Choix du secteur :
Se connecter :
 

Dans un communiqué de presse, la CGT informe sur les conditions de travail au sein de la structure loge.GBM. Le syndicat dénonce des faits de « harcèlement moral et d’ambiance carcérale ». Les accusations visent « exclusivement » la directrice générale de cette structure, selon ses dires.

Il regrette que les signalements opérés auprès de Carine Michel, l’élue bisontine, présidente de cet établissement, et transmis au CSE de l’entreprise, à la médecine du travail et à l’inspection du travail, n’ait pas été suffisamment prise en compte par l’élue référente. La CGT attend des réponses précises à ses questions portant sur ces faits graves.

Par ailleurs, un rassemblement est programmé le 20 septembre devant les locaux de la structure pour dénoncer l’entretien préalable à licenciement avec mise à pied conservatoire d’un responsable syndicale et salarié de cet organisme.

L’offre de soins sur un territoire est l’une des préoccupations des élus. Sur le territoire de la Communauté de Communes Lacs et Montagnes du Jura, les élus soutiennent un projet de maison de santé pluridisciplinaire à Oye-et-Pallet. Cette structure est née de la volonté des professionnels de santé. Elle sera composée de plusieurs services et intervenants. L’objectif est bien entendu de lutter contre la carence de médecins généralistes dans les zones rurales. D’autres initiatives pourraient voir le jour. Un projet identique est évoqué aux Hôpitaux-Neufs. Ce qui permettrait d’avoir un bon quadrillage du secteur avec la structure existante à Mouthe.

Dans le Haut-Doubs, les élus ont conscience que le tourisme est une activité qui participe grandement à l’économie locale. A la Communauté de Communes lacs et montagnes du Haut-Doubs, une commission spécifique est mise en place. Le président Jean-Marie Saillard a confié cette responsabilité à Sébastien Populaire, le Maire de Touillon-et-Loutelet et président de l’office de tourisme du Haut-Doubs.

Dans un souci de toujours et encore dynamiser le territoire, plusieurs projets sont en cours pour  promouvoir un tourisme quatre saisons. Des temps d’échange et de discussion sont menés avec la station de Métabief et le Syndicat Mixte du Mont d’Or  dans le cadre du plan avenir montagne, dans lequel un tourisme de transition écologique est la priorité. En parallèle, d’autres initiatives ont été lancées.

De nouveaux équipements

A Chapelle des Bois, un bâtiment d’accueil, un parking et une aire de camping de car sont en cours de construction et de création à l’entrée des pistes de ski de fond. L’objectif est notamment de proposer une structure confortable et opérationnelle pour l’accueil des visiteurs. Des vestiaires ou encore un espace réservé à l’achat des forfaits s’y trouveront. En parallèle, les aficionados de la marche et du vélo trouveront prochainement de nouveaux circuits et de nouvelles installations pour pratiquer leurs loisirs favoris. Des modules pump track devraient trouver leur place. Des études sont en cours pour y installer de tels services sur les territoires des Fourgs, Mouthe et Chapelle des Bois.

Des projets privés dans l’immobilier

Dans le Haut-Doubs, l’hébergement de vacances est insuffisant. Cependant, grâce à des projets privés, de nouvelles infrastructures sont en cours de construction. Elles devraient donner une bouffée d’oxygène indispensable. Ainsi, les locaux peuvent d’ores et déjà apprécier les développements de résidences hotellières aux Hôpitaux Neufs et à Malbuisson, avec une dimension sportive pour cette dernière.

L'interview de la rédaction / Jean-marie Saillard

Dans le cadre de ses fonctions au sein du comité directeur de l’association des Maires de France, Sébastien Populaire, le maire de Touillon-et- Loutelet, près de Pontarlier, est à l’initiative d’une commission, qu’il copréside avec un élu de Haute-Garonne, portant sur les questions transfrontalières. L’objectif de cette instance est de faire remonter au plus haut niveau toutes les interrogations et problématiques liées à ces sujets, quelque soient les pays engagés. Un groupe de travail est en cours d’installation. Une tâche ardue tant les approches sont différentes en fonction des secteurs géographiques de l’Hexagone.

La première action vient d’être menée.  Elle a consisté à questionner Bruno Le Maire, le ministre de l’économie, sur la problématique du télétravail, qui prendra fin le 30 octobre prochain, après une mise en place renforcée durant la période covid. D’autres réflexions seront abordées dans les semaines et les mois à venir. Les mobilités, la santé, les partenariats dans le domaine touristique, … pourraient en faire partie.  

L'interview de la rédaction / Sébastien Populaire

 

Olivier Marleix, le président du groupe LR à l’Assemblée Nationale et député d’Eure-et-Loir est attendu dans le Jura ce jeudi 8 septembre. Il sera accueilli par sa consœur Justine Gruet, députée du Jura. Au programme : une déambulation dans le centre-ville de Dole, les visites de l’entreprise Bel et d’une start-up, avant de rencontrer les sympathisants de la droite et du centre de la circonscription.

