

 

 

Dans le cadre de la campagne des élections législatives, dans la 5è circonscription du Doubs, Philippe Alpy, le candidat de la majorité présidentielle, animera deux réunions publiques ce lundi. A 18h, il se rendra à la mairie de Pierrefontaine-les-Varans et 20h, il sera à Vercel-Villedieu-le-Camp. La sénatrice Annick Jacquemet sera à ses côtés.

Quant à Annie Genevard (LR), elle tiendra une réunion publique, à 20h, à la salle des Vallières, à Labergement-Sainte-Marie.

Notons que la candidate de la NUPES, Martine Ludi, vous donne rendez-vous le mardi 31 mai, à 20h30, à la salle de convivialité d’Eternoz.

La semaine prochaine, lundi et mardi, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs du Doubs reçoivent les candidats aux élections législatives Cinq thématiques seront abordés : la juste rémunération des producteurs, l’emploi et le recrutement,  le renouvellement des générations, la gestion des terres agricoles et le changement climatique. Deux rendez-vous sont au programme : à Baume-les-Dames et à Malpas, dans deux exploitations agricoles..

Martine Ludi représentera la NUPES, la Nouvelle Union Populaire Ecologiste et Sociale,  dans la cinquième circonscription du Doubs.

Pour Mme Ludi, tout l’enjeu de cette campagne est de convaincre les électeurs de se rendre aux urnes pour donner une autre majorité à l’Assemblée Nationale. A gauche, on croit à la victoire de la nouvelle union de la gauche et de l’arrivée de Jean-Luc Mélenchon à Matignon. Pour la candidate pontissalienne : « votez la NUPES, c’est élire un premier ministre qui peut changer la vie des français ».

« Nous ne baissons pas les bras »

La candidate et ses soutiens savent que la partie ne sera pas facile, mais ils ont choisi de défendre leur projet sur des terres acquises à la droite et à Annie Genevard, la députée LR sortante. « Nous voulons convaincre les gens que s’ils votent pour nous, ils reprennent le contrôle de leur vie. Ils participeront à des opérations collectives dans les domaines du  logement, du travail, de  leur vie » ajoute-t-elle.

Le programme de l’avenir en commun

Martine Ludi souligne tout le travail de réflexion qui a été mené pour arriver à la rédaction de ce programme, qui a valu à Jean-Luc Mélenchon d’obtenir près de 22% de suffrages à l’issue du 1er tour de l’élection présidentielles. « Ce programme est le fruit d’auditions menées avec des associations, des ONG, des intellectuels, des contributions citoyennes ». La candidate de la NUPES espèrese qualifier au second tour de ce scrutin. Elle appelle ainsi le plus grand nombre à choisir son nom  les 12 et 19 juin prochains.

L'interview de la rédaction

 

Yannick Jadot, le candidat écologiste à l’élection présidentielle, était à Besançon ce mercredi. Il est venu apporter son soutien à Stéphane Ravacley, le candidat de l'union de la gauche dans la 2è circonscription du Doubs, dans le cadre de la campagne des élections législatives. Les écologistes bisontins Anne Vignot, Cécile Prudhomme et Anthony Poulin étaient présents. On notera également la présence de Dominique Voynet et d’Hervé Prat, candidat dans la 3è circonscription du Jura.  

JADOT RAVACLEY

Pour Yannick Jadot, Stéphane Ravacley porte les valeurs que son parti, Europe Ecologie Les Verts, et l’union de la gauche souhaitent représenter. Le fait que Stéphane Ravacley soit un candidat qui ne sorte pas du sérail politique a également les faveurs de l’écologiste.

JADOT RAVACLEY 3

Le candidat et ses soutiens sont allés à la rencontre des Bisontins du centre-ville. Au programme selfies et distributions de tracts. Si la popularité de Yannick Jadot est une évidence, beaucoup ont la connaissance de Stéphane Ravacley. Ils ont pu mettre un visage sur celui qui représentera ou pas leurs valeurs et leurs choix politiques.

JADOT RAVACLEY 4

 

Interview de la rédaction / Yannick Jadot

Yannick Jadot, le candidat écologiste à l’élection présidentielle, sera à Besançon ce mercredi. Il vient apporter son soutien à Stéphane Ravacley, le candidat de l'union de la gauche dans la 2è circonscription du Doubs, dans le cadre de la campagne des élections législatives. A la mi-journée, en compagnie d’Anne Vignot, ils rejoindront le candidat dans sa boulangerie. A 13h15, un tractage géant est prévu dans Besançon, avec également Dominique Voynet et Hervé Prat.