Une nouvelle réunion du conseil communautaire de Grand Besançon Métropole se tiendra ce lundi, à 18h, dans les locaux de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs. Parmi les nombreux points qui seront évoqués : la mise en compatibilité du PLU de Besançon dans le cadre de la déclaration d’utilité publique du projet d’aménagement de la RN57, entre Beure et Micropolis et l’approbation du projet scientifique et culturel et de l’Avant-Projet Définitif de la future grande bibliothèque.

Le département du Jura aura été marqué par d’importants feux de forêt  cet été. Sur la seule commune de Cernon 370 hectares sont partis en fumée. Les dégâts sont colossaux. Il faudra de très nombreuses années pour que la forêt retrouve son plein potentiel. Heureusement, ces incendies n’ont fait aucun blessé. Même si les flammes ont léché une exploitation agricole, elles n’ont attaqué aucune habitation. Depuis quelques jours,  le réseau électrique a été rétabli et les groupes installés ont pu quitter les lieux.

Le réseau routier perturbé

Les difficultés se concentrent sur  le réseau routier qui n’a pas encore pu être complètement rétabli. Ce qui n’est pas sans poser problème à la population locale, mais les travaux de sécurisation des lieux sont une nécessité. Bernard Rude, le maire de Cernon, explique que, malgré la situation, « le pire a été évité ». Il tient ainsi à rendre hommage notamment aux agriculteurs qui se sont mobilisés sans compter pour venir en aide aux sapeurs-pompiers.

Rencontre avec le préfet

Dans les prochains jours, un chantier devrait être mené pour rendre le réseau routier accessible. Par ailleurs, ce jeudi, Bernard Rude devrait rencontrer le préfet du Jura pour faire le point sur la situation et évoquer notamment les arrêtés de circulation toujours en vigueur actuellement.

L'interview de la rédaction / Bernard Rude

 

C’est une des polémiques du moment. La campagne publicitaire du planning familial suggérant qu’un homme peut être « enceint » ne passe pas chez certains élus conservateurs. De son côté, Nicolas Pacquot, le député de la majorité présidentielle de la 3è circonscription du Doubs, a réagi à cette situation dans un communiqué de presse.

S’il « condamne fermement les attaques violentes dont est victime l’association », il dénonce « les dérives idéologiques » de cette dernière. Il rappelle que cette association est « subventionnée par des fonds publics et est agréée par l’Education Nationale ». Et de conclure : « il y a selon moi des principes qui ne peuvent être bafoués. Qui dit fonds publics, dit respect de toutes les valeurs fondamentales républicaines ».


En cette période de sécheresse et d’augmentation des coûts liés à l’énergie, la Ville de Besançon doit prendre des décisions qui ne sont pas toujours les bienvenues. Ce mercredi, elle a annoncé le report de la mise en glace de la patinoire Lafayette. D’autres décisions identiques pourraient être prises pour l’utilisation des pelouses en vue des championnats de football et de rugby à venir notamment.

GHEZALI VIGNOT PATINOIRE

 La décision passe mal auprès des clubs de sport de glace. D’autant plus qu’elle fait suite à deux années compliquées avec la crise sanitaire et le problème technique survenu en août 2021. Ces derniers craignent une désaffection pour leur discipline, un retard dans les formations et des problèmes économiques pour maintenir les emplois existants. La Ville de Besançon, par la voix d’Anne Vignot et Abdel Ghezali, l’élu en charge des sports, se veulent rassurants et promettent un soutien financier et promotionnel. Ils ont également pris contact avec les fédérations des sports concernés afin que les clubs de la cité comtoise ne soient pas pénalisés.

 Un report d’un mois

 Concrètement, en cette période si difficile, la mise en glace, initialement prévue le 3 août, a été repoussée au 29 août. La mise à disposition du site aux associations prendra effet à compter de la mi-septembre. Soit un mois de décalage par rapport aux années précédentes. Pour la ville de Besançon, une véritable réflexion va être menée pour trouver des solutions pour concilier la dépense publique, aux enjeux sportifs et sociaux. Tout en continuant également de proposer la même offre dans la cité. Les élus bisontins expliquent que la crise de l’énergie a multiplié par trois la facture. Par an, une enveloppe de près de 500.000 euros est consentie pour les dépenses liées à l’énergie à la patinoire. Globalement, un million d’euros sont nécessaires pour faire fonctionner l’infrastructure bisontine.

L'interview de la rédaction / Abdel Ghezali

 

 

Gérald Darmanin, le Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer est dans le Jura ce mercredi. Son arrivée est prévue en début d’après-midi au Centre d’Incendie et de Secours d’Arinthod. Il fera un point sur les feux de forêt qui ont touché le département du Jura et échangera avec les sapeurs-pompiers, les élus locaux et les acteurs locaux engagés dans la lutte contre les incendies.